Développement personnel

Méditation : transcendantale, zazen, vipassana…

Méditation : transcendantale, zazen, vipassana...

Méditation : transcendantale, zazen, vipassana...
Méditation : transcendantale, zazen, vipassana…

Le concept de la méditation semble attirer un grand nombre d’adeptes

Simple aux premiers abords mais pourtant difficile à cerner, le concept de la méditation semble attirer un grand nombre d’adeptes et être omniprésent dans la vie de tous les jours. Chacun peut disposer de sa propre méthode et l’utiliser selon ses propres envies.

Tout d’abord, la méditation peut être définie comme une technique de relaxation de l’esprit. Il y a une intégration totale de l’esprit dans un vide complet et de réflexion profonde sur un sujet bien précis. En d’autres termes, l’esprit est censé entrer dans un état secondaire de quasi-concentration afin de se détacher des entraves physiques et morales de la vie réelle. Le but recherché est d’atteindre un degré de sérénité et de concentration qui pourra permettre de réfléchir profondément sur un thème et d’en dégager des vérités soi-disant imperceptibles en état normal. La méditation peut revêtir diverses formes, selon son pratiquant et selon ses convictions, religions ou autres formes de pensées. Les aspects religieux et culturel prédominent dans la méditation, car on s’accorde à dire que sa pratique serait tirée des moines bouddhistes anciens ou de sorciers chamanes des civilisations indiennes antiques.

A lire aussi  Le poids des mots, le choc des images : l'impact

Méditation : voyage spirituel d’autorelaxation

Depuis plus de 3000 ans, l’aspect sacré et culturel de la méditation s’est perpétré de génération en génération grâce aux religions sont elle découle.

 

Mais actuellement, la méditation s’est rapprochée d’une simple médecine douce ou d’une pratique mystique qui ne suscite que de la curiosité. Parmi les diverses formes que peut prendre la méditation, on peut citer le simple fait d’autorelaxation de l’esprit en faisant le vide en soi et en s’isolant dans un cadre très silencieux. Cette forme de méditation a le mérite d’être facile à mettre en application et accessible à tout moment de la journée. Chacun connaît sa propre personne et est au courant des positions ou des pensées qui apaisent son esprit.
Il ne suffit dès lors qu’à se vider l’esprit et de penser profondément à un sujet qui nous tient à cœur, en prenant soin de ne pas être dérangé en plein milieu du voyage spirituel.

La méditation par soi-même consiste en une autorégulation de l’esprit et du corps

En terme scientifiques, la méditation par soi-même consiste en une autorégulation de l’esprit et du corps, proche d’une relaxation musculaire ou d’un biofeedback. Mise à part cette forme personnelle et exclusive, on trouve évidemment la forme spirituelle et religieuse de la méditation, qui est rattachée à une religion ou mode de pensée précise. Cet aspect spirituel exige donc un réel apprentissage et une parfaite connaissance des méthodes de méditation que l’on acquiert après une formation auprès d’un guide spirituel. Il arrive qu’auprès de plusieurs religions, la méditation parfaite ne soit atteinte que par des gourous ayant à leur actif des années d’entraînement et de dévotion totale. La méditation serait donc dans ce cas sujette à une sagesse inestimable chez le pratiquant. La transcendance est souvent au rendez-vous lors de ce genre de pratique, sans oublier la mysticité de la chose.

A lire aussi  La thérapie par le rire : Les bienfaits santé et psychologie
La méditation fournit des pouvoirs mystiques et surnaturels à ceux qui la pratiquent, permettant entre autres de parler avec les esprits des défunts, de lire l’avenir ou de voir des facettes cachées d’une vie ou d’une chose. Cette promesse de pouvoirs mystiques est la principale raison qui motive la plupart des profanes à essayer la méditation et adopter la religion qui y est rattachée.

Méditation ou devrait-on dire méditations

La méditation varie d’un pays à un autre mais semble être universelle et omniprésente. La méditation transcendantale par exemple est issue de l’hindouisme et est plus pratiqué par les Indiens et les millions d’adeptes de toutes les origines. Le zen ou zazen quant à lui nous vient du Japon et consiste en une quête de compréhension directe de l’essence des choses qui nous entourent. Vipassana est une autre technique qui nous vient de l’Inde et qui découlerait directement du Bouddha Gautama. Cette technique permet entre autres de remédier aux maux universels en éradiquant les impuretés mentales et en libérant les bonnes vibrations. A noter que chacune des ses formes de méditation possède sa posture particulière pour ce faire. Les scientifiques accordent beaucoup d’importance à la méditation car leurs recherches prouvent qu’elle est bénéfique pour la santé. Un relâchement totale du corps et de l’esprit permet entre autres de réduire la tension artérielle, le rythme cardiaque, l’angoisse et le stress et améliore la mémoire. L’esprit créatif et l’inspiration ouvrière sont également réveillés par la méditation. Pour finir, sachez qu’il arrive souvent que l’apprentissage des techniques de méditation requiert plusieurs abstinences physiques et d’innombrables codes de conduite morale.

A lire aussi  Technique de relaxation - préparation, détente, respiration

Comment here