Bien être

Pourquoi consommer des oméga 3 ?

Pourquoi consommer des oméga 3 ?

Les oméga-3 sont des acides gras – famille des lipides – particulièrement connus pour leurs effets bénéfiques sur le système cardio-vasculaire1. Ils jouent de plus, un rôle crucial dans notre organisme ; par exemple, ils rendent nos membranes cellulaires plus fluides, ce qui facilite les échanges cellulaires. Au niveau du cerveau, cette fluidité membranaire favorise les échanges entre neurones, aidant ainsi à améliorer la mémoire et la travail cérébral.

Acides gras Oméga 3: Où les trouver?

Bien qu’aucun aliment unique n’ait le pouvoir d’améliorer la santé, augmenter sa consommation de poisson est un moyen permettant à chacun d’entre nous d’enrichir son régime alimentaire et d’agir positivement sur sa santé. De nombreuses études sur les bienfaits des acides gras sont centrées sur le poisson qui serait la source principale. Saumon, sardines, thon ainsi que certains crustacés sont en effet riches en acides gras. Il n’est cependant pas recommandé d’augmenter votre consommation de n’importe quel type de poisson ou fruits de mer afin de profiter des bienfait thérapeutiques des omégas 3. Dans ce cas de figure, il est recommandé d’avoir recours à une huile de poisson pharmaceutique pure et de qualité.

Tri de vos graisses

Les experts s’accordent à dire qu’un régime basé sur la modération et la variété est essentiel pour la santé. Autrement dit, manger un peu de tout permet une nutrition plus complète et plus bénéfique qu’un régime alimentaire basé sur quelques aliments uniquement.

Pourquoi consommer des oméga 3 ?
Pourquoi consommer des oméga 3 ?

Augmentez votre teneur en acides gras oméga 3

Les apports d’acides gras oméga 3 par notre alimentation sont généralement insuffisants. Ces acides gras sont présents dans certains poissons et crustacés, le tofu, les amandes, les noix, dans certaines huiles végétales telles que l’huile de lin, de noix et de colza (graine de colza). Les omégas 3 ont un effet positif sur notre santé. Il existe un angle de recherche sur les acides gras omégas 3 mettant en avant leur rôle sur le fonctionnement du cerveau et de la vision. Ainsi que plusieurs recherches le suggèrent, ces acides gras pourraient prévenir la dégénérescence maculaire, une forme de cécité commune, et avoir des effets bénéfiques sur les troubles dépressifs. D’autres recherches impliquent les acides gras oméga 3 et le système immunitaire, suggèrant leur influence positive sur la polyarthrite rhumatoïde, l’asthme, le lupus, les maladies rénales et le cancer.

Il est recommandé de manger du poisson riche en acides gras oméga 3 deux fois par semaine afin de profiter de leurs bienfaits sur la santé. Bien que tous les poissons ne contiennent pas les mêmes proportions d’omégas 3, lorsqu’ils sont consommés régulièrement, ils contribuent à respecter les Apports Journaliers Recommandés en acides gras. Le tableau suivant apporte une vue d’ensemble quant à la teneur en omégas 3 des poissons.

Teneur en oméga 3 des poissons et des crustacés

(Quantités exprimées en grammes pour 100g de poisson ou curstacés)

Saumon, Atlantique, élevage, cuisiné, chaleur sèche 1.8
Anchois, Européens, conservés dans de l’huile 1.7
Sardines, Pacifique, conservées dans de la sauce tomate avec des arrêtes 1.4
Hareng, Atlantique, mariné 1.2
Maquereau, Atlantique, cuisiné, chaleur sèche 1.0
Truite, arc-en-ciel, élevage, cuisinée, chaleur sèche 1.0
Espadon, cuisiné, chaleur sèche 0.7
Thon, blanc, conservé dans de l’eau 0.7
Colin, Atlantique, cuisiné, chaleur sèche 0.5
Filet (de Limande et de différentes espèces de soles), cuisiné, chaleur sèche 0.4
Flétan, Atlantique et pacifique, cuisiné chaleur sèche 0.4
Eglefin, cuisine chaleur sèche 0.2
Morue, Atlantique, cuisinée chaleur sèche 0.1
Moule, bleue, cuisinée, chaleur humide 0.7
Huître, de l’est, sauvage, cuisinée, chaleur sèche 0.5
Coquilles St Jacques, espèces mélangées cuisinées chaleur sèche 0.3
Palourdes, espèces mélangées, cuisinées, chaleur humide 0.2
Crevettes, espèces mélangées cuisinées, chaleur humide 0.3

Une étude préliminaire récente parle également de l’intérêt d’une supplémentation en oméga-3 en période de pré-ménopause2.

Cependant, ces acides gras indispensables sont des acides gras dit “essentiels”, c’est-à-dire que notre organisme ne sait pas les fabriquer tout seul. Il ne pourra le faire que si nous lui apportons de l’acide alpha linolénique (ALA) , par le biais de notre alimentation ou d’une supplémentation. Demandez conseil à un pharmacien, consulteé le plus roche de vous sur pharmacie-ouverte.com

Les oméga-3 sont des alliés santé, il faut en consommer de manière équilibrée, ni trop, ni trop peu !

Sources

1 Revue sur les preuves de l’intérêt des oméga-3 dans les troubles cardiovasculaires.
Di Minno MN et al. Exploring newer cardioprotective strategies: ω-3 fatty acids in perpective. Thromb Haemost. 2010 Oct;104(4):664-80
2 Une supplémentation en oméga-3 a entrainé une diminution des symptômes de la dépression et de la fréquence des bouffées de chaleur accompagnant la transition vers la ménopause.
Freeman MP et al.Oméga-3 fatty acids for major depressive disorder associated with menopausal transition: a preliminary open trial. Menopause.2011 Mar; 18(3):29-84.

Comment here