You are here
Accueil > Maladies > Neurologie > Qu’est-ce que le Nucleus ( noyau ) Accumbens ?

Qu’est-ce que le Nucleus ( noyau ) Accumbens ?

quest-ce-que-le-nucleus-noyau-accumbens

 

Le noyau accumbens (NA) est une petite partie du cerveau qui est importante pour la motivation, le plaisir et la dépendance. Parfois appelé «centre du plaisir» du cerveau, ce groupe de neurones module les effets du neurotransmetteur dopamine, dont dépendent de nombreux circuits neuronaux. Le noyau accumbens est un lien dans les voies cérébrales qui provoquent la dépendance et la dépression. Les dommages à cette région du cerveau provoquent un manque de motivation et inhibent le comportement addictif.

Il y a deux noyaux accumbens, un situé dans chaque hémisphère du cerveau dans le striatum, une région sous-corticale qui aide à contrôler le mouvement planifié du corps. Ils sont composés d’un noyau interne et d’un septum externe. Les deux sont connectés au système limbique de leur hémisphère respectif, la collection de groupes neuronaux dans le lobe temporal qui influence les émotions et la motivation comportementale. Une région limbique, l’amygdale, module les réactions et les habitudes émotionnelles fortes. On pense que le noyau accumbens agit comme médiateur entre l’amygdale et les diverses réponses motrices qui accompagnent la formation des habitudes.

quest-ce-que-le-nucleus-noyau-accumbens

Lié à d’autres parties du cerveau qui modulent les cycles de récompense du comportement, le noyau accumbens fait partie d’un ensemble de voies neuronales qui facilitent l’apprentissage de nouveaux comportements par un renforcement agréable. Lorsque le cerveau traite quelque chose qui mérite une récompense – comme un aliment préféré ou un stupéfiant – le nucleus accumbens libère de la dopamine et de la sérotonine. Le neurotransmetteur dopamine induit une sensation de plaisir, tandis que la sérotonine est une influence calmante. Un ensemble voisin de fibres nerveuses, l’aire tegmentale ventrale, produit de la dopamine et l’envoie au noyau accumbens.

Des études en laboratoire indiquent une relation entre l’accoutumance et la libération de sérotonine et de dopamine dans le noyau accumbens. La poussée de ces neurotransmetteurs déclenche une activité neuronale en corrélation avec l’état d’hypersensibilité et la sensation de récompense dont dépend la dépendance. Lorsque les gens ont envie d’une substance, l’activité neurale augmente en prévision du plaisir futur. La destruction chirurgicale de cette région du cerveau chez des rats toxicomanes a fait perdre aux animaux leur intérêt pour la drogue. Un effet secondaire a été que les rats ont également perdu la motivation comportementale générale.

Historiquement, la recherche sur le comportement motivé et la toxicomanie chez les rongeurs était la principale source de connaissances sur le noyau accumbens. Hormis quelques recherches isolées dans les années 1950 et 1970, peu de scientifiques ont été capables de tester le rôle du nucleus accumbens dans les humeurs humaines. Mais en 2005 et 2007, des neurochirurgiens travaillant sur la stimulation cérébrale profonde de la maladie de Parkinson ont démontré que la dépression était améliorée lorsque des impulsions électriques étaient appliquées au nucleus accumbens. Les données chirurgicales suggèrent que la stimulation électrique de la région améliore la fonction de la dopamine et pourrait soulager la dépression majeure.

Boukhris Najla
Psychologue et consultante en webmarketing.

Laisser un commentaire

Top
error: Content is protected !!