Psychologie

Complexe d’infériorité : Symptômes et solutions pour le vaincre

Complexe d'infériorité : Symptômes et solutions pour le vaincre 1

L’infériorité est un sentiment commun à chaque individu. À un moment donné, vous vous êtes peut-être senti inférieur à un ami, un collègue ou même un frère ou une sœur. Bien que ce soit pour vous un événement mineur que vous ayez peut-être surmonté, certains développent un complexe d’infériorité majeur. Il s’agit principalement d’un trouble psychologique qui trouve ses racines dans l’enfance et se manifeste à l’âge adulte. Ceux qui souffrent d’un tel complexe se déprécient constamment et sont très sensibles.

Certains d’entre vous ont peut-être appris à reconnaître, à accepter, puis à surmonter leurs limites à mesure qu’ils grandissent ; mais il y en a qui ont été rappelés constamment à leurs limites en raison d’une parentalité autoritaire ou de la pression des pairs. Celles-ci peuvent prendre la forme d’apparences physiques, de différences culturelles, de réactions émotionnelles et de certaines capacités. Ce sont ces personnes qui commencent à présenter certains symptômes de complexes d’infériorité, à la suite de rappels constants. Ils développent également un ensemble de mécanismes de défense qu’ils utilisent chaque fois qu’ils se sentent inférieurs. Ces mécanismes de défense deviennent alors les symptômes d’un complexe d’infériorité installé.

Quels sont les symptômes d’un complexe d’infériorité ?

  • Retrait social

Ceux qui souffrent d’un complexe d’infériorité peuvent être socialement retirés. Ils ne se considèrent peut-être pas dignes d’être avec d’autres, qu’ils perçoivent comme de meilleurs individus à tous égards.

  • Rabaisser les autres

Les personnes ayant un complexe d’infériorité ressentent le besoin constant de se prouver qu’ils sont mieux que les autres pour renforcer leur estime de soi. Quand ils échouent, ils ont tendance à minimiser les efforts des autres pour qu’ils puissent se sentir mieux. Dans de tels cas, au lieu d’être socialement retirés, ils peuvent avoir plutôt un franc-parler dans une mesure grossière.

  • Blâmer l’univers

Toute défaillance de la part de ces personnes est directement imputée à des facteurs externes tels que la malchance, une mauvaise compagnie ou tout simplement leur environnement en général. Ils ne sont jamais en mesure d’accepter que l’échec soit dû à une erreur de leur part. L’univers entier est responsable de leur misère et de leur échec.

  • La jalousie

La jalousie est l’un des symptômes les plus importants. Par exemple, s’ils n’ont peut-être pas été en mesure d’accomplir correctement certaines tâches au travail et si un collègue le faisait avec succès, ils attribueraient le succès à des facteurs externes tels que l’aide de quelqu’un d’autre ou tout simplement de la chance.

Ils n’attribueront jamais le succès de leur collègue à leurs capacités personnelles ou à leur mérite.

  • Manque d’esprit sportif

Ces personnes refusent de participer à tout type de compétition où leurs capacités seront comparées à celles des autres. Dans la plupart des cas, ces personnes ont déjà décidé de ne pas pouvoir gagner ni concurrencer les autres. Elles évitent donc les situations où leurs capacités seront mises à l’épreuve et la déception ultérieure à laquelle ils s’attendent.

  • Extrême Sensibilité

Les personnes ayant un complexe d’infériorité font preuve d’une extrême sensibilité aux compliments et aux critiques. Si c’est un compliment, ils remettent en cause son authenticité, et s’il s’agit d’une critique, ils vont immédiatement à la défense. En outre, même si vous faites un commentaire, ils peuvent le prendre personnellement.

  • Attirer l’attention

Ceux qui souffrent d’un complexe d’infériorité sont plus susceptibles de manifester un comportement de recherche d’attention autour des autres. Ils ont également tendance à recourir à d’autres tactiques de recherche d’attention telles que l’agression, prétendre être malade, paraître déprimé / malheureux, etc.

Par exemple, ils peuvent être à la recherche des compliments des autres. Cependant, parfois, malgré la pêche aux compliments, ils peuvent ne pas les accepter et croire que la personne qui les donne le fait juste parce qu’on le lui a demandé.

Ces personnes craignent également de tenter quelque chose de nouveau, tout simplement parce qu’elles craignent profondément de commettre des erreurs et d’être réprimandées.

Bien que ces signes semblent évidents, certains ne le sont pas toujours. Si vous soupçonnez une personne présentant ces symptômes, voire des traces, il est temps de creuser plus profondément et d’aller à la racine du problème, afin de l’éliminer.

Surmonter un complexe d’infériorité : Solutions pour le vaincre

Surmonter cette situation psychologique profondément enracinée n’est pas une tâche facile. Les racines de ce problème se situent dans le passé, dans un événement ou une série d’événements et de situations qui ont laissé une profonde cicatrice dans l’esprit de la personne touchée. Ce complexe est alors devenu un type de mécanisme de défense contre toutes sortes de problèmes et de situations. Pour ces personnes, même accepter qu’elles souffrent d’un complexe d’infériorité est extrêmement douloureux et difficile. Un complexe d’infériorité ne peut être surmonté du jour au lendemain. Il faut beaucoup de temps pour retrouver son estime de soi perdue et pour pouvoir finalement voir le monde sous un jour différent. Cependant, le processus doit commencer un certain temps pour lequel certaines de ces mesures peuvent être prises.

  • Pensée positive

Bien que cela puisse sembler facile, être positif est quelque chose de difficile surtout pour quelqu’un qui a un complexe d’infériorité. Quelqu’un qui est conditionné à penser mal envers soi-même va trouver tout ce qu’il faut savoir sur la foutaise de la « pensée positive». Cependant, une dose de pensée positive est requise pour une personne souffrant d’un complexe d’infériorité, tout comme une injection est administrée à intervalles réguliers à une personne malade. Lire de bons livres sur la pensée positive, ou simplement être avec des personnes positives au quotidien, peut lentement mais surement faire la différence. De plus, de votre côté, il est important de souligner le positif dans chaque situation.

  • Différencier le bien du mauvais

Une autre façon de surmonter un complexe d’infériorité consiste à faire en sorte que les personnes en souffrance évaluent leurs bonnes qualités par rapport à leurs mauvaises qualités. Une auto-évaluation et une comparaison de soi avec soi-même est plus importante qu’une comparaison de soi avec les autres. Encouragez le fait de faire appel à ces qualités et continuez à les maîtriser.

  • Acceptation

Surmonter un complexe d’infériorité commence par l’acceptation de la situation telle qu’elle est et de la personne telle qu’elle est. Cela ne signifie toutefois pas qu’une fois le complexe identifié, il devrait continuer. L’acceptation marque le début du changement, qui contribuera lentement à éliminer le problème. L’acceptation implique également d’accepter que celui-ci est unique. Encore une fois, cela peut prendre un certain temps, mais sera finalement défini dans l’esprit et entraînera un changement positif.

  • Évitement

L’évitement consiste à éviter toutes les personnes qui évoquent un sentiment d’infériorité chez l’individu. Cela ne signifie pas qu’il faille éviter ceux qui sont perçus comme des menaces, mais ceux qui cherchent constamment à rabaisser l’individu ou qui ont simplement une tendance naturelle à le faire. Cela devrait être suivi au moins jusqu’à ce que l’individu ait retrouvé une certaine confiance en soi et se sente suffisamment capable de traiter avec de telles personnes.

Dans les cas plus graves, une personne peut être amenée à suivre une thérapie pour surmonter un complexe d’infériorité.

Rien n’est plus vrai que le dicton «plus facile à dire qu’à faire» quand il s’agit de surmonter tous ces symptômes d’un complexe d’infériorité. C’est pourquoi, cet article a été écrit pour ceux d’entre vous qui connaissent quelqu’un qui en souffre. Une personne souffrant d’un complexe d’infériorité peut avoir beaucoup de difficulté à accepter et à faire face à ces symptômes et aux moyens de les surmonter. D’autre part, vous, en tant qu’être cher ou proche, vous pouvez lentement provoquer ces changements chez l’individu, sans énoncer une évidence. L’amour et le soutien sont extrêmement essentiels pour surmonter de telles conditions psychologiques et, une fois ces mesures mises en œuvre avec succès, il est impossible de regarder en arrière.

Complexe d'infériorité : Symptômes et solutions pour le vaincre 2
Boukhris Najla Administrator

Psychologue et consultante en webmarketing.

follow me

Comment here