Psychologie

L’intimidation à l’école, c’est appris à la maison !

L'intimidation à l'école, c'est appris à la maison ! 1

L'intimidation à l'école, c'est appris à la maison ! 2

Bien que l’intimidation à l’école ne soit pas la « faute » des parents, de nouvelles recherches montrent que les styles parentaux affectent le comportement des élèves à l’école.

L’intimidation à l’école implique des insultes, des bousculades et des railleries dans la cour ou dans la salle de classe. Habituellement, les brimades à l’école échappent à la oreille des enseignants ou des surveillants. L’intimidation à l’école peut également impliquer la propagation de rumeurs, l’isolement, harcèlement, la violence et l’humiliation des élèves.

L’intimidation à l’école est-elle apprise à la maison ?

Une chercheuse en sociologie à l’Université de Cincinnati, a analysé des recherches menées en Angleterre, Allemagne, Norvège, Japon, Afrique du Sud et États-Unis. Elle a étudié le comportement des enfants à l’école, en se concentrant sur les enfants âgés de 9 à 16 ans.

Outre le style parental, elle a constaté que les enfants issus de familles à revenu moyen risquaient moins de faire de l’intimidation que les enfants des tranches supérieures et inférieures de l’échelle de revenus de la famille.

Comment les parents autoritaires influencent le comportement des enfants à l’école ?

«Les enfants qui subissent de l’hostilité, de la maltraitance, et d’autres comportements agressifs de la part de leurs parents sont plus susceptibles d’imiter ce comportement dans leurs relations avec leurs pairs».

Les parents autoritaires peuvent être exigeants, directifs et non démonstratifs – ce qui peut amener les enfants à intimider leurs camarades à l’école. Ce style parental contraste directement avec un style parental plus doux, plus nourrissant, chaleureux et démonstratif. Les enfants élevés dans des foyers non-autoritaires sont moins susceptibles d’intimider les autres enfants à l’école.

«Les enfants apprennent de leurs parents comment se comporter et interagir avec les autres», explique Sweeney. « Donc, s’ils apprennent l’agression et les insultes à la maison, ils auront tendance à utiliser ces comportements comme des mécanismes d’adaptation lorsqu’ils interagissent avec leurs pairs. »

Les filles et les garçons peuvent être tyrans

Certaines recherches indiquent que les garçons intimident plus souvent les garçons à l’école que les filles, tandis que d’autres concluent qu’aussi bien les garçons que les filles peuvent devenir intimidateurs. Les filles sont plus verbales dans leurs brimades (par exemple, insultes, rumeurs), tandis que les garçons ont tendance à être plus physiques dans leurs brimades à l’école.

Pourquoi ne stoppons-nous pas ce comportement hostile à l’école ?

Aussi contradictoire que ça puisse paraitre, les comportements de harcèlement à l’école passent souvent inaperçus, les attitudes agressives des garçons sont tolérées et sont expliqués par la nature même des garçons. Ajoutons à cela que les enfants qui subissent l’intimidation et le racket à l’école n’en parlent presque jamais, préfèrent se replier sur eux même et beaucoup continuent à subir les moqueries et les agressions de leurs camarades plusieurs années en silence.

Source: Communiqué de presse de l’Université de Cincinnati: «Le tyran à l’école: est-ce que ça fonctionne dans la famille?», 4 août 2008.

[otw_shortcode_button href= »https://psychologie-sante.tn/psychologues-en-tunisie/ » size= »large » icon_type= »general foundicon-phone » icon_position= »left » shape= »square » target= »_blank »]Consulter un psychologue[/otw_shortcode_button]


 

L'intimidation à l'école, c'est appris à la maison ! 3
Boukhris Najla Administrator

Psychologue et consultante en webmarketing.

follow me

Comment here