Pourquoi les bébés ne devraient-ils pas manger du miel ?

L’Organisation mondiale de la santé est l’un des nombreux groupes médicaux dans le monde à convenir que le miel ne devrait pas être donné aux nourrissons de moins de 12 mois, qu’il soit ajouté à leur préparation, utilisé pour apaiser la dentition ou pour adoucir les aliments.

Mais pourquoi les bébés ne devraient-ils pas manger du miel ?

Le microbiome en développement constitue le problème qui explique le danger de l’alimentation en miel pour les bébés. Il s’agit d’un ensemble de micro-organismes, tels que des bactéries qui vivent à l’intérieur de l’homme, qui aident à réguler le régime alimentaire et qui affectent de nombreuses fonctions corporelles. Avant que les bébés atteignent l’âge d’un an, les bactéries dans leur intestin ne sont pas suffisamment développées pour empêcher certaines bactéries nuisibles d’infecter le corps. Le Clostridium botulinum est une bactérie potentiellement toxique qui peut causer la maladie connue sous le nom de botulisme infantile, se retrouve souvent dans le miel brut et transformé. Selon une étude publiée en 1998, jusqu’à 25% des produits à base de miel contiendraient des spores de cette bactérie.

Des risques de botulisme

Le botulisme infantile est le principal risque d’introduction du miel dans l’alimentation du bébé avant l’âge de 12 mois. Les bébés de moins de 6 mois sont les plus exposés.

Un bébé peut contracter le botulisme à travers les spores de Clostridium botulinumprésentes dans le sol, le miel et les produits à base de miel. Ces spores se transforment en bactéries dans les intestins et produisent des neurotoxines nocives dans le corps.

Le botulisme est une maladie grave. Environ 70% des bébés atteints de botulisme peuvent nécessiter une ventilation mécanique pendant 23 jours en moyenne. Le botulisme dure en moyenne 44 jours. Il peut y avoir beaucoup de petites améliorations suivies de revers. La plupart des bébés récupèrent avec un traitement. Le taux de mortalité est inférieur à 2% .

D’autres édulcorants liquides, comme la mélasse et le sirop de maïs, peuvent également présenter un risque de botulisme. Le sirop d’érable est généralement considéré comme sûr car il provient de l’intérieur d’un arbre et ne peut être contaminé par le sol. Néanmoins, certains médecins ne recommandent pas de donner des édulcorants aux bébés avant leur premier anniversaire. Il est préférable de consulter votre pédiatre avant de proposer des édulcorants dans le cadre du régime alimentaire de votre enfant.

Les symptômes du botulisme infantile peuvent être effrayants. Ils incluent un affaiblissement des muscles, faisant paraître un enfant mou et incapable de bouger les bras ou les jambes, et une insuffisance respiratoire potentielle. La maladie n’a toutefois aucun effet à long terme et les traitements des symptômes mettant la vie en danger sont rapidement disponibles dans les cas graves. La plupart des patients se rétablissent rapidement après avoir reçu un antitoxin , mais le meilleur moyen d’éviter l’infection est d’éviter la première cause: le miel.

 


Références :

Boukhris Najla

Psychologue et consultante en webmarketing.

Laisser un commentaire