Psychologie

Les vertus du libre-jeu chez l’enfant

gens, enfants, enfant
Dans un monde où tout est souvent codifié, découpé en leçons et groupes d’enfants nombreux, laisser l’enfant jouer librement serait encore plus intéressant.

Le libre jeu, la liberté motrice, ainsi que le libre choix d’activité sont des éléments que l’on retrouve dans beaucoup de pédagogies dites « alternatives », « différentes » ou « innovantes » : Waldorf Steiner et Montessori, entre autres. Le jeu libre, c’est laisser à l’enfant des temps, des espaces, dans lesquels l’enfant fera ce que bon lui semble, sans intervention de l’adulte, hormis bien sûr en cas de mise en danger. L’adulte dans ces moments-là ne fait que veiller et protéger.

L’utilité du libre-jeu

La présence de l’adulte en fond permet à l’enfant de se sentir indirectement enveloppé, contenu, avec bienveillance. Son sentiment de confiance et de sécurité peut aussi déjà grandir par ce biais. Laisser l’enfant jouer librement lui permet de se construire, de découvrir et explorer des intérêts qu’il n’aurait peut-être pas remarqué sinon, de même que les enfants avec qui il choisirait de jouer.

A lire aussi  Mutisme sélectif : Quand le silence de l'enfant devient alarmant

En jouant ainsi, il se concentre et développe ses compétences spontanément, naturellement, et sans effort. C’est dans ces moments de jeu non-guidés ni structurés que l’enfant va expérimenter son sentiment de liberté d’être qui il est, et qui il a envie d’être, qu’il va développer sa créativité et son imagination.

L’impact sur le reste de sa vie

Ainsi suffisamment nourri dans ces temps libres réguliers, il arrive souvent de mieux en mieux en grandissant à accepter les temps d’activité et d’enseignement plus structurés organisés avec l’adulte ou l’enseignant, et à être efficace.

Le libre-jeu favoriserait donc chez l’enfant son appétit naturel pour apprendre. Il est souvent observé chez les enfants qui passent suffisamment de temps à jouer librement une meilleur capacité à trouver des solutions face à des difficultés ou des défis, donc à être créatif et inventif en développant leur pensée abstraite. Par extension, il en découlerait qu’ils sont plus facilement autonomes, indépendants, joyeux et adaptables. C’est ce qui participe, entre autres, à amorcer une base et un avenir positif pour les enfants, selon les pédagogies alternatives citées en début d’article.

A lire aussi  9 Avantages du Coloriage sur le développement de l'enfant

Le sens du libre-jeu pour l’enfant

L’enfant absorbe constamment une multitude d’informations et d’éléments, chose naturelle dans son développement. C’est la notion « d’esprit absorbant » chère à la pédagogie mise en place par Maria Montessori. Les moments de libre-jeu sont comme des fenêtres qui permettent à l’enfant d’intégrer et de trier les connaissances, de faire une pause en apprenant autrement que lors des temps d’apprentissage structuré par la classe, par exemple. Cela leur permettrait de se recharger, de rêver aussi.

L’adulte devient alors témoin discret de la vie de l’enfant qui peut restituer des histoires qui lui ont été racontées, se déguiser ou jouer à être quelqu’un d’autre, dessiner, construire, explorer des nouveaux sons avec sa voix, en chantant, faire un cours à ses peluches (ce qui montrerait dans ce cas que l’enfant a pleinement intégré ce qu’il a pu apprendre en classe, par exemple). Il développe naturellement ses perceptions sensorielles et motrices en courant, sautant, dansant dans ses jeux imaginaires, seul ou avec d’autres enfants.

A lire aussi  Enfance et obésité en Tunisie : Qu’en dit la psychologie ?

Comment here