Pédiatrie

Au secours, mon bébé est constipé !

Au secours, mon bébé est constipé !

Au secours, mon bébé est constipé !
Au secours, mon bébé est constipé !

La constipation chez un bébé : un petit désagrément qui ne doit pas être pris à la légère.

La constipation chez un bébé est un phénomène fréquent et généralement sans gravité… Il est pourtant source de nombreuses inquiétudes pour ses parents ! Même si ce problème est bénin dans la majorité des cas, il est néanmoins indispensable de prendre certaines mesures pour traiter rapidement la constipation d’un nourrisson et pour soulager efficacement les maux de ventre qu’elle peut parfois engendrer. Vous trouverez dans cet article toutes les informations utiles pour savoir si votre enfant est constipé et dans quels cas une consultation chez le pédiatre s’avère indispensable.

Reconnaître les signes d’une constipation chez un bébé

Les enfants allaités sont la plupart du temps moins sujets aux troubles digestifs. Paradoxalement, leurs selles sont pourtant moins fréquentes qu’un enfant nourri au lait artificiel. Cependant, il ne faut pas oublier que les aliments et substances consommés par la mère passent dans le lait maternel… et peuvent par conséquent favoriser l’apparition d’une constipation. Au moindre doute, il est donc utile de consulter votre médecin. Chez un bébé, une rétention prolongée des selles entraîne l’apparition de douleurs et de gêne. Si votre enfant est grognon ou pleure plus souvent que d’habitude, c’est qu’il est peut-être constipé. L’examen minutieux de sa couche permettra alors de détecter ce trouble digestif. Les selles « normales » d’un nourrisson sont souvent molles et pâteuses. L’apparition de selles dures persistantes accompagnées de douleurs est un signe évocateur de la constipation.

Peut-on traiter soi-même la constipation de son enfant ?

Ne donnez jamais de médicaments sans avis médical à un nourrisson ou à un bébé en bas âge pour soulager ses maux de ventre ou sa constipation. L’utilisation de laxatifs est à proscrire ! Préférez d’autres méthodes plus douces, qui ont fait leurs preuves.
Pour soulager les maux de ventre, les massages peuvent s’avérer utiles. Dans une atmosphère propice à la détente, par exemple après le bain, massez doucement le ventre de votre bébé en effectuant de petits mouvements circulaires.
Vous pourrez également agir en modifiant l’alimentation de votre enfant. Si votre bébé est nourri au biberon, vous pouvez changer d’eau minérale, voire de lait infantile. Certaines marques sont mieux tolérées et plus adaptées au système digestif de certains bébés. Si vous allaitez, consommez des aliments riches en fibres comme les pruneaux, réputés pour leur action bénéfique sur le fonctionnement du transit intestinal. Vous avez commencé le processus de diversification alimentaire ? Un changement de régime, à base de légumes frais et de produits laitiers, devrait suffire à régler le problème. Supprimez temporairement les féculents, notamment le riz qui peut favoriser ou intensifier une constipation.
Dans tous les cas, donnez souvent à boire à votre bébé pour éviter l’apparition d’une déshydratation. Et surtout, dédramatisez ! Il existe de nombreux facteurs qui peuvent favoriser l’apparition de ce petit désagrément. Diversification alimentaire, sevrage, passage du régime liquide au régime solide… toutes ces étapes engendrent des bouleversements psychologiques et physiques pour votre bébé. D’autre part, il faut savoir qu’à la naissance, le système digestif d’un nourrisson est encore immature : il ne peut donc pas être aussi opérationnel que celui d’un adulte !

Dans quels cas doit-on consulter son pédiatre ?

Si votre enfant n’a pas émis de selle depuis plus d’une semaine, n’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin. Les risques – comme l’occlusion intestinale – sont rarissimes mais la prudence est de mise, surtout pour éliminer d’autres maldies dont la constipation ne serait qu’un symptôme. Votre médecin prescrira à votre enfant un traitement adapté grâce auquel tout devrait rapidement rentrer dans l’ordre.
Plus rarement, la constipation est liée à des causes psychologiques. Elle peut apparaître lorsque votre enfant commence l’apprentissage de la propreté et témoigne de sa difficulté à modifier des habitudes bien ancrées.

Comment here