Psychologie

Conseil parental : Comment faire dormir les enfants

Conseil parental : Comment faire dormir les enfants 1
Pour que nous puissions avoir un sommeil réparateur, nous devons être détendus. Pour se détendre, un certain nombre de choses doivent se passer.

Tout d’abord, nous devons nous sentir en sécurité. De toute évidence, s’il y a des tensions à la maison – abus, parents qui se disputent, problèmes financiers ou de voisinage, problèmes à l’école ou avec des amis, il sera beaucoup plus difficile de se détendre et de s’endormir.

Nous devons également nous sentir en sécurité dans le lit. Certains enfants ayant des difficultés d’intégration sensorielle, tels que des problèmes de sensibilité au toucher, de sens de la position du corps (proprioception) ou d’insécurité gravitationnelle peuvent avoir du mal à se coucher sur un lit surélevé. Ces enfants peuvent être aidés en ayant de lourdes couvertures qui les aident à se sentir plus enracinés.

Pour dormir, nous devons ensuite détourner notre esprit du travail de la journée, éviter les distractions de l’environnement et ralentir notre rythme cardiaque et notre métabolisme. Lorsque nous sombrons dans le sommeil, non seulement le corps ralentit, mais aussi le cerveau. Les ondes cérébrales, qui fonctionnent souvent à 14 hertz (cycles par seconde) ou plus pendant la journée, ralentissent d’abord vers un rythme «alpha» (environ 10 Hz), puis progressivement jusqu’au sommeil profond d’un «delta». ”Rythme (4-7 Hz).

Tout cela peut être aidé en configurant bien l’environnement, mais aussi en développant une routine régulière afin que le corps apprenne les signaux lui indiquant qu’il est temps de ralentir pour pouvoir dormir. Voici quelques suggestions:

Un bain chaud et une boisson lactée chaude. Le bain chaud détend le corps et permet au métabolisme de ralentir car il n’a pas besoin d’être aussi occupé à générer de la chaleur. La chaleur détend aussi les muscles. Le lait chaud contient un acide aminé appelé tryptophane, un sédatif naturel. Évitez évidemment les boissons comme le Coca-Cola, le thé ou le café, qui contiennent toutes de la caféine. Évitez également les activités qui suscitent ou frustrent; Juste avant d’aller au lit, ce n’est pas le moment pour eux de s’énerver à propos de leurs devoirs ou d’être frustrés par leur jeu video.

Une histoire au coucher. Cela aide à évacuer les angoisses du jour tout en donnant à l’enfant une attention particulière. L’enfant se sent aimé et valorisé, et donc en sécurité. Cela peut être suivi d’un film enregistré, que l’enfant peut écouter les yeux fermés et dans une pièce sombre. Mais choisissez une histoire qui calme, pas effrayante !

Musique relaxante. Contrairement aux yeux, nous ne pouvons pas fermer nos oreilles. Les sons et les bruits de notre environnement entrent constamment dans notre système. La plupart d’entre eux ont tendance à nous réveiller et à augmenter le stress. Cela est particulièrement vrai des bruits soudains et inattendus, tels qu’un chien qui aboie, le son de la télé, un camion lourd qui passe. Bien que nous ne puissions pas fermer nos oreilles, nous pouvons modifier les sons qui nous entourent. Tout d’abord, il faut que la pièce soit aussi silencieuse que possible. Souvent, vous ne pouvez pas faire grand chose à ce sujet, mais de lourds rideaux, le double vitrage et des portes fermées peuvent également aider.

Deuxièmement, nous pouvons introduire des sons qui aident à éliminer les mauvais bruits et qui nous aident également à nous détendre. Le bruit blanc, tel que celui produit par un ventilateur ou un humidificateur, aide à noyer les camions et les chiens qui aboient. Il en va de même pour la radio qui joue en arrière-plan. Malheureusement, ces sons en eux-mêmes ont tendance à être excitants et stressants plutôt que relaxants. Les sons de haute fréquence sont énergisants, alors que les basses fréquences sont relaxantes. Le bruit blanc est une fréquence assez élevée, de même que la plupart des musiques diffusées à la radio – en particulier si elles sont diffusées via un système moins cher avec une réponse des basses médiocre. En outre, la musique la plus populaire a un rythme rapide. La musique disco en est l’exemple le plus évident. Il ne fait aucun doute que vous vous êtes parfois trouvé à taper ou à hocher la tête au rythme d’une musique entraînante. C’est ce qu’on appelle «l’entraînement» et décrivent le fait que nos corps aiment s’aligner sur les rythmes qui nous entourent. Notre fréquence cardiaque fait la même chose – en général, lorsque vous écoutez de la musique rapide ou un rythme rapide (comme dans le cas du rap), votre fréquence cardiaque s’accélère. lorsque vous écoutez de la musique lente, elle ralentit.

Pour créer un environnement sonore qui favorise le sommeil, nous avons donc besoin de sons de hauteur grave et de rythme lent. Un rythme de 50 à 60 Hertz, le rythme de nos cœurs une fois complètement détendu, serait idéal. Où trouvons-nous de tels sons? Certaines musiques classiques répondent à ces exigences. Vous pouvez donc écouter des sons de la nature, tels que des vagues qui déferlent doucement sur la plage. Ma recommandation est d’utiliser certains des enregistrements délibérément créés pour la relaxation. Parmi les meilleurs que j’ai rencontrés figurent ceux de Steven Halpern, ainsi que les CD Sound Health Series intitulés (à juste titre), «Relax» et «De-Stress». Celles-ci doivent être jouées très discrètement à l’arrière-plan, pour générer un environnement sonore paisible dans la chambre à coucher.

Couleur et lumière. Notre corps et notre esprit sont non seulement sensibles aux fréquences, aux rythmes ou aux sons, mais nous sommes également profondément affectés par la lumière et les couleurs. Ceci est bien connu des supermarchés et des équipes de football ! Les supermarchés utilisent des lumières teintées vert / bleu pour donner aux légumes un aspect plus vert et plus frais, mais une lumière teintée de rouge sur leurs comptoirs à viande. Ceci est fait très subtilement, mais très efficacement. Les couleurs sur l’emballage du produit sont également choisies avec soin et conçues pour vous motiver à acheter. Les magasins sont très éclairés. Tout cela est fait pour que vous vous sentiez mieux et plus à l’aise. Plus vous restez, plus vous dépenserez. Comparez cela avec certains magasins sombres que vous connaissez. De la même manière, certains clubs de football vont peindre leurs vestiaires de différentes couleurs – rouge pour l’équipe à domicile, comme il est activant et excitant; et bleu pour l’équipe à l’extérieur, car il est relaxant et apaisant.

Le bleu est pour la sérénité, le vert pour l’harmonie et la paix, le rose inculque la chaleur et le confort. Tous ces éléments, en particulier si les couleurs sont en sourdine, conviennent parfaitement aux chambres à coucher, bien que le bleu et le vert puissent produire une atmosphère trop froide. D’un autre côté, des couleurs vives et éclatantes telles que les jaunes et les rouges vont nous réveiller et nous tenir éveillés. Les effets sont subtils et certainement pas conscients, mais néanmoins très réels.

L’éclairage est également important. Sans surprise, les lumières vives nous empêchent de dormir. Il en va de même pour la lumière avec une teinte «froide» ou bleuâtre, comme celle des lampes fluorescentes. C’est, après tout, l’éclairage du soleil matinal. D’autre part, le soleil crépusculaire est plein de nuances chaudes d’orange et de rouge. Ainsi, la lumière d’une ampoule éteinte ou, mieux encore, d’une bougie, d’une lampe à huile ou d’un feu naturel sera beaucoup plus relaxante. Combinez-les avec un mobilier rose, une musique douce et lente, le son des vagues sur la plage….

Il existe une autre caractéristique des flammes naturelles qui le rend si relaxant. En règle générale, en fait, si ça scintille à un taux d’environ 6-7 Hz. Le cerveau a tendance à s’entraîner vers cette fréquence, ce qui produit l’état très relâché de l’activité «onde thêta».

Bien sûr, il peut ne pas être sûr d’avoir une bougie, une lampe à huile ou un feu ouvert dans la chambre de votre enfant ! Alors, comment pouvons-nous contourner cela ? Une option consiste à utiliser des ampoules électriques qui simulent une flamme vacillante. L’autre consiste à utiliser des lampes spéciales, telles que les lampes à fibre optique, qui produisent un faible niveau de lumière et changent progressivement d’une couleur à l’autre. Ils ne peuvent pas clignoter à 7 Hz, mais les changements lents et délicats sont eux-mêmes relaxants, de même que les changements de couleur, à condition qu’ils ne soient pas trop lumineux. D’autres enfants préfèrent simplement avoir une pièce sombre sans lumière. Il est certainement avantageux d’avoir des rideaux épais qui masquent la lumière du soleil d’été de la fin de la nuit et de l’aube.

L’odorat :  En fait, l’odorat est le plus primitif et le plus fondamental de nos sens. Combien de fois avez-vous senti une odeur qui a ramené certains souvenirs et émotions ? Les odeurs affectent notre état émotionnel et les bonnes odeurs peuvent nous aider à dormir. Pour le sommeil, on recommande les huiles essentielles de mandarine, de camomille romaine, de lavande et de palma rosa. Pour les enfants de plus de cinq ans, le néroli, le géranium et la noix de muscade peuvent être ajoutés à la liste. Ces huiles peuvent être combinées avec un mélange de mandarine, de camomille et de palma rosa, mais également de camomille, de géranium et de noix de muscade particulièrement efficaces. Les huiles peuvent être plongées dans l’eau du bain, frottées sur la peau avec de l’huile de massage ou dans l’eau de l’humidificateur. Encore une fois, la modération est la clé. C’est une subtilité que nous recherchons, pas une odeur accablante.

Humidité et air frais. En hiver, nous avons tendance à fermer les fenêtres et à chauffer. La fenêtre fermée supprime les bruits extérieurs, mais supprime également l’air frais. De plus, le chauffage assèche l’air, ce qui dessèche également les voies nasales. L’air bouché et les nez inconfortables sont une cause fréquente de mauvaises conditions de sommeil et de réveil tardif.

L’humidité peut être améliorée de trois manières. L’une consiste simplement à baisser le chauffage et à compenser avec plus de couvertures (ce qui peut aider l’enfant à «se sentir enraciné et sécurisé»). L’autre consiste à ajouter de l’humidité dans l’air. Cela peut être fait avec un humidificateur (qui peut également produire un bruit blanc de fond), ou simplement en drapant une flanelle humide sur le radiateur. Mettez quelques gouttes d’huile essentielle dans l’eau ou sur la flanelle et vous obtiendrez également une odeur douce dans la pièce.

Se réveiller la nuit. Il est normal de se réveiller ou presque plusieurs fois pendant la nuit. L’astuce consiste à se rendormir. Tout ce qui précède augmentera les risques. Parallèlement, il est important de ne pas renforcer le comportement qui consiste à se réveiller la nuit en lui accordant beaucoup d’attention. Les bébés et les jeunes enfants en particulier pleurent souvent ou font d’autres bruits quand ils se réveillent. Ne vous précipitez pas immédiatement pour les réconforter – cela ne fera que les réveiller davantage et renforcer le modèle de réveil nocturne. Si vous les laissez tranquilles, la plupart s’installeront progressivement et se rendormiront seuls. Au début, cela peut prendre un certain temps, car ils sont habitués à attirer votre attention, mais progressivement, si vous restez ferme, cette période sera de plus en plus courte.

Bien sûr, ce ne sont que quelques moyens moyens d’aider votre enfant à dormir. N’hésitez pas à expérimenter pour trouver ce qui fonctionne pour vous.

Comment here