Nutrition

Santé : les oligo éléments, indispensables à notre équilibre

Santé : les oligo éléments, indispensables à notre équilibre

Fer,zinc,cuivre,iode,magnésium… moins connus que les vitamines, les oligo éléments sont pourtant vitaux pour le bon fonctionnement de notre corps.

Les oligo éléments sont des micro-substances indispensables dont le corps a besoin en quantité infime pour fonctionner correctement. Ils ont un rôle de catalyseur et participent au bon fonctionnement hormonal, immunitaire, tissulaire et enzymatique. Tour d’horizon de ces principaux éléments, de leurs fonctions et des risques liés à leur carence.

Le fer

Santé : les oligo éléments, indispensables à notre équilibre
Santé : les oligo éléments, indispensables à notre équilibre

Il participe à la fabrication de l’hémoglobine des globules rouges et la myoglobine des muscles.

On le trouve sous deux formes dans notre alimentation:

  • le fer héminique, absorbé à hauteur de 10 à 30% par notre corps, que l’on trouve dans les viandes et les poissons.
  • le fer non héminique, que l’on trouve dans les produits laitiers, les céréales, les légumes secs, les fruits et les légumes, qui n’est assimilé sous cette forme qu’à hauteur de 1 à 5 %.

Les produits d’origine animale, essentiellement les abats et poissons gras, sont donc la meilleure source de fer. Son absorption dépend également d’autres substances qui vont soit freiner, soit favoriser son utilisation par notre organisme. Ainsi, la vitamine C stimule son absorption, alors que le café ou le thé la freinent.Une carence en fer a pour conséquence une fatigabilité qui peut aller jusqu’à l’anémie, une baisse des performances intellectuelles et de la résistance aux infections. Les femmes enceinte, les périodes de puberté et de ménopause à cause des règles sont des périodes où le taux de fer doit être surveillé. De même chez les personnes qui suivent des régimes alimentaires particuliers type végétalien.

La magnésium

C’est un élément minéral vital qui remplit de multiples fonctions pour notre organisme.

Il préserve l’équilibre nerveux et musculaire et agit comme facteur relaxant en préservant de la fatigue et du stress. Il entre dans le fonctionnement de plus de 300 réactions enzymatiques.

60% du magnésium contenu dans notre corps est stocké dans les os dont il aide à maintenir la structure. Un quart est utilisé par nos muscles et contribue à la décontraction musculaire. Le reste est utilisé pour la transmission des influx nerveux dans le fonctionnement du cerveau et des organes clés, tels que les reins ou le foie.

Une carence en magnésium entraîne un fatigue persistante, des tensions, du stress, des insomnies, des crampes, des palpitations cardiaques.

Notre organisme ne pouvant faire de réserve de magnésium, il est très important de lui en procurer par l’alimentation régulièrement.

On le trouve dans les légumes et fruits secs, le chocolat et certaines eaux minérales.

Le cuivre

Comme tous les oligo éléments, il est nécessaire dans de nombreuses réactions enzymatiques. Une carence en cuivre peut entraîner une anémie et l’augmentation des risques de maladies cardio-vasculaires.

Le foie, les noix, le chocolat, les huîtres ainsi que tous les crustacés, sont de très bonnes sources de cuivre.

L’iode

Elle est indispensable à la fabrication des hormones thyroïdiennes. Or ces hormones sont extrêmement importantes lors de la formation du système nerveux, au stade du foetus, de la puberté et plus généralement tout au long de notre vie.

Une carence en iode aboutit à une hypothyroïdie : la thyroïde grossit forme un goitre. En résulte prise de poids, fatigue, déprime, perte de mémoire…

A l’inverse, un apport excessif d’iode aboutira à une hyperthyroïdie se traduisant par amaigrissement, agressivité, insomnie…

L’alimentation doit amener la juste dose d’iode. Les aliments qui en contiennent le plus sont les poissons, les crustacés, les algues,, mais également les laitages, le soja et les haricots verts.

Le zinc

C’est un anti-oxydant qui intervient dans la prévention des effets des radicaux libres. C’est un allié pour la peau et les problèmes de cicatrisation. Il joue également un rôle important dans le métabolisme des glucides, des lipides et des protéines.

Une carence en zinc peut entraîner des difficultés de développement lors de la croissance, des problèmes du système immunitaire, des troubles du goût, des anomalies lors de la maturation sexuelle.

L’apport le plus important en zinc se trouve dans la viande, le poisson et les céréales complètes.

Il existe dans le commerce, en ampoules sublinguales, toutes sortes d’oligo-éléments, mais le dosage de ces micro-substances n’étant pas anodin, une visite chez votre généraliste est préférable à l’auto-médication.

Une alimentation variée et équilibrée reste le meilleur moyen pour satisfaire nos besoins.

Comment here