You are here
Accueil > Bien être > Liens entre tabagisme et troubles du sommeil

Liens entre tabagisme et troubles du sommeil

Ne pas dormir suffisamment, de temps en temps, peut conduire à la mauvaise humeur, l’irritabilité et une mauvaise journée dans l’ensemble. Toutefois, les périodes prolongées de privation de sommeil peuvent conduire à un certain nombre de risques pour la santé, y compris le gain du poids, hypertension artérielle et en général diminution de la qualité de vie d’une personne.
Il existe de nombreux facteurs qui induisent une mauvaise qualité de sommeil, le tabagisme pourrait être l’un d’entre eux .

sommeil et depression

Le risque de développer une maladie du cœur, le cancer et d’autres maladies mortelles ne sont pas suffisants pour influencer les fumeurs à cesser de fumer, de nouvelles recherches appuient le fait que le tabagisme perturbe l’horloge biologique d’où la morosité et les difficultés de sommeil chez les fumeurs.

Dr Irfan Rahman, de l’Université de Rochester Medical Center à New York et ses collègues ont mené une étude sur la façon dont l’horloge circadienne est touchés par la fumée du tabac.
Les chercheurs ont utilisé deux groupes de souris, un groupe a vécu un mois dans une chambre avec l’air pur et l’autre groupe a été exposé à la fumée de cigarette. Les résultats ont montré que les souris exposées à la fumée de cigarette étaient moins actifs. Il y avait aussi de faibles niveaux de la protéine Sirtuin 1 qui est responsable des processus cellulaires – induisant la résistance au stress et l’efficacité énergétique. Les effets sont réversibles si le fumeur cesse de fumer, précisent les auteurs, mais à long terme.

«Des années seront ajoutées à votre vie : les gens qui cessent de fumer, quel que soit leur âge, sont moins susceptibles que ceux qui continuent à fumer de mourir d’une maladie liée au tabagisme »
Autre recherche publiée en Septembre dernier qui met l’accent sur la dépendance à la nicotine et ses effets sur le sommeil. Une étude de l’Université de Floride Research Triangle Park a montré que  » près de 12% des fumeurs actuels ont du mal à s’endormir, près de 11 % se réveillent la nuit, et 9,5% se réveillent tôt le matin  » rapporte le NY Daily.  » Les chiffres pour les non-fumeurs étaient beaucoup plus faibles, et les chercheurs constaté que ceux qui ont arrêté de fumer, ont vu leur sommeil significativement amélioré. « 

Laisser un commentaire

Top
error: Content is protected !!