You are here
Accueil > Actualité > Découverte d’une substance naturelle contre les caries

Découverte d’une substance naturelle contre les caries



Auparavant, on pensait que les mucines salivaires avaient comme rôle de garder l’aspect visqueux de la salive. Une étude vient de montrer qu’ils jouent un rôle actif dans la défense contre les agents pathogènes.

Cette étude menée par Erica Shapiro Frenkel, de l’Université de Harvard, et Katharina Ribbeck, professeur à l’Institut de technologie du Massachusetts a été publiée dans la revue Applied and Environmental Microbiology.

les mucines salivaires protection contre les caries

Frenkel a déclaré que selon leurs résultats,  les mucines salivaires stimulent les défenses naturelles de l’organisme et pourraient être la meilleure façon de prévenir la carie dentaire.

Les chercheurs ont constaté que les mucines salivaires ne modifient pas les niveaux de Streptococcus mutans ni tuer les bactéries de plus de 24 heures. Au lieu de cela, ils gardent les bactéries en suspension dans un milieu liquide, ce qui à son tour réduit leur aptitude à former des films biologiques sur les dents.

Un biofilm est une communauté très dense de microbes qui se développent sur les surfaces et  s’entourent de polymères collants qu’ils sécrètent.

Frenkel souligne également que le microbiome oral – la collection de bactéries dans la bouche – est mieux préservée lorsque les espèces naturellement présentes ne sont pas tués. « La situation idéale», ajoute-elle, « est de simplement atténuer la virulence bactérienne. »

Les Mucines salivaires empêchent les bactéries de carie dentaire de former un biofilm de
Streptococcus mutans qui provoque la carie dentaire. Comme la bactérie se développe sous la protection du biofilm, les sous-produits de son métabolisme d’acides organiques attaquent l’émail des dents, ce qui provoque des cavités.

Tout au long de l’étude, les chercheurs se sont concentrés sur la façon dont la mucine salivaire MUC5B affecte la capacité de Streptococcus mutans à se coller sur les dents et former un biofilm. Ce sont les deux étapes clés nécessaires pour former les cavités, explique Frenkel.



L’enquête découle du travail précédent sur les mucines gastriques chez les porcs quiles  protégeaient contre les pathogènes pulmonaires. Les chercheurs se sont demandés si les mucines salivaires peuvent également jouer un rôle protecteur pour les dents.

Frenkel affirme que les maladies courantes comme la fibrose kystique, la colite ulcéreuse et l’asthme sont liés à des problèmes de production de mucine.

Référence :

Salivary mucins protect surfaces from colonization by cariogenic bacteria, Erica Shapiro Frenkel and Katharina Ribbeck, Applied & Environmental Microbiology : http://aem.asm.org/content/early/2014/10/20/AEM.02573-14.abstract

Laisser un commentaire

Top
error: Content is protected !!