You are here
Accueil > Actualité > Une heure de sport après l’école améliore le fonctionnement cognitif

Une heure de sport après l’école améliore le fonctionnement cognitif

Une nouvelle étude publiée dans la revue « Pediatrics » montre qu’au moins 60 minutes d’activité physique après l’école tous les jours n’est pas seulement bénéfique pour la santé physique des enfants, mais peut aussi améliorer leur fonctionnement cognitif.

Le département américain de la Santé et des Services sociaux recommande que les enfants et les adolescents âgés de 6-17 ans se livrent à au moins 60 minutes d’activité physique par jour. Mais l’année dernière, une enquête auprès des élèves du secondaire a montré que seulement 29% avaient suivi cette recommandation les 7 derniers jours.

benefices de l activite sportive chez les enfants

Des études ont montré que l’activité physique régulière dans l’enfance et l’adolescence peut avoir de nombreux avantages pour la santé immédiate et plus tard dans la vie. Elle peut aider à consolider les os et les muscles, à contrôler le poids et même améliorer le niveaux du cholestérol et la pression artérielle .

Mais de plus en plus, les études montrent que l’activité physique a des effets bénéfiques sur les fonctions cognitives du cerveau des enfants. Dans une étude menée en 2012, par exemple, les chercheurs ont constaté que seulement 20 minutes d’exercice par jour peut augmenter le rendement scolaire chez les enfants atteints d’un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité ( TDAH ).

Dans cette dernière étude, le professeur Hillman et son équipe ont trouvé que les enfants qui ont participé à au moins une heure d’exercice après l’école ont montré des améliorations de l’attention, sont mieux à même d’éviter les distractions et avaient une plus grande possibilité de basculer entre les tâches cognitives, par rapport aux enfants qui n’ont pas participé au programme.

Les enfants inscrits au programme FitKids pendant 9 mois

Les chercheurs ont recruté 221 enfants âgés de 7-9 ans pour les besoins de cette étude qui a duré 9 mois. La moitié des enfants ont été assignés au hasard à un programme d’exercice appelé FitKids, tandis que l’autre moitié a été placée sur une liste d’attente pour agir en tant que témoins.
Le programme FitKids a impliqué les enfants dans une activité physique d’au moins 60 minutes d’intensité modérée à vigoureuse tous les jours après l’école.

Les enfants portaient des moniteurs cardiaques et podomètres pendant l’exercice, et à la fois le groupe d’exercice et le groupe témoin ont subi une imagerie cérébrale et des tests cognitifs avant le début de l’étude et à la fin.

Les chercheurs n’ont pas été surpris de constater que, par rapport aux enfants du groupe de contrôle, ceux du groupe de l’exercice a montré une amélioration significative de la forme.

Cependant, ils ont également constaté que les enfants du groupe d’exercice ont démontré des améliorations dans  » les troubles de l’attention » – la possibilité de bloquer les distractions et se concentrer sur les tâches – par rapport au groupe de contrôle. Ils avaient aussi une meilleure «flexibilité cognitive», ce qui signifie qu’ils peuvent se déplacer entre les tâches intellectuelles sans compromettre la précision et la vitesse.

Source : http://pediatrics.aappublications.org/

Laisser un commentaire

Top
error: Content is protected !!