Pédiatrie

Les coliques de bébé, des pleurs inconsolables

Les coliques de bébé, des pleurs inconsolables

Avec des pleurs excessifs et inexpliqués, les coliques du nourrisson désarment les parents. Pourtant, les coliques sont considérées comme bénignes. Petit guide des coliques et de leurs causes, pour rassurer papas et mamans !
Définition des coliques de bébé

Les coliques du nourrisson désignent des pleurs sans raison apparente. On parle de pleurs inexpliqués et prolongés (plus de 3h par jour). Les causes en sont diverses et encore très discutées. Dans tous les cas, l’enfant est en bonne santé. Les coliques ne sont pas le symptôme d’une maladie. Elles apparaissent souvent dans les premières semaines de la vie, parfois même pendant les premiers jours. La plupart disparaissent au bout de 3 mois. Mais dans certains cas, elles peuvent durer 5 à 6 mois, voire plus.

Les coliques de bébé, des pleurs inconsolables
Les coliques de bébé, des pleurs inconsolables

Le rôle des parents en cas de coliques

Si les coliques sont bénignes, il ne faut pas les sous-estimer. D’une part parce que l’enfant exprime une douleur qui peut devenir angoissante s’il n’est pas rassuré. D’autre part parce que les coliques sont source de grand désarroi pour les parents. Ceux-ci se sentent désarmés, et il est très important de les rassurer sur leurs compétences de parents. Les coliques ne sont pas graves, elles finissent toujours pas passer, et il faut accepter que certains pleurs sont inconsolables. Il est souvent insupportable, pour des parents, de voir son enfant souffrir sans pouvoir l’aider. Mais s’il continue à pleurer malgré tous vos efforts, ce n’est pas parce que vous ne savez pas l’aider. C’est juste qu’il n’y a rien à faire pour le soulager. Gardez toujours cela en tête. La seule chose que vous pouvez faire, c’est être là et rassurer.

Les coliques digestives et leurs causes

Il existe différents types de coliques. Les plus connues sont celles qui surviennent quelques temps après les repas. Bébé pleure, se tortille, se recroqueville, devient rouge… Ces enfants sont souvent « bourrés » de gaz. Ils souffrent probablement de douleurs intestinales liées à la mise en place de l’appareil digestif. Le fait de manger les apaise souvent, et ces bébés ont tendance à réclamer. Mais attention, car manger provoque de nouvelles crises pendant la digestion. Par contre, certains bébés sont aidés par les massages du ventre ou l’utilisation d’un lait infantile bio. Cependant, en cas de pleurs immédiatement après le repas, il faut consulter un médecin car il s’agirait plutôt d’un reflux gastro-œsophagien. Et là, il existe des traitements efficaces.
Les coliques du soir

Un grand classique : le moment où la nuit tombe. Alors qu’il est charmant et rieur toute la journée, bébé devient une fontaine hurlante aux alentours de 19h. C’est un phénomène connu depuis la nuit des temps, partout dans le monde. Deux raisons possible à ce comportement : le besoin de défouler l’énergie et les tensions accumulées pendant la journée, ou la peur archaïque de la nuit. Et peut-être même les deux ! Là encore, pas grand-chose à faire, à part rassurer…

Les autres causes de coliques du nourrisson

On évoque parfois des tensions musculaires et squelettiques dues à l’accouchement. Certains bébés sont en effet soulagés par une consultation chez un ostéopathe spécialisé. Il existe aussi des cas extrêmes de bébés qui pleurent sans cesse et dorment très peu. On évoque de plus en plus des douleurs liées à l’immaturité des terminaisons neurologiques du cerveau. Mais il existe probablement d’autres causes de pleurs inexpliqués. Dans tous les cas, n’oubliez pas que les coliques passeront, et n’hésitez pas à demander un avis médical en cas d’inquiétude. C’est aussi le rôle des pédiatres et des docteurs que de rassurer…

Comment here