You are here
Accueil > Actualité > Microcéphalie Liée au virus Zika

Microcéphalie Liée au virus Zika

La récente augmentation, dramatique chez les bébés au Brésil nés avec microcéphalie liée à la propagation du virus Zika constitue «une urgence de santé publique de portée internationale», a déclaré le Dr Margaret Chan, Directrice  de l’Organisation mondiale de la Santé.

moustique zika

Cependant, Dr Margaret Chan a noté que le virus Zika lui-même, véhiculé par les moustiques provoque des symptômes bénins, ne méritent pas l’état d’urgence. Il y a actuellement 28 pays et territoires confrontés à la transmission active du virus Zika, selon les Centers for Disease Control and Prevention.

L’annonce a été faite après une réunion aujourd’hui d’une Comité internationale d’urgence. Lors de la réunion, 18 experts et conseillers ont convenu que, bien que la relation entre la microcéphalie et le virus Zika n’a pas encore été prouvée de façon concluante, basée sur la force de l’association entre les infections Zika et le nombre très inhabituel de naissances avec microcéphalie – plus récemment au Brésil , et en Polynésie française en 2014 – il y a un besoin urgent de coordonner les efforts visant à mieux comprendre la relation entre le virus et une microcéphalie, a dit Dr Chan.

Une mobilisation pour minimiser la menace des pays touchées et réduire le risque de nouvelles propagations internationale est primordiale a déclaré Dr Chan.

Dr Bruce Aylward, directeur exécutif de l’OMS, a déclaré que, sur les 4.000 cas de microcéphalie signalés au Brésil depuis Octobre 2015, seulement 270 cas ont été confirmés issus du virus Zika.

Dr Chan a présenté un projet pour la communauté internationale, qui comprendrait une surveillance accrue pour détecter et suivre les infections et les anomalies congénitales ; redoubler d’efforts pour contrôler les populations de moustiques ; et améliorer le dépistage, le diagnostic et la prévention pour mieux protéger ceux qui sont à risques, en particulier les femmes enceintes.

Les experts ont évalué l’épidémie sur la base de sa gravité et de la vitesse de sa propagation, et si elle est susceptible d’influer sur la santé publique en dehors des frontières nationales de son pays d’origine.

Mise à jour 08/02/2016 :

Nouveaux modes de transmissions découverts par des chercheurs brésiliens notamment par le biais d’urine et de salive de personnes infectées par le virus. Ce qui amène de nouvelles précautions pour les femmes enceintes.

Le virus Zika touche actuellement 1,5 millions cas au Brésil et se propage dans 30 pays d’après les dernières estimations. 18 Cas de Zika recensés en France métropolitaine

Source : http://www.reuters.com/article/health-zika-who-idUSKCN0VA39E
Najla Boukhris
Psychologue, consultante en webmarketing
Top
error: Content is protected !!