Divers

Comment s’organise une cérémonie d’obsèques ?

Perdre un être cher est l’une des étapes les plus difficiles de la vie. Préparer ses obsèques l’est davantage, surtout s’il n’a rien prévu à cet effet. Généralement, ce sont aux proches du défunt de s’occuper des formalités et de décider du déroulement de la cérémonie d’obsèques. Quelles sont les démarches à suivre ?

Faire appel aux services d’une entreprise de pompes funèbres

Malgré le deuil et les souffrances suite à un décès, les funérailles doivent se dérouler assez rapidement. Néanmoins, l’organisation d’une cérémonie d’obsèques doit se faire par étape. De plus en plus de personnes préparent en amont leur cérémonie d’obsèques pour alléger la charge mentale et financière de leur famille.

Si votre proche décédé n’a rien prévu de tel, ce sera à vous de tout organiser. Si vous n’avez pas la force de le faire compte tenu des circonstances, pensez à faire appel aux services des pompes funèbres. Cela vous permettra de vous alléger d’un poids et de vous concentrer sur le défunt et la famille.

A lire aussi  3 critères pour bien choisir sa culotte menstruelle

En ayant recours à une entreprise de pompes funèbres, vous disposerez de tous les services indispensables pour la cérémonie. Le prestataire s’occupera de tout : du transport vers le lieu de repos jusqu’à la mise en terre. La plupart des pompes funèbres proposent des services personnalisés pour des obsèques respectant les dernières volontés du défunt ou de la famille.

Obsèques : quel type de cérémonie ?

Cette décision dépendra des croyances et convictions du défunt. Si ce dernier pratiquait une religion spécifique, il est préférable d’opter pour une cérémonie religieuse. Dans certaines religions, les obsèques passent par plusieurs étapes. Il faudra se tourner vers le responsable du lieu de culte afin de discuter des détails. La cérémonie pourra se dérouler aussi bien chez le défunt, dans l’église, le temple ou la mosquée, ou directement au cimetière.

A lire aussi  3 critères pour bien choisir sa culotte menstruelle

Une cérémonie civile ou laïque, elle, sera plus courte qu’une cérémonie religieuse. Selon la volonté du défunt ou de la famille, elle peut être accompagnée de quelques « animations ». Un petit concert de musique, diffusion de diaporamas, évocation du défunt… la cérémonie sera plus libre, sans grands protocoles.

Crémation ou inhumation ?

Une fois le type de cérémonie choisi, il faudra choisir entre l’inhumation et la crémation. Si la première pratique consiste à enterrer le corps du défunt, dans la seconde, il sera incinéré. Ce choix dépendra des pratiques religieuses du défunt. Certaines religions pratiquent l’inhumation, d’autres la crémation. Certaines personnes, de leur vivant, se prononcent également sur le sujet au préalable. Prenez en compte ces détails pour respecter sa volonté.

A lire aussi  3 critères pour bien choisir sa culotte menstruelle

Pour une inhumation, il faudra prévoir un lieu pour l’enterrement. Généralement, elle se fait sur un terrain familial ou dans un cimetière communal. L’inhumation peut également se faire dans un caveau ou en pleine terre. Pour l’une ou l’autre des méthodes, il faudra l’autorisation du préfet du département. Pour la crémation, il faudra une demande d’autorisation auprès de la mairie de naissance du défunt. La demande doit être accompagnée d’un certificat médical. La crémation peut être effectuée dans n’importe quel crématorium, mais il est préférable de la faire le plus proche possible. Une fois le corps réduit en cendres, les proches ont deux choix. Ils peuvent les éparpiller dans la nature ou les conserver dans une urne.

Comment here