Psychologie

Comment gérer et éviter les conflits avec une méthode simple

Comment gérer et éviter les conflits avec une méthode simple
Comment gérer et éviter les conflits avec une méthode simple
Comment gérer et éviter les conflits avec une méthode simple
Pas facile de demander à quelqu’un de changer de comportement! Comment formuler une demande de la meilleure façon? Avec la méthode du « je »!

Que ce soit dans notre relation de couple, avec nos amis ou collègues de travaill, on ne sait pas toujours comment s’y prendre lorsque vient le temps de nous exprimer sur un comportement qui nous déplaît chez une autre personne. Souvent nous parlons au « tu » (ou au « vous ») et utilisons des termes accusateurs, ce qui peut rapidement faire dégénérer la discussion en dispute. Il existe une méthode dite du « je », permettant de formuler une demande de façon constructive.

Décrire le comportement qui nous déplaît

La première étage de la méthode du « je » consiste à décrire ce que nous reprochons à l’autre personne mais en prenant bien soin de commencer la phrase par « lorsque ». Par exemple, « lorsque tu m’interromps quand je parle… ». Il est très important de s’en tenir à un seul comportement plutôt que de profiter de l‘occasion pour énumérer tout ce qui nous déplaît chez l’autre personne! Évitez les mot « toujours » et « jamais ».

Expliquer en quoi ce comportement nous déplaît

Le seconde étape consiste à décrire ce que nous ressentons lorsque l’autre personne adopte ce comportement. Par exemple, « …j’ai l’impression de ne pas être respecté ». Cette étape permet à l’autre personne de voir les choses sous un angle qu’elle n’avait pas envisagée et de prendre conscience que son comportement peut être blessant. Il est préférable de parler uniquement de ses propres émotions plutôt que de prêter des intentions à l’autre personne. De toute façon, il est possible que l’autre personne ressente des émotions différentes que ce que nous imaginons.

Décrire le comportement souhaité

La troisième étape est celle où l’on décrit le nouveau comportement que nous voudrions voir notre interlocuteur adopter. Par exemple: « j’aimerais qu’à l’avenir tu attendes que j’aie fini de parler avant de répondre ». Il est préférable d’utiliser des termes positifs plutôt que négatifs. Ainsi on ne dira pas « j’aimerais que tu cesses de m’interrompre » car cela risque d’être interprété comme un reproche. À cette étape, là encore, il faut s’en tenir à un seul comportement, il ne s’agit pas d’un cours de savoir-vivre en 10 leçons! Il sera toujours possible de faire d’autres demandes plus tard.

Décrire les conséquences positives du comportement souhaité

La dernière étape consiste à décrire les conséquences positives du changement de comportement. Par exemple: « …j’aurais davantage l’impression que mon avis est pris en compte et je me sentirais écouté ». Bien entendu, il est important, lorsque l’autre personne fait des efforts pour changer de comportement, de montrer notre appréciation de cette nouvelle attitude, ne serait-ce qu’en étant plus souriant, détendu, bref de faire du renforcement positif pour encourager l’autre personne à maintenir le nouveau comportement.

Voilà pour cette méthode, qui peut aussi être utilisée par écrit, une option préférée par certaines personnes puisqu’alors il est plus facile de préparer ses arguments, d’ordonner ses idées et qu’on ne risque pas d’être interrompu. En bout de ligne, c’est toutefois l’autre personne qui décide de changer son comportement ou pas.

 

Comment here