Psychologie

Devenir psychologue en auto-entrepreneur : c’est possible !

Depuis que le régime sous la forme de l’auto-entreprise a été lancé, bon nombre de typologies de professions et de métiers peuvent se lancer en tant qu’auto-entreprise. Il en va de même pour les psychologues qui souhaitent débuter avec ce statut, idéal pour se lancer en douceur les premières années et pouvoir le faire évoluer par la suite.

Psychologue en auto-entreprise : ce qui est demandé pour débuter

Lorsque l’on désire expérimenter le statut d’auto-entreprise en tant que psychologue libéral, il faut d’abord commencer par contacter son ARS (Agence Régionale de Santé) départementale afin de pouvoir faire enregistrer et vérifier la validité de son diplôme obtenu, en fournissant l’original à son ARS le fameux CERFA n° 12269 ainsi qu’un justificatif attestant de son identité pour devenir psychologue auto-entrepreneur. Une fois la validation faite, le praticien pourra alors officiellement exercer grâce au n° Adeli, sésame indispensable pour être à son compte et enregistré auprès des psychologues réglementés dans le département et validé par son agence Régionale.

A lire aussi  Dépression : quel impact sur le couple ?

Un statut plus souple, avec simplement une inscription en ligne à faire sur le site officiel Auto-Entrepreneur. Sélectionner la fréquence de ses déclarations de CA (Chiffre d’Affaires) à déclarer sur le site (mensuellement ou trimestriellement) tout en étant exonéré de TVA à hauteur de 72 500 € sur une année. Avec la seule obligation légale de créer un compte séparé de son compte personnel (aucune obligation de créer un compte professionnel n’est demandé), d’avoir une assurance professionnelle et de tenir un document notant chaque rentrée d’argent faite.

Les fameuses charges sociales sous le régime de l’auto-entreprenariat s’élève à 11% lors de la 1ère année pour les bénéficiaires de l’ACCRE ou 22% de prélèvements sur son Chiffre d’Affaire sans cette aide, ce qui permet de pratiquer son activité libérale avec plus de souplesse.

A lire aussi  Depression et pensées négatives

Empathie et souplesse de statut au service des patients

Une fois lancé dans la grande aventure de l’auto-entreprise, le psychologue peut se concentrer sur ce pourquoi il a été formé : se servir de ce qu’il a appris pour écouter au mieux ses patients, détecter les problèmes sous-jacents pour trouver une solution adaptée à chaque histoire de vie.

Être à l’écoute de sa patientèle tout en restant à sa place de thérapeute bienveillant, pour mieux les aider. Afin de mieux remonter à la base de certains blocages ou mal-être et apporter une solution pérenne sur le long terme, facilité par une création en tant qu’auto-entrepreneur.

A lire aussi  Le complexe de castration, d’œdipe : Entre Freud et Lacan

Comment here