Chirurgie

Les dessous de la rhinoplastie

Les dessous de la rhinoplastie

Les dessous de la rhinoplastie
Les dessous de la rhinoplastie

Diverses interventions sont possibles en rhinoplastie, et visent à corriger différents aspects du nez.

En raison de la nature fragile du nez, la rhinoplastie est sans doute une des interventions de chirurgie esthétique les plus délicates. Il est primordial de choisir un chirurgien compétent et minutieux, qui saura conserver l’apparence naturelle du nez tout en ne nuisant pas à ses différentes fonctions. Apprenez-en plus sur les diverses interventions possibles en rhinoplastie.

Le nez se trouvant au milieu du visage, sa forme et sa taille peuvent largement modifier l’apparence et l’expression d’une personne. Plusieurs personnes sont complexées par leur nez, pour diverses raisons. La rhinoplastie est alors une manière pour eux de corriger leur apparence selon leurs désirs. Cependant, en modifiant la forme d’un nez, le chirurgien ne doit pas négliger ses fonctions respiratoires, olfactives et phonétiques. Ces considérations font de la rhinoplastie une opération délicate et difficile.

Un bon chirurgien se doit de connaître parfaitement les structures cutanées, cartilagineuses et osseuses du nez, et les manières dont elles sont reliées entre elles. Il doit également savoir quelles interventions sont possibles, et lesquelles sont trop risquées pour être réalisées. En effet, le moindre faux-pas pourrait entraîner des réactions imprévisibles et d’importantes complications. C’est au cours d’une consultation avec un chirurgien que le patient peut définir ses attentes, et savoir ce qui est réalisable dans sa situation.

Différentes interventions sont possibles et visent à corriger divers défauts du nez. Plusieurs personnes se tournent vers la rhinoplastie pour corriger une bosse plus ou moins importante au niveau de l’arête du nez. Cette bosse, faite d’os et ou de cartilage, est délicatement râpée par le chirurgien. Lors de la guérison, la peau se redrape pour définir la nouvelle forme, plus harmonieuse, du nez.

Dans le cas où, au contraire, le nez est considéré comme étant trop plat, il est possible de corriger la situation grâce à une greffe d’os, de cartilage ou d’implant.

D’autres se plaignent de narines trop grosses, ou épatées. Le chirurgien a la possibilité de diminuer la taille des narines, par le biais de petites incisions.

Si la pointe du nez est trop longue, il est possible de la remonter ou de la rapprocher du visage en retirant l’excédent de cartilage.

Le nez le plus difficile à corriger est un nez asymétrique ou tordu, qu’il soit naturellement croche ou qu’il ait souffert d’un traumatisme. Redresser le nez risque d’affaiblir ses structures internes. Pour obtenir les meilleurs résultats possibles pour ce type d’intervention, il importe de faire confiance à un chirurgien particulièrement expérimenté et talentueux.

Les cicatrices d’une rhinoplastie sont généralement discrètes. Dans certains cas, il est possible que les incisions nécessaires soient pratiquées à l’intérieur du nez, ce qui permet de les camoufler. Des complications sont possibles, comme pour toute opération de chirurgie esthétique. Il peut s’agir d’hématomes ou d’infections.

Suite à l’opération, des retouches sont possibles sur le résultat final, mais deviennent de plus en plus fragiles. Il est aussi important de consulter son chirurgien environ 1 mois, 3 mois, 6 mois et 1 an après l’intervention afin de s’assurer d’un suivi adéquat et d’évaluer la réussite de l’opération.