Ménopause : Une étape à vivre en toute sérénité

Pour les femmes, la ménopause marque la fin de l’activité génitale. Cette étape qui survient habituellement vers l’âge de 50 ans, est symbolisée par l’arrêt des cycles menstruels et la cessation de l’ovulation. Les ovaires arrêtent de sécréter des hormones féminines appelées oestrogènes et progestérone. D’un point de vue médical on dit d’une femme qu’elle est ménopausée lorsqu’elle n’a pas eu de règles pendant 12 mois consécutifs.

Le saviez-vous ?

En matière de phytothérapie, les dérivés du soja, et plus généralement les phyto-oestrogènes, sont réputés pour avoir une action sur les bouffées de chaleur. L’intérêt pour ces phytoestrogènes provient de l’exemple des femmes asiatiques, qui consomment du soja quotidiennement et souffrent beaucoup moins de bouffées de chaleur que les femmes occidentales.

Les troubles les plus fréquemment rencontrés par les femmes sont les bouffées de chaleur, qui s’accompagnent chez certaines de sueurs intenses. Ces bouffées de chaleur peuvent survenir dans la journée ou pendant la nuit et s’avérer parfois très incommodantes.

A côté de ces bouffées de chaleur, la carence hormonale pourra entraîner une sécheresse vaginale et des troubles urinaires, en particulier de petites fuites liées à un moins bon contrôle de la vessie. Certaines femmes présenteront également des troubles du sommeil et de l’humeur, comme une plus grande irritabilité, une anxiété, voire une dépression. D’autres pourront voir quelques kilos superflus s’installer et auront souvent plus de mal à les perdre qu’avant la ménopause. Enfin, La peau prendra souvent un aspect plus fin et plus fragile.

Des risques pour les os et le cœur

A côté de ces symptômes « visibles », l’arrêt de production des hormones féminines, pourra également favoriser le développement de l’ostéoporose (les os deviendront plus fragiles, des fractures pourront se produire plus facilement, notamment au niveau du poignet, des vertèbres et du col du fémur) ou de maladies cardiovasculaires.

Quels conseils au quotidien ?

Le respect d’une bonne hygiène de vie sera primordial durant cette période. On sait qu’un mode de vie sain contribue non seulement à réduire l’intensité des symptômes de la ménopause, mais aussi à améliorer la santé cardiovasculaire et osseuse, et enfin à limiter la prise de poids.

Alimentation et nutriments Une alimentation saine permettra de ne pas laisser les kilos s’installer. En réduisant ses apports en graisses saturées, on aura également une action bénéfique sur le système cardio-vasculaire (en limitant le taux de mauvais cholestérol). Limiter sa consommation de sel aidera à limiter les risques d’hypertension qui pourra avoir tendance à augmenter à cet âge.

Une consommation d’oméga-3 aura un effet protecteur contre les maladies cardio-vasculaires. Les oméga-3 pourraient en plus, comme le magnésium, aider à lutter contre les coups de blues et les sautes d’humeur.

Un apport quotidien de calcium permettra en outre de renforcer vos os et aidera à diminuer le risque d’ostéoporose. Un apport de phosphore favorisera son absorption.

Enfin, pensez aux anti-oxydants comme le zinc, le bêtacarotène, la vitamine E ou encore le sélénium, qui aideront à renforcer la peau, mais aussi les ongles et les cheveux.

Exercice physique

Une activité physique modérée mais pratiquée quotidiennement à raison d’au moins 30 minutes par jour vous aidera non seulement à maintenir votre poids, mais sera également bénéfique pour le système cardiovasculaire, permettra de réduire la perte osseuse, de diminuer le risque de cancer du sein et enfin de stimuler le désir sexuel. De plus, certaines études montrent que l’exercice physique peut permettre de diminuer les bouffées de chaleur.

Relaxation

Se relaxer par le biais de la respiration profonde ou de la pratique du yoga, par exemple, peut aider à contrer les problèmes de sommeil, mais aussi à réduire l’intensité des bouffées de chaleur, de l’anxiété et de la dépression.

Des plantes pour apaiser les maux :

Certaines plantes sont utilisées pour améliorer le bien- être des femmes ménopausées. La sauge possèderait des vertus antisudorifiques et permettrait ainsi de soulager les bouffées de chaleur liées à la ménopause. Le gattilier est réputé pour ses propriétés de régulateur hormonal et permettrait de lutter contre les troubles de l’humeur et les bouffées de chaleur de la ménopause.

Enfin le houblon, par son activité oestrogénique et ses effets sédatifs et hypnotiques, permettrait de diminuer les bouffées de chaleur, les troubles de l’humeur, et les troubles du sommeil. Il pourrait aussi freiner l’ostéoporose.

Boukhris Najla

Psychologue et consultante en webmarketing.

Laisser un commentaire