Ophtalmologie

Tout savoir sur les différents troubles de la vision

Tout savoir sur les différents troubles de la vision 1

Tout savoir sur les différents troubles de la vision 2

De plus en plus de personnes souffrent actuellement de troubles de la vision à cause de la présence permanente des écrans dans notre quotidien. Petits et grands, sans distinction de sexe ni de catégorie sociale, nécessitent à ce jour une correction de l’œil pour avoir une vue normale.

Qu’est-ce qu’on entend par troubles de la vision ?

 

Différents des maladies des yeux, les troubles de la vision constituent plutôt une défaillance de la qualité de la vue. Ils peuvent être congénitaux, mais la majorité des cas sont occasionnés par des facteurs externes comme les écrans ou le climat. D’après les spécialistes, ces déficiences de la vision sont classées en deux catégories différentes.

 

  • Les troubles dits « fonctionnels »

Sont considérés comme fonctionnels les troubles qui transforment la façon dont la personne perçoit les couleurs. Ils se traduisent généralement par le dysfonctionnement de plusieurs cellules de la rétine, en charge de la distinction des coloris et de la vision de jour. Lorsqu’il est d’origine génétique, ce type de problème oculaire demeure incurable.

 

Fait également partie des défaillances fonctionnelles le trouble qui modifie la manière de percevoir l’espace. De son appellation « trouble de binocularité », ce dernier affecte particulièrement le système de coordination des yeux, et peut facilement se soigner avec des lentilles ou par une rééducation. Ce problème est, d’une manière générale, causé par un fonctionnement inconvenable des muscles des yeux, mais il arrive qu’il soit aussi occasionné par un trouble de réfraction mal traité. Certaines personnes en souffrent même à cause d’une amblyopie ou d’un strabisme, un cas où l’œil droit et l’œil gauche ont une différence de vision significative.

 

  • Les troubles optiques, relevant de la force de l’œil

Cette catégorie de trouble peut varier en fonction de la forme de l’œil. La personne peut ainsi souffrir d’astigmatisme, de myopie ou d’hypermétropie, selon ses capacités à percevoir les objets. Et c’est seulement à l’aide d’un test que les spécialistes peuvent mesurer le degré de défaillance en question, pour pouvoir prescrire par la suite une ordonnance de lentilles cornéennes aux concernés.

 

Dans le cadre de la correction à prescrire, il appartient à l’optométriste d’établir la distance à partir de laquelle la vision de la personne devient floue. Il détermine ensuite le type de traitement idéal selon le fait qu’il soit question de vision de loin (trois mètres et plus), de vision intermédiaire (entre 0,5 mètre et 3 mètres), ou de vision de près (inférieur à 0,5 mètre).

 

Les troubles de la vision : quels sont les symptômes les plus alarmants ?

 

En matière de troubles oculaires, ce sont souvent les manifestations soudaines et inhabituelles qui doivent alerter le plus. Il s’agit entre autres de la baisse brutale de l’acuité visuelle, de l’hémorragie oculaire (notamment chez les diabétiques), et de la déformation des lignes perçues par la personne.

 

Ces phénomènes sont souvent liés à une dégénérescence maculaire, à une atteinte vasculaire, ou à un décollement de la rétine, mais il existe également des symptômes qui sont dus à des infections. Les cas les plus fréquents à cet effet sont les douleurs et les gênes qui se présentent à chaque fois que les yeux sont exposés à la lumière. Cette « photophobie » n’est autre qu’une complication infectieuse à la suite d’un port de lentilles de contact.

 

Sinon, le fait de voir des points noirs, ou l’impression d’apercevoir des mouches volantes en permanence sont aussi des signes qui doivent conduire à une consultation d’urgence. Ces troubles de la vision sont en effet des manifestations conséquentes à un problème grave comme la présence d’un trou à l’intérieur de la rétine.

 

Devenir un professionnel de santé dans le domaine de l’optique : quelle possibilité ?

 

Si vous avez un plan de reconversion professionnelle, pensez à suivre une formation « opticien » pour devenir un spécialiste du traitement des troubles de la vision. Comme ces défaillances de la vue sont de plus en plus fréquentes de nos jours, l’optique est donc un domaine qui pourra vous mener dans de nouveaux horizons. En devenant opticien, vous allez fournir des lunettes à vos patients. Mais, vous serez également en mesure d’examiner et d’évaluer les troubles de vision des patients. En devenant opticien, vous allez collaborer étroitement avec un ophtalmologiste ou un orthoptiste. Ensemble, vous allez définir l’aide optique la mieux adaptée à chacun des patients.

 

Le cursus de formation professionnelle en question se déroule en 2 ans ou 3 ans, dans un institut supérieur d’optique comme https://www.iso.fr/. À l’issue de ladite formation, un diplôme de BTS ou de Licence vous sera délivré pour que vous puissiez exercer selon les prescriptions d’un ophtalmologue. Il ne vous reste plus qu’à ouvrir votre magasin d’optique, soit en vous lançant en indépendant, soit en devenant opticien franchisé.

 

Comment here