You are here
Home > Featured > Opérations chirurgicales de la paupières : dans quels cas ?

Opérations chirurgicales de la paupières : dans quels cas ?

Les opérations des paupières visent à supprimer les disgrâces présentes, qu’elles soient héréditaires ou dues à l’âge. Dans certains cas, elles ne concernent uniquement que les deux paupières supérieures ou inférieures, mais il arrive dans certains cas qu’elles puissent également concerner les quatre paupières en même temps. Heureusement, la chirurgie des paupières a connu de grand progrès depuis quelques années.

Dans quel cas se faire opérer de la paupière ?

Il y a plusieurs raisons qui peuvent pousser une personne à se faire opérer des paupières.

Le plus souvent, les paupières supérieures deviennent trop lourdes et tombantes, et cela crée un excès de peau qui vient former un repli plus ou moins marqué au coin de l’oeil.

Dans d’autres cas très récurrents également, ce sont les paupières inférieures qui sont touchées, car elles s’affaissent et forment de petites rides horizontales.

Et enfin, cela peut être dû à une hernie de graisse qui forme des poches sous les yeux au niveau des paupières inférieures ou supérieures.

Dans tous les cas, le résultat est un regard fatigué et des yeux bouffis et cernés.

Mais ces petits excès de peau ou de graisses peuvent être supprimés de manière chirurgicale par une opération des paupières, que l’on appelle la blépharoplastie. Il faut savoir que le coût d’une telle intervention chirurgicale se situe entre mille et deux mille cinq cent euros.

Des paupières supérieures lourdes

Avec l’âge, certaines personnes commencent à observer que leurs paupières supérieures deviennent très lourdes, ce qui a pour effet d’attrister le regard. Cela forme un repli de peau qui vient mettre du poids sur les cils, ce qui rend souvent difficile l’application de maquillage, et dans certains cas plus graves cela peut gêner l’ouverture des yeux.

Parfois, ce repli de peau externe est également aggravé par l’apparition d’une poche de graisse au coin interne.

La plus grande difficulté pour les chirurgiens est de corriger le ou les petits défauts qui sont dus à l’affaissement des paupières sans toutefois altérer l’expression du regard. Aujourd’hui, ceux-ci retirent de manière générale moins de peau afin d’éviter de donner cet aspect d’œil creux.

L’opération, appelé blépharoplastie, se déroule ainsi : une incision est faite au niveau du pli naturel dans le creux de la paupière, ce qui fait que la cicatrice sera invisible, sauf au niveau de la partie externe où là l’incision est effectué dans un pli de la patte d’oie. En revanche, elle ne sera visible que quelques mois et s’estompera naturellement. Grâce à cette incision, l’excès de peau est retiré.

Comme toute intervention chirurgicale, certains effets secondaires peuvent malheureusement survenir, et il est important de les connaître au préalable. On peut notamment observer l’apparition d’un hématome important, mais aussi l’impression de conjonctivite avec une petite irritation de la cornée, ou encore l’impression d’avoir un œil sec. De plus, certaines dilatations des vaisseaux, appelées télangiectasies, peuvent devenir plus apparentes du fait que la paupière supérieure ait été retirée. Enfin, de touts petits kystes peuvent également apparaître temporairement autour de la cicatrice.

Des paupières inférieures affaissées

Dans ce cas, on parle souvent d’yeux très cernés, ou de poches sous les yeux. Lorsque le cerne est lié à un excès de peau au niveau de la paupière inférieure, c’est-à-dire donc à un relâchement musculaire à ce niveau là, ou encore qu’il est lié à l’apparition d’une hernie graisseuse, alors il peut être traité chirurgicalement.

Dans ce cas, une incision est effectuée juste en-dessous des cils qui se terminent dans un pli de patte d’oie. Elle sera donc invisible.

Comme toujours, le regard ne doit pas être modifié ni altéré.

Boukhris Najla
Psychologue et consultante en webmarketing.

Laisser un commentaire

Top
error: Content is protected !!