Régénération des poumons après arrêt du tabac

Régénération des poumons après arrêt du tabac

Le tabagisme est la principale cause de décès évitable dans le monde, causant plus de 450 000 décès chaque année dus au tabagisme actif et passif.

Nous comprenons tous les dangers du tabagisme pour la santé pulmonaire, mais nous ne discutons pas souvent de la manière dont les poumons guérissent exactement après que quelqu’un ai arrêté de fumer.

Peu importe combien de temps vous avez fumé, cesser de fumer à tout moment peut avoir des effets positifs sur vos poumons et votre santé en général.

Comment les poumons se régénèrent après avoir cessé de fumer ?

Le risque de contracter le cancer du poumon est considérablement réduit si une personne ne fume pas. Selon le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), une personne qui a passé une décennie sans fumer a moins de 50% de probabilité d’avoir le cancer du poumon que celle qui continue de fumer. Cependant, un ancien fumeur a toujours un risque plus élevé de contracter le cancer du poumon qu’une personne qui n’a jamais fumé.

Arrêter de fumer est très bénéfique car les cigarettes contiennent plus de 4 800 produits chimiques toxiques, dont la plupart ont des effets nocifs sur les poumons et les voies respiratoires.

Lorsque vous arrêtez de fumer, les poumons commencent à guérir immédiatement. Le monoxyde de carbone quitte progressivement la circulation sanguine, ce qui contribue à atténuer les symptômes tels que l’essoufflement. Fumer enflamme également la paroi des voies respiratoires, mais lorsque vous cessez de fumer, vous n’inhalez plus toutes les substances toxiques qui irritent les voies respiratoires, ce qui leur permet de commencer à guérir.

Arrêter de fumer réactive également les cils du poumon, de petites structures ressemblant à des poils à la surface de la cellule, qui déplacent le mucus et les bactéries vers l’arrière de la gorge, où ces substances sont avalées. Cela aide le corps à se débarrasser du mucus et à nettoyer les poumons.

Au cours du premier mois après avoir cessé de fumer, votre fonction pulmonaire s’améliorera, ce qui augmentera également la circulation. En neuf mois, les cils commencent à fonctionner normalement et les symptômes tels que la toux et l’essoufflement deviennent moins fréquents. En moins d’une décennie sans fumée, votre risque de cancer de la vessie, des reins, des poumons, de la bouche et de la gorge est considérablement réduit, ce qui indique que plus une personne reste longtemps sans fumer, meilleure sera sa santé à long terme.

Cependant, le tabagisme a de graves conséquences sur la santé, dont certaines ne sont pas réversibles même après avoir cessé de fumer. Par exemple, l’emphysème, une maladie qui provoque une inflammation, un rétrécissement et un gonflement des voies respiratoires, peut entraîner des modifications durables des voies respiratoires qui affectent de manière permanente la fonction pulmonaire.

Arrêter de fumer et mieux préparer la régénérescence des poumons

Si vous envisagez d’arrêter de fumer, prenez des mesures dès maintenant pour désintoxiquer adéquatement vos poumons. Buvez plus d’eau pour aider le corps à se débarrasser des toxines et autres agents cancérigènes. Modifiez votre alimentation, consommez moins de sel et de sucre et augmentez votre consommation d’aliments riches en nutriments qui aideront votre corps à développer de nouveaux tissus sains. Pensez également à augmenter votre niveau d’activité physique. Le yoga, en particulier, est une bonne option car vous apprendrez des techniques de respiration qui ouvrent les poumons.

Même si vous avez déjà essayé plusieurs fois de cesser de fumer, il n’est jamais trop tard réessayer et arrêter. Même après un jour d’arrêt, votre santé pulmonaire et votre tension artérielle s’améliorent. En continuant à ne pas fumer, vous éviterez des symptômes tels que l’essoufflement, la toux et des affections telles que l’emphysème et le cancer du poumon qui réduisent considérablement votre qualité de vie ou pourraient entraîner une mort prématurée.

Vos poumons sont un organe vital et chaque bouffée de cigarette affecte leur fonction. Cesser de fumer va sensiblement améliorer votre santé pulmonaire, alors demandez de l’aide aujourd’hui et renseignez-vous sur les programmes et les ressources pour cesser de fumer dans votre région. Il faut du temps pour mettre fin à cette habitude; un soutien supplémentaire pourrait donc vous aider à cesser de fumer et à rester sans fumée de façon permanente.

Boukhris Najla

Psychologue et consultante en webmarketing.

Laisser un commentaire