You are here
Accueil > Psychologie > Dossiers > Les effets de la fessée sur les enfants

Les effets de la fessée sur les enfants

Dans 37 pays  dans le monde, il est illégal pour un parent, un enseignant ou quelqu’un d’autre de donner la fessée à un enfant, et 113 pays interdisent les châtiments corporels dans les écoles. Pourtant, la punition physique par un parent, tant qu’elle « n’est pas grave », est toujours considérée par beaucoup comme une discipline nécessaire et tolérée, ou malheureusement, même encouragée.

les effets de la fessee et des chatiments corporels sur les enfants

1. Frapper les enfants leur apprend à devenir eux-mêmes violents et agressifs. 

2. La répression corporelle ne permet pas à l’enfant d’apprendre à résoudre les problèmes d’une manière adéquate. Un enfant puni devient plus préoccupé par les sentiments de frustration et de colère que par la possibilité d’apprendre des méthodes plus efficaces de gérer les conflits. Ainsi, un enfant ne pourra pas prévenir des situations semblables à l’avenir.

3. La punition corporelle sur les fesses, une zone érogène, peut manifester chez l’enfant un sentiment d’ambivalence entre la douleur et le plaisir sexuel, et peut amener à des modes relationnels  ou sexuels basés sur ce schéma à l’âge adulte. Plus de détails «Les Dangers sexuels de la fessée enfants »

4. La fessée peut avoir des effets néfastes sur la colonne vertébrale

5. La punition physique donne le message dangereux et injuste que «la force fait le droit », qu’il est permis de faire du mal à quelqu’un d’autre, à condition qu’ils soient plus petits et moins puissants. 

Que dit la recherche sur la fessée ?

 Un récent article de CNN a mis en évidence  les effets négatifs de la fessée sur l’enfant, les experts continuent à souligner que la fessée n’est pas une stratégie de discipline appropriée.

La fessée et le cerveau de l’enfant

Les fessées peuvent nuire gravement au développement du cerveau. Une étude récente, a indiqué que les enfants qui  subissaient fréquemment une fessée, souvent avec des objets comme des ceintures, au moins 12 fois par an pendant 3 ans ou plus avaient moins de matière grise dans les zones du cerveau liées aux problèmes de la santé mentale et la toxicomanie. Une autre étude a révélé que les enfants qui ont reçu des fessées par leurs mères avaient moins de compétences cognitives par rapport à d’autres enfants. Les chercheurs suggèrent que cela peut s’expliquer par le fait que ces enfants n’apprennent pas à contrôler leur propre comportement. Plutôt que d’apprendre le contrôle des impulsions et d’autres compétences importantes, ces enfants sont plus préoccupés par la peur que peut susciter ces châtiments corporels. La fessée n’induit pas une auto-régulation mais une angoisse.

Autres effets négatifs de la fessée

«Beaucoup de parents donnent une fessée quand ils sont en colère, ce qui enseigne essentiellement aux enfants qu’il est normal pour eux de frapper s’ils sont assez grands et assez en colère », explique Grâce Malonai, PhD, LPCC, un Expert chez GoodTherapy.org. La Recherche a montré à plusieurs reprises que la fessée augmente l’agressivité et le comportement antisocial. Une étude a révélé que les enfants étaient 50% plus susceptibles d’être agressifs à l’âge de 5 ans s’ils avaient subit une fessée plus de deux fois durant le mois précédent. Une autre étude a trouvé un lien entre la fessée et le comportement criminel à l’âge adulte.

Les parents qui donnent des fessées à leurs enfants soutiennent que certains comportements sont si mauvais que la fessée est la seule façon de punir les enfants. Malonai dit que cela est faux. « Si votre objectif est de changer les comportements, la fessée ne va pas fonctionner. En général, la punition a un taux d’efficacité très faible. « En plus de son inefficacité, Malonai souligne que la fessée peut être dommageable à la relation entre le parent et l’enfant, » parce que la fessée peut apprendre à un enfant à avoir peur de son père ou sa mère, ce qui peut réduire la confiance et le sentiment de sécurité. » Ce manque de confiance et de sécurité durant l’enfance influe sur le type de relations que l’enfant va développer, influençant ainsi ses modes de relationnels tout au long de la vie.

Une étude datant de 2013, a montré que les enfants qui ont reçu la fessée par leurs pères étaient plus susceptibles d’avoir des problèmes de langue et de vocabulaire. 

Références :

  1. Castillo, M. (2013, le 21 Octobre). Battre les jeunes enfants liés à un comportement agressif, difficultés linguistiques à l’âge de 9 ans
  2. Kovac, S. (2014, le 23 Juillet). Fessée la matière grise de nos enfants.  http://www.cnn.com/2014/07/23/health/effects-spanking-brain/
  3. Park, A. (2010, 03 août). Les effets à long terme de la fessée. de http://content.time.com/time/magazine/article/0%2C9171%2C1983895%2C00.html
  4. La Fessée ralentit le développement cognitif et augmente le risque du comportement criminel, selon un expert. (2013, 11 Décembre).  http://www.sciencedaily.com/releases/2013/12/131211103958.htm
  5. Tomoda, A., Suzuki, H., Rabi, K., Sheu, Y., Polcari, A., & Teicher, MH (2009). Réduction du volume  préfrontal  de la matière grise chez les jeunes adultes exposés à des châtiments corporels sévères.  NeuroImage,  47 , T66-T71. doi: 10.1016 / j.neuroimage.2009.03.005
Top
error: Content is protected !!