Nutrition

Que faire en cas d’acidose ? Rétablir l’indispensable équilibre acido-basique !

Que faire en cas d'acidose ? Rétablir l'indispensable équilibre acido-basique !
Que faire en cas d'acidose ? Rétablir l'indispensable équilibre acido-basique !
Que faire en cas d’acidose ? Rétablir l’indispensable équilibre acido-basique !

L’acidose ou hyperacidité tissulaire, due à nos habitudes alimentaires, à notre mode de vie, ainsi qu’aux conditions de l’environnement, constitue l’une des causes les plus courantes des troubles de notre équilibre métabolique.

Maintenir ou rétablir l’équilibre du métabolisme représente l’un des objectifs prioritaires de la médecine orthomoléculaire.

Il ne s’agit pas uniquement de prévenir les carences ou les surplus en vitamines, sels minéraux et oligo-éléments vitaux ou d’empêcher les agressions de substances étrangères à l’organisme. Afin que les mesures préventives et thérapeutiques soient couronnées de succès, il est également fondamental de réguler l’équilibre acido-basique.

Causes de l’acidose

  • Carences en sels minéraux et en oligo-éléments
  • Consommation d’alcool
  • Tabagisme
  • Sédentarité (élimination réduite des acides)
  • Stress
  • Apport hydrique insuffisant
  • Certains médicaments (par ex. salicylates dans les antidouleurs et les médicaments contre la grippe)
  • Alimentation trop riche en viande et trop pauvre en légumes
  • Pollution

Conséquences de l’acidose

  • Ostéoporose, rhumatismes
  • Maladies du tractus digestif telles qu’aigreurs d’estomac, ulcères, calculs de la vésicule biliaire
  • Altération de la flore intestinale, réactions immunologiques (rhume des foins, asthme, allergies)
  • Affections cutanées
  • Fatigue chronique
  • Etats dépressifs, irritabilité
  • Troubles cardiovasculaires
  • Maux de tête, migraines
  • Baisse des performances
  • Sensibilité accrue à la douleur

Demandez conseil à votre pharmacien, droguiste ou spécialiste en nutrition.

Des mélanges basiques de conception moderne peuvent, parallèlement au changement des habitudes alimentaires et du mode de vie, s’avérer très utiles aussi bien à titre préventif que thérapeutique.

Notre organisme est une véritable usine chimique dont les déchets issus du métabolisme sont souvent de nature acide. Des mécanismes complexes de compensation permettent de tamponner notre milieu intérieur et de maintenir un équilibre acido-basique; cette stabilité est indispensable aux réactions biochimiques vitales. L’excès d’acidité de l’organisme est évacué par les reins et les poumons par l’intermédiaire de «systèmes tampons» chimiques.

Différents facteurs majorent l’acidification de notre corps, en particulier la consommation d’aliments acidifiants (viande, charcuterie, blanc d’œuf, céréales, sucre blanc, alcool) et une mauvaise hygiène de vie. D’autre part, de nombreuses vitamines et oligo-éléments ont un rôle de catalyseur dans certaines réactions chimiques de dégradation d’acides et leur carence peut ainsi être à l’origine d’une acidose.

Tous ces facteurs acidifiants fragilisent l’organisme, provoquent une fatigue chronique, une plus grande sensibilité aux infections et exacerbent les phénomènes douloureux.

Il est donc très important de diminuer l’acidification de l’organisme et de rétablir l’équilibre acido-basique. Outre la lutte contre la sédentarité et le stress, l’alimentation constitue un facteur de choix dans la prévention et la correction de ces troubles, par le respect des règles diététiques et par l’utilisation préférentielle d’aliments alcalins (lait, légumes, fruits) ainsi que par des cures de vitamines et d’oligo-éléments.

Face à un excès chronique d’acidité, des compléments alimentaires de nature basique sont recommandés. Ils fournissent des citrates et des sels minéraux, permettant ainsi, en plus de leur action reminéralisante, d’augmenter la réserve alcaline de l’organisme et de contribuer à l’élimination des déchets acides. Ces formules sont disponibles sous forme de poudre et de tablettes et peuvent aussi bien être administrées aux adultes qu’aux enfants. Le pH urinaire étant un bon témoin de l’acidose tissulaire, l’utilisation de bandelettes réactives se révèle très intéressante afin d’adapter les doses de ces compléments et d’en contrôler l’efficacité. La durée d’une telle cure peut se prolonger de quelques semaines à quelques années selon l’importance du déséquilibre à traiter.

Comment here