Développement personnel

La méditation Vipassana : les bases fondamentales

La méditation Vipassana : les bases fondamentales
La méditation Vipassana : les bases fondamentales
La méditation Vipassana : les bases fondamentales

La méditation Vipassana est l’une des plus anciennes techniques de méditation au monde, directement issue des enseignements du Bouddha.

A l’heure où les librairies regorgent de livres sur la méditation, ce terme vulgarisé peut apparaître flou, tant les techniques de méditations sont nombreuses. La méditation Vipassana exige une profonde volonté associée à une pratique soutenue contrairement à la plupart des ouvrages vantant la méditation comme un moyen facile pour tous d’accéder au bonheur immédiat.

Le Vipassana au coeur du bouddhisme

Née en Inde il y a plus de 2500 ans, la méditation Vipassana se perpétue de génération en génération, notamment dans les pays d’Asie du Sud-Est où est toujours pratiqué le bouddhisme Theravada. Non sectaire, le Vipassana, qui signifie « regarder les choses telles qu’elles sont », est accessible à tous quelle que soit sa croyance.

C’est en voyant par lui-même, en faisant l’expérience des choses telles qu’elles sont, que l’être humain arrive petit à petit à se libérer de ses souffrances pour accéder à une sérénité pérenne. Le but suprême du Vipassana, tout comme le bouddhisme, est le dhamma ou la voie de la libération.

Une introspection facilitée par l’observation de la respiration

La technique paraît simple. Le méditant est assis en tailleur (en position de demi-lotus ou de lotus s’il y arrive) sur un coussin de méditation et ne fait qu’observer sa respiration. L’attention est exclusivement portée aux inspirations et expirations

Cette concentration fixée sur la chose la plus naturelle qui soit, la respiration, est un moyen efficace d’oublier le monde extérieur pour se concentrer sur l’intérieur de son être.

Observer et ne faire qu’observer de façon active ce qu’il se passe au niveau de sa respiration et de son corps permet dans un deuxième temps d’observer les impuretés qui apparaissent et disparaissent.

Une expérience de la pratique

Quelques livres tels que “Méditer au quotidien” du vénérable Hénépola Gunaratana (en vente sur Amazon) apportent toutes les bases indispensables pour méditer seul. Cependant, la méditation, loin d’être un exercice intellectuel, s’acquiert avec l’expérience de la pratique quotidienne. C’est pourquoi il est vivement conseillé d’apprendre à méditer avec une personne expérimentée au sein d’un stage de plusieurs jours. Les moines bouddhistes pratiquant le Vipassana pensent même que chacun devrait suivre au moins une fois dans sa vie une session de méditation Vipassana !

Les sessions de méditation durent généralement au minimum dix jours et sont financées par les dons des participants et des anciens élèves.

Comment here