You are here
Accueil > Actualité > Vaccin nasal contre Virus Ebola

Vaccin nasal contre Virus Ebola

Un vaccin nasal développé par des chercheurs de l’Université du Texas à Austin a montré son efficacité à fournir une protection à long terme pour les primates non humains contre le virus Ebola. Les résultats d’une petite étude pré-clinique représentent la seule preuve à ce jour qu’une seule dose de vaccin dans une version non-injectable est efficace contre le virus de l’Ebola sur une longue durée, ce qui pourrait avoir des répercussions mondiales importantes dans le contrôle de futures épidémies. Ce travail sera présenté le 5 novembre à l’Association américaine Pharmaceutical Scientists (AAPS) lors de sa Réunion annuelle, la plus grande réunion des sciences pharmaceutiques du monde, à San Diego,du 2 au 6 Novembre.

vaccin nasal contre virus ebola
Vaccin virus ebola

Le virus Ebola est souvent mortel qui se propage parmi la population humaine par contact direct avec le sang ou les fluides corporels d’une personne infectée. L’ épidémie actuelle d’Ebola en Afrique de l’Ouest est la plus grande et la plus complexe épidémie depuis que le virus a été découvert en 1976, selon l’Organisation mondiale de la santé. Avec un taux de mortalité plus que 70%, les responsables déclarent que cette épidémie est une urgence de santé publique de portée internationale.

Maria Croyle, professeur à la faculté de pharmacie de l’Université du Texas à Austin, Kristina Jonsson-Schmunk, un étudiant diplômé en pharmacie, et ses collègues de l’université ont développé une formulation nasale qui induit l’amélioration de la survie des primates non-humains immunisés de 67% (2 sur 3) à 100% (3 sur 3) 150 jours après la vaccination. Ceci est important car seulement 50% des primates ayant reçu le vaccin par voie standard (injection intramusculaire) ont survécu.



« Le principal avantage de notre vaccin sur les autres dans des essais cliniques, est la protection à long terme après une dose intranasale unique. Ceci est important car la longévité d’autres vaccins pour le virus Ebola qui sont actuellement en cours d’évaluation ne sont pas aussi efficaces. En outre, la méthode nasale de vaccination par pulvérisation est plus attractive qu’un vaccin par injection étant donné les coûts associés à la distribution et à la sécurité des seringues « .

La prochaine étape de la recherche du Dr Croyle est un essai clinique de phase I qui teste l’efficacité de leur vaccin sur des sujets humains.

Source : http://www.aaps.org/




    Vous voulez faire un lien vers cet article ? Copiez le code ci dessous :

Made by kristofferknase

  N'hésitez pas à vous abonner et à partager aussi 😉  

Najla Boukhris
Psychologue, consultante en webmarketing

Laisser un commentaire

Top
error: Content is protected !!