Gynécologie

Les aliments lactogènes pour faciliter l’allaitement

Les aliments lactogènes pour faciliter l'allaitement 1

Les aliments lactogènes pour faciliter l'allaitement 2

Une question que de nombreuses mamans se posent : quoi manger pour avoir beaucoup de lait maternel  ? Comment avoir plus de lait quand on nourrit bébé au sein ? Les femmes qui ont peu de lait peuvent faire beaucoup de choses pour produire plus de lait pour leurs bébés. Diana West, IBCLC et sa co-auteure Lisa Marasco, IBCLC, les ont décrites dans leur  livre, Le guide de la mère qui allaite, pour tirer plus de lait (  novembre 2008). Lors d’une interview, Diana West a présenté aux lecteurs  un aperçu des dernières découvertes.

Pourquoi le bébé ne prend-il pas assez de lait ?

D’après son expérience, West déclare qu’entre 95 et 100% des mères qui allaitent s’inquiètent de savoir si leur bébé en a suffisamment ou pas.  La première chose à faire pour une mère inquiète est d’évaluer si le bébé a suffisamment de lait à téter.

Si le bébé n’en a effectivement pas assez, l’étape suivante consiste à savoir pourquoi. Selon West, dans la plupart des cas, cela dépend de la façon dont l’allaitement est géré. Générlement il s’agit  d’un problème physiologique ou hormonal avec la mère.

Herbes et médicaments pour augmenter la production de lait

Le fenugrec est depuis longtemps à l’origine de l’augmentation de la production de lait, mais West partage le fait qu’il existe plusieurs herbes qui semblent encore plus efficaces pour stimuler la lactation.  « Le fenugrec et le chardon  perdent la faveur comparé au shatavari, et au fenouil. »

En ce qui concerne les médicaments sur ordonnance, à part la dompéridone (motillium), Reglan (métacloprimide) ( les effets secondaires négatifs  ), il n’existait pas beaucoup d’options pour les mères allaitantes. Mais  «De nouvelles recherches sont en cours sur l’utilisation de la prolactine pour augmenter les disponibilités en lait.» Les chercheurs s’intéressent également à la façon dont la prise de progestérone pendant la grossesse améliore les tissus de lactation.

Aliments qui aident ou entravent la production de lait

West parle également d’aliments qui peuvent avoir un effet positif, voire parfois négatif, sur la production de lait. La farine d’avoine et les aliments fibreux peuvent augmenter la production de lait, alors que certains aliments comme la sauge, le persil ou la menthe poivrée peuvent l’inhiber.

«La sauge est extrêmement efficace pour réduire la production de lait, ainsi que le persil dans le taboulé. Bien sûr, nous parlons de grandes quantités. L’huile de menthe poivrée dans les bonbons à la menthe et les Altoïdes peut également causer des problèmes.  »

Les aliments ou condiments suivants peuvent vous aider à stimuler la lactation en raison de leurs propriétés lactogènes. Ceci vous évitera peut-être d’avoir recours au célèbre Galactogyl, qui présente l’inconvénient d’être riche en sucres.

  • Lentilles, orge, millet,
  • Topinambours (mais en petites quantités, car attention aux flatulences pour la maman et aux coliques pour les bébés sensibles!), fenouil, cresson, carottes,
  • Amandes, noix de cajou, dattes,
  • Cumin, anis vert et anis étoilé (badiane), basilic, carvi, coriandre, fenugrec (existe en comprimés), galega, ortie blanche,
  • Malt (malt d’orge, sous forme de sirop épais, pour remplacer le sucre, ou bien les aliments qui en contiennent: bière sans alcool, levure de bière maltée, Ovomaltine mais attention au sucre qu’elle contient)

Evitez le persil, la sauge, l’aneth.

Enfin, pensez à bien vous reposer (même si ce n’est pas toujours facile les premiers mois, essayez de faire des petites siestes pour compenser les nuits en pointillés), mangez suffisamment (des glucides complexes type pâtes, riz, légumineuses à chaque repas), buvez au moins 2 litres d’eau (ou tisane) par jour, et surtout, n’oubliez pas que des tétées fréquentes sont le meilleur des stimulants !

Thérapies alternatives pour augmenter la lactation

Dans son livre, West détaille également les méthodes de traitement alternatives qui ont fait leurs preuves pour améliorer la production de lait. Des études ont montré que la chiropratique peut être efficace, tout comme le yoga. Il existe également de nombreuses recherches sur l’acupuncture et ses effets sur la lactation.

En ce qui concerne le récit des vieilles femmes sur la «mère nerveuse» qui n’a pas assez de lait, West répond: «Ce n’est pas nécessairement vrai. Biologiquement, nous sommes plus fortes que cela, mais dans certaines circonstances, les mères sont angoissées et ça peut nuire à la production de lait. »Il peut être utile pour une mère de se nourrir, de travailler pour se détendre pendant l’allaitement. ( Nous verrons dans un autre article si la dépression post partum / baby blues,  peut avoir ou non un effet sur la production du lait.

Supplément lait en poudre

Dans certains cas, une maman devra compléter les repas de son bébé par  du lait en poudre pour lui permettre de se nourrir convenablement.

Ces nouvelles approches pour faire face à une faible quantité de lait donnent aux mères l’espoir de pouvoir surmonter leurs problèmes de lactation et de vivre une expérience d’allaitement réussie et enrichissante qui dure aussi longtemps qu’elles le souhaitent. Des informations plus détaillées sur ces résultats sont disponibles dans le livre de Diana West et  Lisa Marasco, Guide de la mère qui allaite, pour fabriquer plus de lait.

 

[otw_shortcode_button href= »https://psychologie-sante.tn/category/adresses-utiles/annuaire-gynecologues-tunisie/ » size= »large » icon_type= »general foundicon-phone » icon_position= »left » shape= »square » target= »_blank »]Consulter un / une Gynécologue en Tunisie[/otw_shortcode_button]

 

Comment here