Pédiatrie

Protéger bébé des épidémies de l’hiver

Protéger bébé des épidémies de l'hiver
Protéger bébé des épidémies de l'hiver
Protéger bébé des épidémies de l’hiver

Les affections virales sont très fréquentes en hiver. La chute des degrés Celsius du thermomètre n’est pas la cause principale, mais c’est bien la saison hivernale et les moyens que nous utilisons pour nous en protéger qui offrent un terrain propice aux développements des virus.

Les jeunes enfants sont plus fragilisés par un système immunitaire immature ; leur organisme rencontre ces virus hivernaux pour la première fois et doit les combattre.

Facteurs de risque de contamination des microbes

Pendant les périodes de froid et d’humidité, les virus respiratoires circulent aisément. En effet, un simple éternuement suffit à les répandre dans l’air, ce qui contribue nettement à leur propagation !

Par ailleurs, en hiver, les écarts thermiques entre l’extérieur et l’intérieur des habitations entraînent une plus grande sensibilité des muqueuses respiratoires, qui augmente les risques d’infections chez les plus jeunes.

Prévenir les maladies hivernales

Pour prévenir les infections virales de l’hiver, il est important d’utiliser tous les moyens naturels pour aider les tout-petits à lutter contre les virus hivernaux. Une alimentation équilibrée et vitaminée est un facteur important pour renforcer naturellement leurs défenses immunitaires.

Pour les nourrissons, l’allaitement maternel permet de limiter les risques infectieux grâce aux anticorps maternels contenus dans le lait, mais ce n’est pas toujours suffisant.

S’il est difficile d’enrayer complètement les risques de contagion, ils pourront être limités grâce à des mesures d’hygiène simples appliquées dans leur intégralité :

  • éviter les lieux publics très fréquentés (transport en commun, grandes surfaces…)
  • retarder le placement de votre bébé à la crèche
  • aérer la chambre quotidiennement et humidifier l’air ambiant
  • maintenir la température de sa chambre entre 19 et 21 °C
  • nettoyer régulièrement ses objets (tétines, jouets et peluches…)
  • adapter sa tenue à la température du jour
  • nettoyer régulièrement le nez de bébé avec du sérum physiologique

On ne répétera jamais assez que :

– le lavage des mains,

– plusieurs fois par jour,

– à l’eau et au savon,

reste la meilleure protection pour protéger bébé contre la transmission des virus. De plus, si vous avez un rhume ou si vous toussez, il ne faut pas hésiter à porter un masque.

Prévenir avec des gestes simples

Lorsque le nez de bébé coule, le lavage au sérum physiologique et l’utilisation d’un « mouche bébé » permettront de désencombrer ses fosses nasales avant que l’infection n’atteigne les voies aériennes supérieures. Ces bons réflexes lui éviteront l’otite, si douloureuse, ou l’inflammation des petites bronches tant redoutée par les mamans, la bronchiolite.

Pensez aux traitements préventifs homéopathiques qui réduisent significativement les épisodes des infections ORL en agissant directement sur les défenses immunitaires de l’enfant.

Aucune limite d’âge pour les petites granules homéopathiques, qui fondent rapidement dans le biberon de lait ou de tisane. Il est conseillé de consulter un médecin homéopathe qui prendra en compte les habitudes alimentaires et de vie de votre bébé afin de lui prescrire un traitement personnalisé et suivi

Comment here