Dermatologie

Les verrues plantaires : bénignes mais douloureuses

Les verrues plantaires sont des tumeurs bénignes qui se forment dans la couche externe de la peau, sur la plante du pied. Ces infections résultent d’une prolifération épidermique.

Les verrues plantaires se présentent sous la forme d’un nodule rugueux. Elles demeurent toujours dans l’épiderme, la couche externe de la peau. Bien que bénignes, elles causent parfois de l’inconfort et même de la douleur car leur siège est situé au niveau des points d’appui du pied. Contagieuses, les verrues plantaires se traitent sous différentes façons.

Reconnaitre les verrues plantaires

Les verrues plantaires résultent d’une infection causée par un virus de la famille des papillomavirus humains. Elles sont reconnaissables de par leur constitution. Les verrues plantaires ont un aspect polymorphe ressemblant souvent à un durillon banal. Un centre blanchâtre s’enfonce profondément dans le derme, encerclé d’une couronne kératinisée. Les verrues se distinguent par des petits points noirs. A ne pas confondre les verrues plantaires avec des cors. Ceux ci sont exempts de points noirs.

Les verrues plantaires contagieuses et douloureuses

Les verrues plantaires sont douloureuses en raison de la pression exercée par le poids du corps. Elles peuvent être invalidantes et handicapantes à la marche. Le virus s’introduit sous la peau par le biais d’une petite coupure ou une blessure souvent totalement insignifiante. Entre l’exposition au virus et l’apparition des verrues, il s’écoule deux à six mois. Cependant, certaines verrues peuvent rester « dormantes » durant des années. La contagion s’effectue directement ou indirectement. Les verrues peuvent se propager d’une partie à l’autre du corps, sur une même personne. Les abords des piscines, des douches publiques, des plages et des centres d’activités sportives sont particulièrement propices à la transmission des verrues plantaires. Pour éviter la contagion, il est déconseillé de marcher pieds nus dans les endroits pré cités, d’utiliser les serviettes de toilette d’une personne ayant une verrue. Ne pas réutiliser une lime ou une pierre ponce qui a servi à frotter une verrue. Il est indispensable de se laver les mains après avoir touché à une verrue. Outre la plante des pieds, le virus responsable de l’apparition des verrues peut s’installer principalement sur les mains mais aussi sur des parties du corps plus charnues comme le cou, les bras, les jambes.

Les traitements des verrues plantaires

Selon une étude, les deux tiers des verrues chez les enfants disparaissent sans traitement au bout de quelques mois. L’aspect esthétique de la peau, la douleur, leur multiplication, les risques de contagion ou de complications, l’inconfort qu’occasionnent les verrues plantaires incitent à entreprendre un traitement. En fonction de l’âge du patient, du type de verrue et de son emplacement les traitements varient. Plus le traitement est commencé rapidement, plus les risques de propagation du virus s’amoindrissent. Plusieurs pommades ou lotions peuvent être utilisées pour traiter les verrues plantaires. Ces techniques souvent assez efficaces peuvent ne pas suffire. Le traitement va consister alors, soit en l’ablation chirurgicale ou une destruction soit à l’électrocoagulation, la cryothérapie avec de l’azote liquide ou bien par des rayons de laser.

Des statistiques laissent apparaitre que 5 % à 10 % des enfants et d’adolescents sont les plus susceptibles d’être touchés.

Comment here