Enfants

Croissance normale chez l’enfant

Croissance normale chez l'enfant
Croissance normale chez l'enfant
Croissance normale chez l’enfant

suivi de la croissance, en taille et en poids, et du développement pubertaire est un élément clé de la surveillance d’un enfant. Il permet de rassurer l’enfant (et sa famille) sur l’évolution de son corps, et de dépister une anomalie. Lorsqu’une pathologie est responsable d’une anomalie de la croissance et (ou) du développement pubertaire, un traitement approprié normalise et règle ce problème (voir le dossier “Les troubles de la croissance chez l’enfant”).

Le facteur génétique

Une croissance normale nécessite à la fois un système hormonal et un squelette ne présentant pas d’anomalie. La croissance est contrôlée par des facteurs génétiques, mais elle est également liée à l’état nutritionnel. Ainsi, elle peut être ralentie par certaines anomalies de l’environnement. Les facteurs génétiques interviennent sur le niveau de taille et sur l’âge du début de la puberté. Le contrôle génétique de la croissance normale est multifactoriel. A l’heure actuelle, on ne sait évaluer ni l’influence respective des facteurs génétiques et de l’environnement, ni l’influence de chacun des deux parents.

Savoir lire la courbe de croissance

La courbe de croissance est le document-clé qui permet de savoir si un enfant donné a une croissance anormale. En effet, pris isolément, le niveau de taille d’un enfant ne permet pas de conclure quant au caractère normal ou non de sa croissance. Il est essentiel de préciser sa vitesse de croissance pour savoir si le niveau de taille résulte d’une croissance régulière ou s’il est secondaire à un changement de couloir de croissance.
Les éléments qui font rechercher une anomalie sont :
1) un niveau de taille situé en dehors des limites de -2 et +2 DS (déviation standard ou tranche moyenne dans la courbe d’évolution) ;
2) une discordance entre le niveau de taille de l’enfant (exprimé en DS) et celui de sa taille cible calculée à partir des tailles de ses parents ;
3) une vitesse de croissance anormale pour l’âge, conduisant à un changement de couloir de croissance.
Dans les petites tailles, l’évolution du poids est à analyser parallèlement à l’évolution de la taille pour répondre aux questions suivantes : 1) le ralentissement statural s’accompagne-t-il d’un arrêt de la prise de poids ou au contraire de la constitution d’un surpoids ?
2) le ralentissement statural précède-t-il ou au contraire succède-t-il à la modification de l’évolution pondérale ? En effet, lorsqu’une stagnation de la prise de poids précède le ralentissement statural, cela indique que ce ralentissement est probablement secondaire à l’insuffisance de prise pondérale et oriente vers un problème nutritionnel. A l’inverse, lorsque le ralentissement statural s’accompagne d’une prise pondérale excessive, cela oriente vers problème hormonal.

Comment here