Développement personnel

Qu’est ce que le magnétisme ?

Qu'est ce que le magnétisme ?
Qu'est ce que le magnétisme ?
Qu’est ce que le magnétisme ?

Commençons par éclipser tout cliché concernant les divers guérisseurs, car je vais essayer de démystifier cette pratique méconnue dans son explication. Par ailleurs, veuillez accepter le fait que les soins thérapeutiques énergétiques ne sont pas contradictoires ou opposés à la Science occidentale; mais complémentaires.

        De quoi l’Homme est-il constitué ?

L’Homme est composé de 7 Corps :

Le Corps Logoïque Étincelle, noyau, source de la Conscience.
Le Corps Monadique Véhicule de la Conscience.
Le Corps Causal Étincelle, noyau, source de la Volonté de la Conscience.
Le Corps Mental Véhicule de la Volonté.
Le Corps Astral Corps émotionnel, prise en compte des influences extérieures, activité du libre-arbitre.
Le Corps Ethérique Corps énergétique, à l’image du corps physique mais dans un plan plus subtil.
Le Corps Physique Corps de matière grossière, Véhicule de la totalité de l’Esprit pour son expérience sur Terre.

Les Corps Logoïque et Monadique sont le Guide Intérieur, et les 5 autres corps sont l’Ego.
A chaque corps correspond un plan qui lui est propre.
Même si le Magnétisme traite essentiellement du corps éthérique (bien que tous ces corps soient en étroite coalition), il est important de se familiariser dès maintenant avec la totalité de notre composition, car à chaque corps correspond un plan qui lui est propre.

Qu’est-ce que le Corps Ethérique ?

Le corps éthérique est un corps totalement énergétique, à l’image du corps physique au niveau de sa forme, mais aux contours beaucoup plus flous, car la matière n’y est pas aussi dense, et donc non délimitée.
Le plan énergétique est plus subtil, non palpable, et non perceptible pour l’humain de base, bien que profondément ressenti pour celui ci, mais inconsciemment.
Il est intimement lié au corps physique, et une modification de l’un entraîne immédiatement une modification de l’autre, et inversement.

        De quoi est constitué le Plan Énergétique ?

Il est constitué d’électricité, d’électromagnétisme ainsi que de matière beaucoup plus subtile dont nous ignorons presque tout actuellement.

        De quoi est composé le corps éthérique ?

  1.       Les Chakras.   

Explications sur ce lien :

  1.       Réseau énergétique

A l’image du système cardio-vasculaire sanguin, il existe un réseau énergétique avec veines et vaisseaux, que l’on appelle respectivement Méridien et Vaisseau Secondaire. Chaque méridien est propre et exclusif à un organe.
Il existe 14 méridiens ; en fait 11 organes et 3 vaisseaux secondaires que l’on appelle « extraordinaires » car ils sont très importants :

Nom / Organe Nom Chinois
1 Cœur Shaoyin de Main
2 Intestin Grêle Taiyang de Main
3 Vessie Taiyang de Pied
4 Reins Shaoyin de Pied
5 Maître du Cœur (Péricarde) Jueyin de Main
6 Triple Réchauffeur Shaoyang de Main
7 Vésicule Biliaire Shaoyang de Pied
8 Foie Jueyin de Pied
9 Poumons Taiyin de Main
10 Gros Intestin Yangming de Main
11 Estomac Yangming de Pied
12 Rate-Pancréas Taiyin de Pied
13 Vaisseau Gouverneur Tou Mo
14 Vaisseau de Conception Jenn Mo

Les 3 Vaisseaux Extraordinaires sont le Triple Réchauffeur, le Vaisseau Gouverneur et le Vaisseau de Conception.

Le Vaisseau Gouverneur est responsable de toutes les énergies Yang, alors que le Vaisseau de Conception est gère toutes les énergies Yin.
Les Noms Chinois sont déterminés par la fin du trajet du méridien (ex : Shaoyin de Main, signifie que le trajet du méridien du Cœur se termine dans la main), ainsi que le type d’énergie, Yin ou Yang.
Chaque méridien a un début et une fin, et ils ne communiquent que très rarement entre eux, par un ou deux points particuliers, maximum. Toute douleur « non-expliquée » sur le trajet d’un méridien, est une petite manifestation d’un trouble de l’organe auquel il y est rattaché.

Les Hindous considèrent Prâna, la Kundalini et les chakras; mais les chinois considèrent eux, 3 énergies vitales, puis les réseaux reliés aux organes.
Ainsi, existe :
 Les Reins ; à notre naissance, nos parents nous lèguent une énergie dont on ne peut pas augmenter la quantité, qui est l’une des sources d’énergies vitales de notre être. Elle est plus ou moins importante suivant la condition physique, psychique et psychologique de nos parents lors de notre naissance. A l’image d’une lampe à huile que l’on allume à notre naissance, elle doit se consumer tout au long de notre Vie (on peut donc supposer que cette quantité détermine à l’avance la durée de vie maximum de notre corps physique et éthérique dans les meilleurs conditions), mais dans laquelle on puise lorsque les autres énergies vitales ne sont plus accessibles ;
– Les Poumons ; c’est l’énergie de la respiration qui se diffuse dans la totalité de notre corps éthérique, l’inspiration du fluide énergétique universel contenu dans l’atmosphère, l’amène dans notre corps qui en est inondé (elle est diminuée lorsque l’on fume entre autres, c’est par exemple à ce moment là que l’on puise fortement dans l’énergie des Reins) ;
– L’Alimentation ; elle est capitale pour notre corps physique, évidemment, mais elle l’est tout autant pour notre corps éthérique.

Les Hindous et les Chinois ont tout à fait raison, mais dans leur logique à eux, et dans leur découverte propre.
(Personnellement, je pense qu’il existe aussi bien Prâna que l’énergie vitale des Reins, et c’est ce qui fait du corps éthérique un magnifique et complexe réseau d’énergies !)

        Communication énergétique

  1.       Les Auras

L’aura est le champ énergétique développé, que ce soit par un Corps, par un chakra, ou par un organe.
Plus la source (organe, chakra ou corps) est en harmonie, plus l’aura est lumineuse, pure, puissante et s’étend loin.
En moyenne, pour un organe en bonne santé, elle s’étend à quelques centimètres maximum autour de celui-ci, pour un chakra, une vingtaine de centimètres, et pour un Corps complet, cela peut aller jusqu’à plusieurs mètres selon le corps ; tout ceci jusqu’à dissolution dans le Fluide Universel (Prâna pour le corps éthérique, Kama pour le corps Astral, Manas pour le corps Mental etc.)
L’aura énergétique, elle, s’étend en moyenne à un ou deux mètres maximum autour du corps physique.

  1.  Compatibilité énergétique

Quelqu’un qui est réceptif au corps éthérique, que ce soit pour ressentir les manques, les surplus, les troubles, les douleurs etc, ressentira donc ces particularités lorsqu’il sera à forte proximité d’un personne en mauvaise santé.
La main étant l’endroit le plus réceptif du corps éthérique, on l’utilise le plus souvent pour ressentir les particularités énergétiques.
A forte proximité d’une personne, on peut se sentir très bien, réconforté, ou au contraire mal à l’aise, sur la brèche, s’attendant à tout de mauvais, ou bien encore indifférent.
Ces différents états proviennent de la compatibilité énergétique.
Les énergies sont classées par « type » si l’on peut dire (précisons que les types d’énergies sont infinis et individuels, en partie).
De la même façon que l’on se sent bien avec telle ou telle personne, parce qu’elle partage les mêmes centres d’intérêts que soi, ou bien qu’elle partage le même type de courant de pensée (tout ceci fait partie de la compatibilité astrale), cela en est de même pour la relation éthérique.
Bien que la majorité des enfants disent le contraire, nombre d’entre eux ne ressentent aucun amour provenant des bras de leur mère, et peuvent même se sentir gêné ou mal à l’aise.
De manière thérapeutique, il ne s’agit en aucune façon de prendre en compte cette compatibilité, elle ne doit absolument pas jouer dans le diagnostic, ou dans l’amour inconditionnel que l’on porte au patient – encore une fois, même si la personne qui agonise à vos pieds est votre pire ennemi, ne serait-ce qu’hésiter à l’aider est déjà un « crime ».

  1.     Se brancher sur un patient

La manière la plus simple et la plus efficace de se « brancher » sur un patient, est de passer sa main au dessus de son corps (allongé de préférence), et ainsi de sonder chaque chakra dans un premier temps, puis chaque organe, selon les symptômes énoncés par celui-là.
Certains ressentent des picotements, une forte chaleur, une vibration, un courant d’air etc. Ceci est tout à fait relatif, et il est hors de question de vouloir ressentir comme son voisin.
Lorsque l’on passe sa main, inconsciemment, on ouvre un canal énergétique (que l’on place habituellement au niveau du Troisième Œil, mais peut importe) entre le patient et soi. On peut aisément en déduire que ce que l’on ressent ne passe pas que par la main.
On prend aussi souvent le pouls du patient, mais pas spécialement pour avoir son battement cardiaque, mais pour analyser celui-ci. Le pouls peut être léger ou profond, fort ou mou, rapide ou lent, régulier ou non, chaud ou froid etc. L’analyse d’un pouls demande beaucoup de pratique et un peu de connaissance en la matière.
En cherchant encore plus profondément, on peut même analyser ce que l’on veut (chakra de différents corps, organes etc.) ; on cherche à analyser tout cela surtout lorsque le patient n’est pas physiquement à proximité.

  1.  Centrer sa recherche

Il est essentiel de savoir ce que l’on cherche.
Cerner les chakras, les organes ou les méridiens dépend de la volonté (et c’est tout) du thérapeute.
Pour se faire, personnellement, je visualise (par imagination) ce que je veux sonder.
Ainsi si je cherche à analyser les chakras du corps éthérique, je les imagine, je les visualise.
De même pour les chakras de chaque corps, ou encore les organes et les méridiens du corps éthérique.

        Mesurer le Magnétisme

Il peut être intéressant, pour un thérapeute, de mesurer le champ aurique énergétique d’un patient (de même pour un objet, un animal etc.).

Comment here