You are here
Accueil > Bien être > Nutrition > Un poison caché dans nos aliments

Un poison caché dans nos aliments

Le glutamate monosodique, aussi connu comme MSG, Ve-tsin ou E621 est utilisé comme agent améliorant la saveur, on le retrouve dans de nombreux produits alimentaires. L’acide glutamique ainsi que différents sels de l’acide glutamique autre que MSG, comme le glutamate monopotassique, donnent le même effet. Le Glutamate confère également un goût unique appelé «umami» dans les aliments, et il a été scientifiquement reconnu comme la cinquième saveur de base avec le sucré, aigre, salé et amer. Comme le glutamate se trouve naturellement dans pratiquement tous les aliments contenant des protéines tels que la viande, la volaille, les fruits de mer, les légumes et le lait.

Origine et fonction dans le corps :

Le glutamate monosodique, est un sel de l’acide glutamique. L’acide glutamique est un des 20 acides aminés constituant les protéines. D’un point de vue nutritionnel, il est appelé un acide aminé non essentiel qui signifie qu’il peut être synthétisé par l’organisme pour combler ses besoins. Le surdosage de cette substance provenant des additifs qu’on retrouve dans les produits que nous consommons est néfaste pour la santé.

Le glutamate est converti dans l’intestin en glutamate libre, et est utilisé pour la production d’énergie par l’intestin. Le glutamate est également utilisé dans le cerveau comme neurotransmetteur.
Le glutamate est naturellement présent dans de nombreux aliments : dans la viande, le poisson, les légumes ou les produits céréaliers, la tomate, le lait, la pomme de terre, la sauce de soja, ainsi que de nombreux types de fromage.
Outre sa présence naturelle, il peut être ajouté de nombreux aliments. Il est souvent utilisé dans les soupes, les sauces, les chips et toutes sortes d’aliments transformés salés.
Beaucoup de plats asiatiques sont caractérisés par le goût du glutamate qui provient à la fois d’origine naturelle comme le soja ou la sauce de poisson et le glutamate ajouté comme un exhausteur de goût pour rendre les aliments plus savoureux.

La production commerciale de glutamate monosodique a été lancée en 1909. Dans le passé, il a été produit par hydrolyse de protéines naturelles, tel que le gluten de blé et de flocons de soja. De nos jours, la production du glutamate monosodique est effectuée par fermentation bactérienne. Les bactéries ( Corynebacterium glutamicus ) sont cultivées dans un milieu liquide contenant des sucres ou de l’amidon, de la mélasse comme substrat de fermentation. L’acide glutamique obtenu est ensuite filtré, purifié et transformé par neutralisation en glutamate monosodique. Après purification supplémentaire, la cristallisation et le séchage, une poudre blanche de glutamate monosodique est prête à être utilisée comme exhausteur de goût.

Les effets secondaires de MSG

Le Dr Russell Blaylock, neurochirurgien auteur de  » Excitotoxins: The Taste that Kills.  » Il y explique que le MSG est un excitotoxine, ce qui signifie qu’il surexcite vos cellules au point de créer des dommages ou carrément leur mort, causant des dommages au cerveau à des degrés divers – et peut-être même le déclenchement ou l’aggravation des troubles d’apprentissage, la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, la maladie de Lou Gehrig et plus encore.

Une partie du problème est aussi que l’acide glutamique libre c’est un neurotransmetteur que le cerveau, le système nerveux, des yeux, du pancréas et d’autres organes utilisent pour initier certains processus dans votre corps.

Bien que la FDA continue de prétendre que la consommation de MSG dans les aliments ne provoque pas ces effets néfastes, de nombreux autres experts disent le contraire.

Selon le Dr Blaylock, de nombreux récepteurs de glutamate ont été trouvés à la fois dans le système de conduction électrique du cœur et le muscle cardiaque lui-même. Cela peut être dommageable pour le coeur, et peut même expliquer les morts subites parfois observées chez les jeunes athlètes.

Beaucoup d’autres effets indésirables ont également été associées à la consommation régulière de MSG, y compris:

– Obésité
– Des lésions oculaires
– Maux de tête
– La fatigue et la désorientation
– Dépression

– Engourdissement
– Sensation de brûlures
– Picotements
– Pression ou d’oppression du visage
– La douleur thoracique ou difficulté à respirer
– Nausée
– Accélération du rythme cardiaque
– Somnolence

Source :

http://www.truthinlabeling.org/
L’étude réalisée

Laisser un commentaire

Top
error: Content is protected !!