Psychiatrie

Le déroulement d’une séance chez le pédopsychiatre

Ces dernières années, la pédopsychiatrie, c’est-à-dire la psychiatrie destinée aux enfants, a connu un réel essor. Cependant, le recours à ce type de pratique médicale est toujours en premier lieu une expérience éprouvante pour des parents qui sont souvent démunis face aux souffrances de leurs enfants.

Il existe des dizaines de raisons qui peuvent motiver une visite chez un pédopsychiatre. Cependant, qu’il s’agisse de traiter des troubles mentaux, ou alors de détecter et mesurer un niveau de précocité intellectuelle, les séances suivront un canevas sensiblement identique. Voici quelques éléments qui vous permettront d’envisager avec sérénité vos prochains rendez-vous chez le pédopsychiatre.

La première consultation, une rencontre fondamentale avec le professionnel de santé

La première consultation est peut-être celle qui cristallisera le plus d’enjeux. Elle sera à la fois la plus impressionnante pour des parents qui, bien souvent, ignorent ce qui les attend, mais elle sera aussi un moment riche en enseignements pour le praticien. En effet, lors de cette prise de contact, le pédopsychiatre analysera le contexte familial, puis il examinera l’enfant afin de pouvoir poser un diagnostic et établir un protocole de soins.

Cette première consultation se déroulera en trois temps. Dans un premier temps, le pédopsychiatre recevra les parents accompagnés de l’enfant afin de les interroger sur les raisons de leur prise de rendez-vous. Puis il guidera les parents afin d’obtenir une chronologie des symptômes affectant l’enfant ainsi que des détails sur leurs manifestations. Lors de cet entretien, le médecin dressera un tableau familial qui lui permettra de replacer dans leur contexte les réactions de l’enfant.

Dans un second temps, lorsque l’enfant sera suffisamment en confiance, le pédopsychiatre invitera les parents à sortir afin d’avoir un entretien en tête-à-tête avec lui, au cours duquel il pourra évaluer les éventuelles difficultés du jeune ainsi que son fonctionnement psychique global. Cette étape est cruciale, car c’est celle au cours de laquelle le praticien devra établir un contact avec l’enfant afin de sonder l’ampleur de ses difficultés.

Dans un troisième temps, les parents seront invités à revenir afin d’obtenir quelques explications sur ce qui affecte leur enfant. Le pédopsychiatre leur fera part de ses observations et définira quelles actions mener pour traiter de manière efficace les troubles affectant l’enfant. Ces actions pourront être de deux types : elles concerneront d’une part la sphère familiale, avec quelques recommandations faites à l’entourage pour aider l’enfant à dépasser ses difficultés, et d’autre part la sphère médicale lorsque ceci est nécessaire.

Cette première consultation peut s’étendre sur plusieurs séances suivant la complexité du cas ou la difficulté à poser un diagnostic.

Qu’en est-il des séances suivantes ?

Les séances suivantes dépendront du diagnostic qui aura été posé. Pour cette raison, elles pourront prendre de très nombreuses formes. L’enfant devra parfois être pris en charge pour une psychothérapie individuelle. Parfois, cette psychothérapie devra être étendue à toute la famille. Les recommandations pourront conduire les parents à consulter un psychomotricien, ou encore un orthophoniste pour aider leur enfant.

Chacune de ces spécialités aura son propre mode de fonctionnement. Cependant, quelle que soit la longueur des soins, toutes sauront s’adapter à la spécificité et à l’évolution de l’enfant de manière dynamique.

Comment here