Psychiatrie

Qu’est ce que la psychose ? Définition, symptômes et causes

Qu'est ce que la psychose ? Définition, symptômes et causes 1

Psychose : Définition et Symptômes

La psychose est un état mental qui implique une rupture mentale grave avec la réalité. Les personnes atteintes de psychose présentent généralement des hallucinations, des délires, ou les deux. Les hallucinations sont des perceptions sensorielles de choses qui n’existent pas, telles que voir des choses ou entendre des voix qui n’existent pas. Les idées délirantes sont des croyances immuables et non fondées, comme lorsque le patient croit être un dieu ou que la CIA suit chacun de ses gestes. Les épisodes psychotiques peuvent résulter de nombreuses autres maladies mentales sous-jacentes, et le traitement comprend généralement l’utilisation de médicaments antipsychotiques.

Psychose : Causes

  • Maladies mentales : Une cause fréquente d’épisodes psychotiques est une maladie mentale sous-jacente, telle que la schizophrénie, le trouble bipolaire, la dépression grave ou le trouble schizo-affectif. Ces maladies peuvent généralement être traitées efficacement avec un large éventail de médicaments antipsychotiques. Malheureusement, de nombreuses personnes présentant des symptômes psychotiques choisissent de ne pas prendre leurs médicaments régulièrement à cause des effets secondaires, du manque de fonds pour payer ces médicaments et de la paranoïa. Si la personne qui présente ces symptômes devient une menace pour elle-même ou pour autrui, elle peut avoir besoin d’une hospitalisation involontaire pour être stabilisée sous traitement médicamenteux.
  • L’effet de la drogue est un autre type de psychose, une affection provoquée par une intoxication aiguë par une substance chimique. Les drogues les plus couramment responsables des symptômes psychotiques sont les méthamphétamines, la cocaïne, les stupéfiants, la marijuana, l’alcool et les sédatifs. Parfois, les personnes dépendantes d’une substance ressentent des symptômes psychotiques si elles cessent soudainement de prendre cette substance et subissent un sevrage. En outre, certaines personnes sont très sensibles aux médicaments et même un médicament pris exactement comme prescrit peut entraîner des symptômes psychotiques chez ces personnes.

 

  • Les maladies organiques du cerveau telles que la maladie d’Alzheimer, la démence fronto- temporale et la démence à corps de Lewy peuvent également entraîner une psychose. La démence à corps de Lewy, en particulier, est associée à des hallucinations visuelles détaillées. Dans ces cas, le traitement peut être délicat, car les médicaments antipsychotiques ont tendance à être inefficaces et même nuisibles chez les personnes atteintes de démence. Certains professionnels recommandent de ne pas traiter la maladie tant que le patient n’est pas dérangé par les hallucinations et les délires. Si la personne souffre de symptômes psychotiques, des inhibiteurs de la cholinestérase, tels que Aricept®, peuvent aider à les réduire.

 

  • Enfin, il existe une corrélation entre les symptômes psychotiques et le syndrome de stress post-traumatique. Cependant, on ne sait pas si l’événement stressant qui a provoqué le stress post traumatique a également provoqué la maladie, ou si les personnes atteintes de psychose ont davantage de difficultés à faire face à un traumatisme. Cette deuxième hypothèse pourrait signifier que les personnes atteintes sont plus susceptibles de développer des symptômes d’ESPT que celles qui n’ont pas de psychose.

Comment here