Développement personnel

Dao Yin, médecine chinoise, énergie, mouvement et respiration

Tai Chi Chuan : Effets de cette pratique sur la maladie d'Alzheimer

Le Dao Yin est une excellente méthode pour connaître et appliquer les secrets de la longévité, à travers des mouvements symboliques et ludiques extrêmement efficaces.

« Le cœur a la charge de seigneur et maître ; il rassemble et préside les esprits et leurs influx bienfaisants ; il se met en triade avec le Ciel et la Terre ; c’est ainsi qu’il prend en charge les dix mille êtres. »

La citation de Zhang Jiebing n’est en rien ésotérique. Elle met en exergue les fondements de la culture chinoise traditionnelle, dont certains de ses textes, vieux de 3 000 ans av. J.-C., demeurent en Chine contemporaine une source vivante.

Au fil du temps, les principes vont se concrétiser à travers de nombreuses applications : acupuncture, massage, moxas, pharmacopée, diététique, etc., mais aussi par des pratiques corporelles orientées vers différentes finalités : martiales, artistiques et, en ce qui nous concerne ici, de santé. Prévention et thérapeutique caractérisent ainsi la méthode appelée « Dao Yin ».

Qu’est-ce que le Dao Yin ?

Les premières références du Dao Yin se retrouvent dans des textes de 400 av. J.-C. « Dao » signifie « diriger », dans le sens de « conduire l’esprit, la respiration et les mouvements », selon des principes précis : esprit calme, respiration profonde et régulière, mouvements justes et fluides. « Yin » signifie « tirer », « guider », dans le sens d' »effacer les tensions dans le corps et l’esprit ».

Le Dao Yin est mentionné dans le Huangdi Neijing, célèbre traité fondateur de la médecine chinoise traditionnelle, comme une bonne méthode pour prévenir, soigner et guérir différentes pathologies. Selon le principe taoïste, sa pratique harmonise l’homme avec le ciel et la nature. De plus, la pratique du Dao Yin lui assure la longévité.

Aujourd’hui, la méthode du Docteur Mian Sheng Zhu, à Paris, reprend fidèlement ces principes issus de la Chine taoïste et bouddhiste. Sa pratique s’inspire du Huangdi Neijing et plus particulièrement du « Suwen » (chapitre 22).

Quelle est l’originalité du Dao Yin ?

Pratiquer le Dao Yin, c’est simplifier et harmoniser la relation du corps et de son environnement ; le mettre en « résonnance » énergétique avec le rythme du cosmos. A chaque saison correspondent ainsi un son, une couleur, une marche, un auto-massage, une méditation et une série de mouvements spécifiques.

La pratique corporelle qui en découle est poétique et ludique, alliant à la fois symbolisme et connaissance des trajets des méridiens : le Tigre blanc à l’automne, la Tortue noire en hiver ; le Dragon vert au printemps, l’Oiseau rouge en été ; le Phœnix d’or à l’inter-saison.

Tête légère, épaules relâchées, pieds stables dans le sol, dans l’attention plus que l’effort, on cherche à mettre le corps en mouvement, avec calme et fluidité, afin d’effectuer un travail qui apporte souplesse et détente, tout en développant ses facultés de concentration et de gestion du stress.

Les maîtres de la discipline

Mian Sheng Zhu est professeur de médecine chinoise à l’université de Pékin et de Yunnan. Docteur ès sciences humaines à l’université de Paris-Nord, elle est également responsable de l’enseignement du diplôme universitaire de médecine chinoise de la faculté de médecine à Bobigny. Elle a créé la méthode « Zhang Qi Fa Shi Gong ».

Zhang Guand De est professeur à l’université d’éducation physique de Pékin. Il a obtenu le prix national de la recherche scientifique en 1992. Il est, par ailleurs, Grand maître des Arts martiaux en Chine, huitième grade de Wushu en 1998. Il a créé, en 1972, le « Yangsheng Taiji » et le « Dao Yin Yin Yang Sheng Gong ». Sa méthode, enseignée dans les universités de médecine chinoise traditionnelle, est diffusée actuellement dans plus de vingt pays.

Zhang Jian, son neveu, diplômé de l’université d’éducation physique de Pékin, est l’un de ses plus proches disciples.

L’association Ars Asiatica organise régulièrement des stages avec l’Institut international de Dao Yin Yangsheng Gong, à Biarritz en France.

Quels sont les grands principes du Dao Yin ?

  • Le Yin et le Yang.
  • Les Wu Xing (les cinq agents) : Terre, Métal, Eau, Bois, Feu.
  • Les douze méridiens principaux.
  • Les clés de la longévité : concentrer l’esprit-cœur ; régulariser la respiration ; guider et harmoniser l’énergie ; assouplir le corps.

Que de bonnes choses, pour vous souhaiter le meilleur !

Comment here