You are here
Accueil > Actualité > La tristesse est l’émotion la plus durable, pourquoi ?

La tristesse est l’émotion la plus durable, pourquoi ?

Nous avons tous éprouvé de la tristesse à un moment donné dans notre vie : ce laps de temps émotionnel après une rupture difficile, la mort d’un être cher ou d’une blessure, quand il semble que l’escalade de la fosse du désespoir est une tâche insurmontable. Mais pourquoi la tristesse dure plus longtemps que d’autres sentiments : la honte, la surprise, l’irritabilité ou l’ennuie ? Une nouvelle étude publiée dans la revue Motivation and Emotion a répondu à cette question.

tristesse et rumination

La recherche a été dirigée par Philippe Verduyn et Saskia Lavrijsen de l’Université de Louvain en Belgique et a été menée sur 233 élèves du secondaire qui ont relaté des expériences émotionnelles récentes en précisant leurs durées.

En outre, les élèves ont répondu aux questions sur les stratégies qu’ils ont utilisé pour juger et gérer ces émotions.

Sur les 27 émotions au total, les chercheurs ont constaté que la tristesse est l’émotion la plus durable que la honte, la surprise, la peur, le dégoût, l’ennui, l’irritabilité …  qui étaient les émotions dont la durée a été la plus courte.

L’équipe a été surprise de constater que l’ennui est l’une des plus courtes émotions ; typiquement le temps semble passer lentement quand nous nous ennuyons. Cependant, ils disent que leurs résultats montrent qu’un épisode de l’ennui ne dure pas très longtemps.

La Rumination joue un rôle dans la durée des émotions !

Les résultats indiquent que les émotions ne durent pas aussi longtemps quand ils découlent d’événements qui ne portent pas ou peu d’atteinte à l’individu.

Par exemple, la tristesse est généralement liée à des événements d’un grand impact, comme la mort ou des souffrances, disent les chercheurs. Le chercheur note que certaines de ces implications importantes peuvent survenir sur une longue période ( exemple une maladie ), ce qui provoque le renforcement de l’émotion.


 »La rumination est le déterminant central des raisons pour lesquelles certaines émotions durent plus longtemps que d’autres. Les émotions associées à des niveaux élevés de rumination dureront plus longtemps. »


En d’autres termes, la réflexion répétée sur les événements et leurs conséquences – que les individus ont tendance à faire plus avec des situations liées à des sentiments de tristesse comme un moyen de faire face ou pour comprendre – provoque l’émotion et son renforcement.

L’équipe a également constaté que les effets durables de certaines émotions peuvent différer selon les émotions similaires. La culpabilité, par exemple, dure plus longtemps que la honte, l’anxiété dure plus longtemps que la peur.

« Les émotions de plus courte durée sont généralement – mais, bien sûr, pas toujours – suscités par les événements de, relativement, faible importance», précise le chercheur.

Laisser un commentaire

Top
error: Content is protected !!