Psychologie

L’anxiété : Actions préventives et traitements naturels

L’anxiété : Actions préventives et traitements naturels

Avant-propos : Etat de Stress, hyperexcitabilité neuro musculaire (spasmophilie/tétanie) et anxiété sont des états et syndromes partiellement voir complètement liés. Leurs traitements sont très proches et souvent identiques. Pour en avoir une connaissance complète, n’hésitez pas à consulter nos 3 rubriques séparées.

L’anxiété : Actions préventives et traitements naturels
L’anxiété : Actions préventives et traitements naturels

 

Sentiment d’un danger imminent et indéterminé s’accompagnant d’un malaise général, de désarroi, d’anéantissement. Souvent accompagné de symptômes physiques, que l’on appelle somatisations.

L’anxiété est l’une des manifestations les plus fréquentes du “mal-être” rencontré aujourd’hui dans les populations des pays développés. Plus d’un tiers de Français sont anxieux chroniques et plus de la moitié anxieux épisodiques.

L’anxiété est réactionnelle dans l’immense majorité des cas : situations de stress chronique, conséquence d’un syndrome de « burnout » mais elle peut également être une composante de personnalité et donc sans cause réellement apparente.

L’anxiété réactionnelle fait  fréquemment partie d’un cortège d’autres troubles psychiques tels que :

  • Troubles du sommeil à type d’insomnie ou d’hypersomnie
  • Syndrome de déprime ou de dépression
  • Nervosité
  • Irritabilité
  • Fatigue
  • Trouble de la concentration
  • Trouble de la mémoire
  • Sensation de tête vide ou de « syncope »

Tout un cortège de manifestations somatiques de type hyperexcitabilité neuro-musculaire (anciennement appelée Spasmophilie) peut accompagner également les syndromes anxieux réactionnels tels que :

  • Crampes
  • Spasmes digestifs
  • Fourmillements
  • Asthénie sexuelle
  • Asthénie physique
  • Tachycardie
  • Hypertension artérielle
  • Affections cutanés (psoriasis,eczéma)

Lors de ces manifestations anxieuses il faut éviter le plus possible les traitements symptomatiques habituels : très fréquemment ces troubles sont malheureusement traités séparément (ainsi un médicament anti spasmodique pour le colon, un décontracturant pour les muscles etc,) augmentant la prise médicamenteuse avec en dénominateur commun la prise de benzodiazépines, spécialités pharmaceutiques qui agissent sur certains neurotransmetteurs cérébraux.

Attention : dans les formes habituelles d’anxiété, leurs actions dépassent souvent le but à atteindre, c’est-à-dire que leurs effets secondaires (somnolence, vertige, fatigue, etc.) deviennent tout aussi gênants – parfois plus – que les troubles qu’elles doivent traiter.

Remplacer un trouble par d’autres troubles n’est évidemment pas la meilleure solution thérapeutique !… De plus, leur utilisation prolongée débouche très souvent sur une véritable dépendance physiologique nécessitant un sevrage médicalisé.

Hygiène de vie :

Notre coaching comportemental :

Dans les items suivants numérotés de 1 à 8, notez ceux qui vous concernent plus particulièrement.

Fixez-vous comme objectif de modifier 1 erreur de comportement tous les 15 jours en suivant le conseil proposé. Cet objectif est volontairement limité pour vous permettre de le suivre parfaitement, d’y penser chaque fois que nécessaire et de le « fixer » définitivement.

(Affichez ces recommandations sur le réfrigérateur de votre cuisine ou sur la glace de votre salle de bains, vous pourrez ainsi vous les remettre journellement en mémoire)

 

1. Ce que vous ressentez actuellement :

Vous ne voyez les choses que de façon négative.

Notre conseil :

Efforcez-vous  en permanence de ne retenir que le bon côté des gens et des événements, sans jamais vous préoccuper du mauvais. Chaque pensée négative doit être analysée et non subie. Seule une gestion dynamique vous permettra  de maitriser, relativiser et positiver vos pensées.

 

2. Ce que vous ressentez actuellement :

Votre anxiété vous paralyse, chaque tache et situation vous semblent « une montagne à gérer », vous paniquez !

Notre conseil :

Ne subissez pas de façon globale votre stress mais décomposez le en analysant séparément les différents éléments qui vous bloquent. Hiérarchisez-les et traitez-les séparément. N’hésitez pas à en laisser de côté transitoirement.

 

3. Ce que vous ressentez actuellement:

Vous n’osez plus dire non même lorsque cela vous stresse.

Notre conseil :

Ne subissez plus les  propositions qui ne vous conviennent pas, qui vont inévitablement vous créer  une source d’angoisse. Evitez soigneusement les situations que vous savez par avance difficiles à supporter.

 

4. Ce que vous ressentez actuellement:

Vous n’avez plus le courage de traiter les taches qui vous ennuient.

Notre conseil :

Ne repoussez plus sine die les taches pénibles.

Attaquer vos problèmes courants (en les hiérarchisant) sans les repousser toujours au lendemain va diminuer de façon importante une source de stress non exprimé, générateur d’anxiété.

 

5. Ce que vous ressentez actuellement :

Vous n’avez plus de goût à rien, l’angoisse vous bloque.

Notre conseil :

Réfléchissez à ce que vous aimiez et ce qu’il vous est simple de (re)faire ou de pratiquer. Ainsi progressivement vous retrouverez des gestes, reflexes et attitudes qui vous feront rompre ce cercle infernal ou inaction et blocage entretiennent votre angoisse.

 

6. Ce que vous ressentez actuellement :

Votre anxiété vous pousse à vous « agiter » en permanence.

Notre conseil :

Activité ne veut pas dire action désordonnée. L’agitation a pour conséquence manque d’efficacité et épuisement, sources complémentaires de stress.

Au contraire, glissez des “plages” dans votre emploi du temps journalier et hebdomadaire ; Ne serait-ce que quelques minutes, en respirant amplement et en faisant le vide dans votre esprit. Cela permet de relâcher les tensions cumulées pendant les heures précédentes.

 

7. Ce que vous ressentez actuellement :

L’anxiété vous tétanise. Toute activité physique vous rebute.

Notre conseil :

La reprise douce d’une activité sportive ou simplement physique vous permettra de modifier l’équilibre de vos neurotransmetteurs et hormones et d’évacuer les tensions physiques et psychiques accumulées.

Ayez pour commencer un objectif modeste mais tenez-vous-y quoi qu’il arrive.

Si vous n’êtes pas sportif, inutile de  vous « martyriser » pour « craquer » ultérieurement, ½ heure de marche /jour permettent déjà de rééquilibrer votre physiologie et auront ainsi un impact positif sur votre état anxieux.

 

8. Ce que vous ressentez actuellement :

Régulièrement une « boule » d’angoisse au ventre vous donne la nausée et vous coupe complètement l’appétit.

Notre conseil :

C’est le signe que l’anxiété vous « submerge ». 3 réflexes immédiats :

  • Respirez lentement et profondément en étant confortablement assis pendant au moins 5 mn.
  • Puis pratiquez une activité physique d’1/2 heure (marche ou mieux jogging).
  • Enfin analysez et « décortiquez » le sentiment éprouvé pour le maitrisez et non le subir.

 

Hygiène alimentaire

Tout se résume pratiquement en un régime sain et équilibré privilégiant les céréales complètes, les légumes et fruits crus et frais, les viandes maigres, et en évitant tout excès d’alcool, de café, de thé, de tabac.

Par ailleurs, et c’est très important, prenez toujours le temps de manger (ce qu’on néglige souvent à tort) quelles que soient les circonstances, et ne mangez surtout jamais debout.

Privilégiez les aliments riches en magnésium (pour 100g) :

–        le cacao : ………………………………………………. 420 mg

–        le sésame 3 :……………………………………………. 50 mg

–        le soja : …………………………………………………. 300 mg

–        le germe de blé : ……………………………………. 270 mg

–        les haricots blancs et pois chiche :…………… 170 mg

–        les amandes, noisettes et noix :………………. 150 mg

–        les flocons d’avoine :……………………………… 150 mg

–        le pain complet et le riz complet ………………  90 mg

–        les lentilles :……………………………………………. 90 mg

–        le chocolat :…………………………………………….. 80 mg

Privilégiez les eaux minérales riches en magnésium

(Nous n’avons retenu dans cette liste que les eaux permettant d’augmenter de façon significative l’apport de magnésium dans la ration alimentaire, c’est-à-dire celles ayant un taux supérieur à 30 milligrammes d’ion magnésium par litre)

–        Hydroxydase :………………………………………… 243 mg

–        Appolinaris :…………………………………………… 113 mg

–        Didier :…………………………………………………… 113 mg

–        Vittel Hépar :………………………………………….. 110 mg

–        Contrexeville Pavillon :……………………………… 86 mg

–        Badoit :……………………………………………………. 83 mg

–        Vittel grande Source :……………………………….. 38 mg

 

Activité physique

Marche pour les non sportifs, jogging, vélo et natation pour les sportifs sont les activités de choix pour « évacuer » la tension nerveuse générée par l’anxiété. Cette pratique doit être régulière, au moins 3 fois par semaine, sans être épuisante pour l’organisme (ce qui serait au contraire un facteur aggravant). En cas de reprise d’activité, la durée sera augmentée progressivement pour laisser à l’organisme le temps de s’adapter.

Ainsi ½ de marche ou ¼ d’heure de jogging pour commencer seront déjà très bénéfique pour votre équilibre psychologique. Vous pourrez augmenter progressivement cette durée de 5 mn toutes les semaines jusqu’à ce que vous ayez atteint un sentiment de confort et d’équilibre.

En préventif

 

Les thérapeutiques naturelles, susceptibles de renforcer votre résistance à la survenue de crises d’anxiété, si vous y êtes prédisposé par nature, sont les suivantes : l’algue spiruline, le pollen de fleurs, la gelée royale et le ginseng. Voici la meilleure façon de les prendre :

  • Saupoudrez régulièrement tous les plats qui s’y prêtent (potages, salades, fromages blancs, etc.) avec de la poudre d’algue spiruline (très riche en fer, en magnésium, et en vitamine B12 entre autres). Pour y penser facilement, il vous suffit de mettre cette poudre dans un contenant de type salière que vous placerez systématiquement sur la table à chaque repas. Si cette façon de faire ne vous satisfait pas, prenez des comprimés ou des gélules au moment des deux principaux repas, à raison de 2 g par jour.
  • Prenez en cure continue du pollen de fleurs en pelotes naturelles à raison d’une cuillerée à soupe bien bombée dans un grand verre de jus de fruits fraîchement pressés (oranges par exemple) – éventuellement sucré avec une cuillerée à café de miel liquide – tous les matins en commençant votre petit déjeuner, et cela en cure continue.
  • Faites, tout au long de l’année, des cures alternées de six semaines chacune :
    • de gelée royale, à raison de 1000 mg le matin à jeun
    • de ginseng en gélules à la dose minimum de 20 à 40 mg de ginsénosides par jour (principe actif du ginseng)

Tout cela vise à prévenir l’anxiété. Mais si vous êtes déjà anxieux, ou que certains événements vous amènent à en souffrir, il y a lieu de passer au traitement curatif que nous allons vous exposer maintenant.

 

En curatif

 

1. Les plantes médicinales suivantes s’avèrent très utiles contre le stress en général et l’anxiété en particulier:

– Safran. Cette plante est efficace lorsque l’anxiété est accompagnée de déprime. La dose utile est de 60 mcg par jour de Safranal, la partie active du Safran soit 30 mg de Safran.

– Millepertuis. Utile également pour lutter contre la déprime chez les anxieux, le Millepertuis est déconseillé chez les femmes sous contraceptifs oraux, Béta bloquants, Anti-coagulants. La dose habituelle est de 300 mg 3 fois par jour.

– Mélisse. Anxiété et irritabilité sont les indications importantes de cette plante qui se consomme habituellement en poudre totale sèche (micronisée, et de préférence cryobroyée) sous forme de gélules qui représente le totum végétal de la tige feuillée dans toute son intégrité et toute son intégralité.
Elle peut aussi être prise sous forme d’infusion (faire infuser 50 g de sommités fleuries et feuilles dans un litre d’eau bouillante pendant 10 mn et filtrer.

– Aubépine, Passiflore, Tilleul, Valériane, Mélisse. Recommandées dans les troubles du sommeil.

–  Rhodiola Rosea. Utile en cas de perturbations de la mémoire et de l’attention.

– Bacopa Le BACOPA est traditionnellement utilisée en médecine Indienne.Un certain nombre d’études clinique ont montré une action positive de cette plante contre l’anxiété, l’irritabilité intestinale, les troubles de l’humeur à type de tristesse. Le BACOPA améliore également les fonctions cognitives et notamment la mémoire fréquemment perturbée dans les situations de stress chronique.

Important: Ces effets positifs ont en général été constatés après des cures suffisamment longues d’environ 3 mois.

 

2. Acides gras poly insaturés (oméga 3) riches en DHA et EPA.

Les Oméga 3 sont particulièrement recommandés dans les phénomènes anxieux accompagnés de déprime. En intégrant les membranes cellulaires des neurones et en améliorant la plasticité de ceux-ci ils permettent d’améliorer la réponse à la sérotonine des récepteurs résiduels. Ils permettent ainsi d’améliorer les troubles de l’humeur.

Selon une étude randomisée publiée en 2004, l’apport d’oméga 3 entraine une réponse mieux adaptée au stress. La dose utile par jour est comprise entre 500 et 1000 mg sous forme d’huiles de poissons présentées en capsule molle.

 

3. Lithium

Sous forme Oligo-élément à prendre sous forme perlinguale est utile lorsque l’anxiété s’accompagne d’un syndrome de déprime voire de dépression.

 

4. Anxiété accompagnée de troubles somatiques.

Minéraux et Oligo-éléments sont d’autant plus indispensables que l’anxiété est accompagnée de troubles somatiques signes généralement de perturbation du métabolisme magnésique.

 

 

Magnésium : L’Apport Nutritionnel Conseillé (ANC) est d’environ 350 à 450 mg/jour. Le magnésium sera systématiquement associé à de la vitamine B6 pour améliorer son efficacité.

Contre-indication à la prise de magnésium:

• les infections urinaires à leur phase aiguë

• l’insuffisance rénale grave

• la myasthénie

 

Calcium : Une perturbation prolongée du métabolisme magnésien a pour conséquence possible à terme une chute du Calcium (hypocalcémie) avec un risque de crise de tétanie.

Le calcium sera systématiquement associé à de la vitamine D3 pour améliorer son efficacité

 

Attention : Il est fortement recommandé d’associer Magnésium et Calcium. On doit alors impérativement réduire les apports quotidiens de calcium et magnésium pour ne pas perturber leur assimilation digestive à environ 100/150 mg de Magnésium et 200/300 mg de Calcium.

Des cures prolongées d’au moins 3 à 6 mois répétitives sont fortement conseillées.

 

Nota Bene : En matière de thérapeutiques naturelles, il n’y a jamais d’effet miracle instantané – comme jamais non plus d’effet de dopage. Ne vous attendez donc pas à être soulagé du jour au lendemain. En revanche, nous pouvons vous assurer que si vous appliquez les règles de vie préconisées et suivez un tel traitement de façon régulière pendant le temps nécessaire, votre anxiété s’atténuera lentement certes, mais de façon durable, et cela sans aucun effet secondaire, ce qui n’est pas le moindre des avantages par rapport aux traitements chimiothérapiques traditionnels, traitements qui, en plus, n’ont qu’un effet symptomatique suspensif provisoire

Comment here