You are here
Accueil > Uncategorized > Les effets secondaires psychologiques des compléments alimentaires

Les effets secondaires psychologiques des compléments alimentaires

Si de nombreux français se sont tournés ces dernières années vers les compléments alimentaires, attirés par la promesse de perdre plus facilement du poids (sans avoir un suivre un régime trop restrictif), l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (Afsaa devenue Anses) a récemment tiré la sonnette d’alarmes sur les effets secondaires psychologiques des compléments alimentaires.

Le problème ne viendrait pas tant de leur composition, mais de la surconsommation qui en est faite (surtout par les femmes), dans l’espoir de perdre plus rapidement du poids. Ce qui est à la fois faux, mais aussi dangereux pour notre organisme. Quels sont les risques des compléments alimentaires (les pilules comme le Phen375, le PhenQ ou tous bruleurs de graisse équivalents) ? Mais aussi les conseils des professionnels pour que leur consommation n’ait aucun effet négatif sur votre santé psychologique ?

Quels sont les potentiels effets néfastes des compléments alimentaires sur notre santé ?

Les premiers problèmes que peuvent entrainer les compléments alimentaires sont de l’ordre physique. En effet, leur importante concentration en minéraux et vitamines, mais aussi en fer peuvent avoir des effets très néfastes sur le foie et les vitamine A ou E consommées en trop fortes quantités, augmentent vos risques d’avoir un cancer des poumons ou de la prostate.

Parmi les autres risques pointés par les professionnels de la santé, il faut également mentionner la tachycardie, les arrêtes cardiovasculaires, mais aussi les troubles de l’anxiété ou de l’humeur et même de troubles neuropsychiatriques (en particulier chez les plus jeunes et plus sensibles). C’est aussi la promesse (erronée) d’une prise de poids rapide et sans aucun effort qui provoqueraient des effets psychologiques néfastes sur les patients les plus fragiles. Déçu(e)s par les résultats, en deçà de leurs attentes, les spécialistes de la santé verraient arriver dans leur cabinet de plus en plus d’hommes et femmes souffrant de troubles psychologiques liés à la prise de bruleurs de graisse.

Faut-il considérer qu’il s’agit de produits dangereux pour notre organisme ?

Il faut néanmoins nuancer les propos de spécialistes reconnus comme Jean-Michel Cohen. Ces derniers pointent en effet l’utilisation qui est faite des compléments alimentaires plus que leur composition, ou la posologie recommandée par les fabricants.

Ces derniers se révèlent en effet très utiles pour de nombreuses personnes. Et outre la possibilité de perdre plus facilement du poids, ils aident également à pallier certaines carences alimentaires, et accompagne même psychologiquement les personnes suivant un régime. C’est donc la consommation qui en est faite, et l’absence générale de suivi médicale qu’il faudrait changer.

Comment limiter les risques?

Pour limiter les risques, il faut avant tout considérer les compléments alimentaires pour ce qu’ils sont : des compléments à votre perte de poids, et non des produits miracles. Le fait qu’ils soient vendu en pharmacie ou sur Internet et ne nécessitent aucune prescription de votre médecin encourage l’automédication et l’absence de suivi, qui peuvent se révéler dangereuses pour votre santé, aussi bien physique que mentale.

Ne pensez pas que leur composition 100 % naturelle en fait des produits compléments inoffensif, car ce n’est pas le cas. Il est donc recommandé d’en parler d’abord avec votre médecin, afin de déterminer s’il s’agit d’une bonne option pour vous, et surtout d’un coupe de pouce utile dans votre perte de poids. Les professionnels encouragent également un encadrement renforcé des laboratoires, mais aussi une meilleure traçabilité des produits afin de limiter les risques, et de diminuer les possibilités d’imitation.

Boukhris Najla
Psychologue et consultante en webmarketing.

Laisser un commentaire

Top
error: Content is protected !!