Remèdes naturels

Aromathérapie : de l’essentiel en concentré !

Aromathérapie : de l'essentiel en concentré !
Aromathérapie : de l'essentiel en concentré !
Aromathérapie : de l’essentiel en concentré !

Face aux agressions du stress et de la pollution, depuis quelques années les particuliers se laissent de plus en plus tenter par les bienfaits des huiles essentielles et de l’aromathérapie.
Connue depuis des siècles en Asie, l’aromathérapie commence à trouver de plus en plus d’adeptes en Occident. Cette branche de la phytothérapie s’appuie sur les vertus thérapeutiques (préventives et curatives) des essences aromatiques. Si les bienfaits des huiles essentielles sont reconnues depuis les années 50 en Europe, il a fallu attendre la fin des années 90 pour qu’elles fassent une entrée remarquée sur le marché français.

Qu’est-ce que l’aromathérapie ?

L’aromathérapie a pour objet de renforcer et stimuler les systèmes de défenses naturelles présents dans l’organisme. Elle utilise les propriétés odoriférantes des huiles essentielles que contiennent les plantes aromatiques. Leurs principes actifs agissent sur la personne dans sa globalité. Les huiles essentielles sont obtenues par distillation de vapeur d’eau, extraction ou pressurisation de la matière odorante prélevée sur les plantes, et elles contiennent donc des éléments physiques de ces végétaux. Ces concentrés de nature extrêmement puissants sont utilisés pour leur propriétés stimulantes, apaisantes ou équilibrantes. Elles sont tout particulièrement efficaces pour la prévention et le traitement des troubles liés au stress (anxiété, insomnie, stress) mais aussi sur les maladies de peau, les problèmes ORL et pulmonaires grâce à leurs vertus antiseptiques et cicatrisantes. Certaines agissent aussi sur les douleurs articulaires et musculaires. D’autres sont reconnues pour leurs vertus antivirales et antiparasitaires.

Les huiles essentielles en pratique

Sachant que chaque huile possède une ou plusieurs actions thérapeutiques spécifiques, il est indispensable de les associer pour obtenir le maximum des bienfaîts espérés. Ce mélange ne peut se faire de façon aléatoire. Pour éviter les effets secondaires indésirables, il est donc plus prudent de s’en remettre à un spécialiste. La plupart des huiles essentielles doivent être diluées afin de prévenir toute irritation ou allergie. Elles peuvent s’utiliser soit en inhalation, soit en compresse ou en friction. Plusieurs présentations sont commercialisées (pommades odorantes, diffuseurs, huiles de massage, bains parfumés). Dans le cas d’un état infectieux, les prises d’huiles essentielles devront être condensées sur un traitement de courte durée à raison d’une fois toutes les 2-3 heures. Dans le cas d’un état de fatigue général, le traitement sera étalé sur une une période de 21 à 28 jours au moins avec des prises plus espacées. Si aucun effet ne se fait ressentir au bout de 10 ou 15 jours, il faut changer d’huiles essentielles.

Quelques exemples d’utilisation

  • camomille, Pin, lavande, menthe : Analgésiques, antalgiques
  • Bergamote zeste, coriandre, Lime zeste ou limetier zeste : Digestives
  • Menthe, poivre noir, romarin, Bois de santal, Sauge : Tonifiantes
  • Bois de santal,Lavande aspic, Palmarosa : Cardiotoniques
  • Camomille, Myrrhe, Orange : Calmantes
  • Citron, encens, géranium : Anti-inflammatoires
  • Eucalyptus, Lavande, Hysope, Romarin : Cicatrisantes
  • Épinette blanche, Épinette noire, Eucalyptus à feuilles radiées ou Eucalyptus officinal, Orménie : Energisantes.

Le saviez-vous ?

En aromathérapie, il y a huiles et huiles ! Celles que l’on achète pures sont évidemment les plus efficaces dans le traitement d’une maladie. Mais attention : Les huiles essentielles sont des substances extrêmement puissantes qui pénètrent les tissus et qui contiennent de nombreux éléments chimiques qui peuvent procurer des effets indésirables.

Comment here