Psychologie

L’acquisition du langage chez l’enfant de la naissance à 3 ans

L'acquisition du langage chez l'enfant de la naissance à 3 ans
L'acquisition du langage chez l'enfant de la naissance à 3 ans
L’acquisition du langage chez l’enfant de la naissance à 3 ans

Le langage s’acquiert. En l’absence de stimulation linguistique, un enfant ne parlera jamais. Les exemples d’enfants «sauvages» ou d’enfants sourds montrent bien que la possession et l’utilisation du langage n’ont rien d’inné.

Cette acquisition n’est possible qu’après la maturation des structures nerveuses directement ou indirectement impliquées dans le phénomène du langage. En effet, l’enfant ne peut pas articuler correctement des mots avant le développement complet des aires du langage.

Le système auditif est fonctionnel très tôt, ce qui permet une sensibilité précoce aux sons. Ainsi, les nouveau-nés sont généralement apaisés par les sons à basses fréquences, principalement utilisées dans la parole, alors que les sons à hautes fréquences provoquent plutôt chez eux des réactions d’inquiétude. Vers l’âge de deux mois, les nourrissons distinguent facilement les sonorités du langage des autres sons, et les nuances entre sonorités très proches. Vers six mois, ils peuvent même reconnaître une langue comme étrangère.

A lire aussi  Ce que les publications sur facebook révèlent sur la personnalité

Jusqu’à six mois, l’enfant émet de petits cris inarticulés. Ensuite, il commence à reproduire quelques sons (babil, gazouillis). Les premiers mots, composés à partir de phonèmes déjà reconnus, sont prononcés vers l’âge de dix mois. Par la suite, l’acquisition du vocabulaire, puis des règles de syntaxe, progresse rapidement. À trois ans, l’enfant connaît quelques centaines de mots. La pratique du langage écrit n’a lieu qu’au moment de la scolarisation.

Comment here