You are here
Accueil > Actualité > La vitamine B3 bénéfique contre le cancer du colon et la maladie de Crohn

La vitamine B3 bénéfique contre le cancer du colon et la maladie de Crohn

Des recherches antérieures ont suggéré qu’une alimentation riche en fibres peut réduire le risque d‘inflammation du côlon et le cancer. Une nouvelle recherche suggère que la niacine, également connu sous le nom de vitamine B3, peut aussi aider à protéger le côlon contre l’inflammation et le cancer. Comment ?

Les bienfaits de la vitamine B3 sur l'inflammation et le cancer du colon

 

L’équipe de recherche du Medical College of Georgia, affirme que leurs résultats permettent d’expliquer pourquoi une alimentation riche en fibres peut réduire le risque de problèmes du côlon et suggère que la niacine – les suppléments déjà utilisé pour réguler le cholestérol – peut garder le côlon sain pour les gens qui ont un régime alimentaire faible en fibres.

Ils ont découvert que les souris qui manquaient un récepteur appelé GPR109A étaient plus susceptibles de développer une inflammation et le cancer du côlon .

Mais en donnant la niacine à des souris qui n’avaient pas de bactéries coliques saines – parce qu’elle avait été détruite par les antibiotiques – les chercheurs ont découvert que la vitamine B3 a  accentué le rôle anti-inflammatoire des cellules immunitaires.

Les Récepteurs des cellules immunitaires activés par la digestion des fibres

La digestion des fibres conduit à la production de butyrate – un acide gras à chaîne courte. Or des recherches antérieures par le Dr Singh ont révélé que le butyrate active le récepteur GPR109A .

Butyrate déclenche le récepteur dans les cellules immunitaires GPR109A – macrophages et cellules dendritiques – dans le côlon.

Dr. Singh explique que ces cellules immunitaires produisent des molécules anti-inflammatoires et transmettent des signaux à des lymphocytes T – les globules blancs qui jouent un rôle majeur dans le système immunitaire – ce qui entraîne également les cellules T à produire des molécules anti-inflammatoires.

En outre, les cellules épithéliales qui tapissent le côlon sont déclenchées par le butyrate pour produire les cykotines – protéines solubles qui aident à la cicatrisation des plaies .

Le Dr Singh a fait remarquer que ce processus est crucial pour guérison de l’inflammation intestinale et autres affections du colon telle que la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse .

Le Dr Singh ajoute :

« Nous pensons que de hautes doses de niacine peuvent être utiles dans le traitement et / ou la prévention de la rectocolite hémorragique, la maladie de Crohn et le cancer colorectal, ainsi que la polypose adénomateuse familiale ou FAP, une maladie génétique qui provoque des polypes qui se développent tout au long du tractus gastro-intestinal « .

Source :

http://www.eurekalert.org/pub_releases/2014-01/mcog-fbf011614.php

Laisser un commentaire

Top
error: Content is protected !!