Gynécologie

Anneau vaginal : un moyen de contraception original, classique mais efficace

Anneau vaginal : un moyen de contraception original, classique mais efficace
Anneau vaginal : un moyen de contraception original, classique mais efficace
Anneau vaginal : un moyen de contraception original, classique mais efficace

L’une des majeures évolutions qui marqueront la différence de la génération actuelle par rapport aux autres, c’est le fait de pouvoir aujourd’hui choisir sa contraception. Cette évolution se traduit démographiquement par la chute au fil des générations du nombre de grossesses indésirées. Si la contraception est parfois un sujet sensible qui oppose les « pro » et les « anti », on retrouve néanmoins dans le monde de nombreuses méthodes contraceptives agissant à différents niveaux.

Parmi celles-ci, il est important de relever les moyens de contraception les plus utilisés tels que le préservatif masculin ou la pilule du lendemain. Moins connu, l’anneau vaginal représente un moyen de contraception original, classique, mais efficace. L’anneau vaginal n’est commercialisé en France que sous le nom de Nuvaring. L’anneau vaginal fonctionne comme une pilule. Celui-ci fait absorber des hormones (oestrogène et progestatifs) par la paroi vaginale et non par voie orale (la pilule) ou encore par la peau (patch contraceptif). L’anneau vaginal est en plastique qui ensuite devient poreux au contact du vagin, et libère alors les hormones en question. La contraception par ingestion ou injection d’hormones en grande quantité est une méthode qui n’est pas récente, mais l’idée de l’appliquer directement par voie vaginale est la nouveauté de ce concept, dont l’efficacité a été rapidement prouvée. En effet, le vagin est une partie fortement irriguée du corps de la femme (c’est d’ailleurs cette irrigation qui permet aux virus de se propager si rapidement en cas de MST), ce qui garantit l’efficacité de l’anneau vaginal.

A lire aussi  Préparer l'arrivée de bébé : Checklist des formalités

Le mode d’emploi de cet anneau n’a rien de compliqué, mais demande parfois un peu d’agilité lors de sa mise en place. La souplesse de l’anneau vaginal lui permet d’être plié lors de son introduction dans le vagin. Il s’agit ensuite de le pousser le plus loin possible en essayant ainsi de le « caler » dans le fond du vagin, d’où il ne devrait plus bouger. La durée d’action de l’anneau vaginal est de quatre semaines au maximum, bien qu’il soit conseillé de le retirer après trois semaines.

Après le retrait de l’anneau, c’est-à-dire au cours de quatrième semaine, des saignements doivent apparaître, saignements qui représentent les règles. Si toutefois une femme choisit de garder l’anneau sans interruption et de le changer toutes les quatre semaines, elle n’aura pas de période de règles. Les avantages de l’anneau vaginal par rapport à la pilule sont liés à l’irrigation du vagin : la circulation des hormones se faisant plus facilement que par le tube digestif, l’anneau vaginal est moins chargé en hormones, et permet donc de limiter les effets secondaires. Il faut néanmoins savoir que certaines femmes son sensibles à l’oestrogène ; dans de tels cas, la pilule combinée (progestatif oestrogène) est donc contre-indiquée.

A lire aussi  Courbe de température : comment suivre sa courbe de température ? A quoi ça sert ?

Le principal inconvénient de l’anneau vaginal par rapport au préservatif est le fait qu’il ne protège pas contre les Maladies Sexuellement Transmissibles (MST).

Comment here