You are here
Accueil > Maladies > Dermatologie > Soigner l’eczéma de manière naturelle apporte beaucoup d’avantages

Soigner l’eczéma de manière naturelle apporte beaucoup d’avantages

Il suffit d’observer la manière dont se manifeste l’eczéma pour envisager de s’occuper de le soigner. Il est évident que si la cause joue un rôle important, les conséquences perturbent douloureusement le patient. Il convient donc parfois d’agir au plus vite avant de pouvoir se pencher sur la cause absolue.

En tous les cas, pour qu’une maladie, quelle qu’elle soit, réagisse bien à un traitement, il convient de se préoccuper de la personne en son entier avant de lui faire une prescription hasardeuse. De connaître quelles sont ses habitudes alimentaires, quel est son travail, son rythme de vie, ses loisirs, ses temps de pose…

Tout a de l’importance, c’est pourquoi l’allergologue s’intéresse aussi aux antécédents familiaux. Rien ne doit être négligé.

On peut alors envisager de soigner l’eczéma par différents moyens ou en correspondance avec d’autres thérapies. On appelle cette technique, le soin holistique.

Au fond, si une maladie se manifeste, c’est avant tout chez une personne humaine et bien vivante qu’elle se développe. S’intéresser essentiellement à la maladie ou à ses symptômes, c’est ignorer totalement le fait que la personne existe et qu’elle est le terrain, le terreau, pourrais-je même dire, sur lequel la maladie trouve tous les ingrédients propres à son développement.

En somme, si l’on parvient à réduire et pourquoi pas, à enlever la totalité des symptômes sans tenir compte du patient, il n’est pas impossible que la maladie trouve une autre forme d’expression.

C’est précisément le cas avec l’eczéma. Il arrive parfois qu’il disparaisse comme il est venu, sans qu’on sache vraiment pourquoi, et puis il réapparaît en laissant perplexe le patient.

Donc, soigner l’eczéma de manière naturelle, c’est à la fois s’occuper du symptôme pour éviter qu’il ne progresse et devienne agressif, mais c’est aussi se préoccuper de la personne et de ce qui fait qu’elle déclenche cette maladie.

L’avantage des moyens naturels, comme les huiles essentielles en bain, ou les lotions aromatisées pour l’hydratation de la peau, c’est qu’ils ne présentent pas d’effets secondaires. En outre, certaines plantes en infusion ou en décoction aident à renforcer le système immunitaire, donc à réduire considérablement les problèmes d’aggravation de l’eczéma.

Enfin, soigner l’eczéma de manière naturelle apporte beaucoup d’avantages, comme de ne plus laisser le stress nous envahir ou se laisser aller à manger n’importe quoi. C’est un bien pour notre santé et pour notre bien-être.

Au fond, on pourrait même dire que l’eczéma est une manifestation naturelle de notre corps, activée pour nous permettre de comprendre que quelque chose ne va pas très bien en nous et qu’il est grand temps de s’en occuper pour changer et chercher à nous améliorer.

Ne sommes-nous pas pourvus d’une aptitude à nous régénérer ?

Traitements naturels prometteurs contre l’eczéma

Huile de tournesol

Les céramides sont des graisses protectrices de la peau qui sont produites naturellement dans notre corps. De nombreuses entreprises de cosmétiques améliorent leurs hydratants avec des céramides afin de reconstituer le niveau de ces graisses par absorption topique. L’huile de tournesol peut stimuler la production naturelle de céramides de notre organisme, ce qui peut aider à améliorer la barrière cutanée. L’huile naturelle sert également d’anti-inflammatoire, ce qui peut être bénéfique pour les patients souffrant d’inflammation de l’eczéma.

Quelques petites études ont voulu savoir comment nous exploitons le pouvoir de la nature pour aider à améliorer la peau enflammée. Une étude a examiné le distillat d’huile de tournesol. Les chercheurs ont fractionné l’huile et ont constaté que les patients qui utilisaient l’huile de tournesol avec un stéroïde topique pendant trois semaines avaient significativement moins de lichénification (peau qui devient épaisse et rugueuse en frottant et en grattant). Bien que d’autres études soient nécessaires, ce petit essai a démontré des résultats bénéfiques pour un traitement sûr pour de nombreux patients.

Pour explorer l’innocuité de l’huile de graines de tournesol, les chercheurs ont examiné une étude portant sur les bébés prématurés présentant une fonction barrière médiocre (similaire à certains égards à celle des patients atteints d’eczéma). Ces bébés vivaient également dans un endroit où ils risquaient fortement de contracter une infection du sang, de sepsis ou de mourir. Les bébés ont reçu de l’huile de graines de tournesol par voie topique trois fois par jour. Résultat : une réduction de 41% de l’infection bactérienne dans le sang et une réduction de 26% de la mortalité comparativement aux autres bébés sans huile.

L’étude suggère que l’huile de graine de tournesol pourrait améliorer la fonction barrière de la peau et aider à guérir la peau, la protégeant ainsi de l’invasion bactérienne. Comme les sujets de l’étude étaient des bébés qui avaient une peau plus absorbante que les adultes, cela suggère fortement que l’huile de graines de tournesol est sans danger pour la peau.

Huile de noix de coco

Un autre ingrédient naturel fascinant devenu populaire pour les soins de la peau et des cheveux est l’huile de noix de coco. Une étude chez des patients atteints de dermatite atopique a montré que la bactérie staphylococcique sur la peau avait diminué de 95% après l’application d’huile de noix de coco sur la peau (contre une réduction d’environ 50% chez les patients utilisant de l’huile d’olive).

Ceci est stupéfiant étant donné que la plupart des patients atteints de dermatite atopique modérée à sévère ont une peau colonisée par une bactérie staphylocoque, même s’ils ne sont pas infectés. Ce traitement est sans danger pour la plupart des gens et est fréquemment utilisé dans d’autres pays.

Une mise en garde à prendre en compte lorsque l’on envisage d’incorporer des produits alimentaires dans une routine de traitement est le développement des allergies. On sait que le fait de mettre des protéines alimentaires sur la peau ouverte peut augmenter le risque qu’une personne devienne allergique à cet aliment. Tant que le patient n’est pas allergique, ces huiles semblent être une bonne chose. Les chercheurs suggèrent de mélanger un peu d’huile de graines de tournesol et d’huile de noix de coco dans un hydratant avant de les appliquer sur la peau.

 

La Vitamine D

Robert Sidbury, MD, dermatologue pédiatrique basé à Seattle et membre du Comité consultatif scientifique de la NEA , a étudié 11 enfants atteints d’eczéma grave dont l’état s’est aggravé en hiver, en leur donnant soit 1000 UI de vitamine D, soit un placebo.

Quatre-vingt pour cent de ceux qui ont pris de la vitamine D se sont améliorés et aucun n’a signalé une aggravation, alors que tous les patients du groupe placebo sont restés dans la même situation. D’autres études montrent que les personnes qui ont un faible taux de vitamine D ont tendance à avoir un eczéma plus grave que celles qui ont des niveaux plus élevés, ce qui confirme cette idée.

Dans le monde occidental, de nombreuses personnes présentent une carence en vitamine D en raison du temps passé à l’intérieur et de la protection solaire que nous utilisons pour prévenir le cancer de la peau. Les chercheurs suggèrent de prendre un supplément de vitamine D pour aider à maintenir un niveau normal.

 

Références et publications :

 

Boukhris Najla
Psychologue et consultante en webmarketing.

Laisser un commentaire

Top
error: Content is protected !!