You are here
Accueil > Actualité > Les bienfaits du gingembre sur la santé

Les bienfaits du gingembre sur la santé

Selon la National Library of Medicine, le gingembre est largement utilisé dans le monde pour traiter certains symptômes et maladie tel que la perte d’appétit, les nausées et les vomissements suite à un acte chirurgical, la nausée résultant de chimiothérapie pour traiter un cancer, les coliques, nausées matinales, les flatulences, les maux d’estomac ….

gingembre ses bienfaits sur la sante

En utilisant le gingembre, certaines personnes ont eu un soulagement d’un certain nombre de symptômes et affections : une infection des voies respiratoires supérieures, la bronchite , la toux, les crampes menstruelles, l’arthrite et des douleurs musculaires.

Dans certaines parties du monde, le jus du gingembre est appliqué sur la peau pour traiter les brûlures.

Le gingembre est également utilisé comme un arôme de l’industrie alimentaire et des boissons, comme épice et assaisonnement dans la cuisine, et pour le parfum dans les savons et cosmétiques.

Le gingembre contient également un composant chimique qui est utilisé comme ingrédient dans des antiacides, laxatifs et des médicaments anti-coliques.

Avantages thérapeutiques du gingembre

Quelques études et recherches scientifiques se sont penchés sur le gingembre et spécifiquement ses avantages thérapeutiques :

Le gingembre et l’inflammation du côlon

L’étude publiée dans la revue Cancer Prevention Research issue de l’Université du Michigan Medical School a mis en évidence les effets des racines du gingembre, en effet ces derniers ont réduit les marqueurs de l’inflammation dans le côlon au bout d’un mois. Ce qui réduit le risque de développer un cancer du côlon.

Le gingembre et la douleur musculaire :

Une étude menées à l’Université de Géorgie sur ​​74 volontaires a montré qu’un supplément quotidien de gingembre réduit la douleur musculaire due à un exercice physique.

Les effets du gingembre sur la nausée due à une chimiothérapie

Selon une étude Phase II / III menée à l’Université de Rochester Medical Center, la consommation du gingembre en plus médicaments des anti-vomitifs peuvent réduire de de 40% les symptômes de nausées induites par la chimiothérapie. En effet, en prenant le gingembre avant le traitement de chimiothérapie, la personne peut profiter de ses propriétés anti-inflammatoires.



Le gingembre et le cancer de l’ovaire

Une étude menée par Les chercheurs de l’Université du Michigan Comprehensive Cancer Center a conclu que  l’exposition des cellules cancéreuses de l’ovaire à une solution de poudre de gingembre a entraîné leur mort dans tous les tests suite ) l’apoptose ou l’autophagie.  La solution de gingembre a contribué à faciliter les effets du traitement par chimiothérapie.

Le gingembre et les symptômes de l’asthme

Une étude menée à l’Université de Columbia a montré que les composants purifiés du gingembre peuvent travailler en synergie avec les β-agonistes pour réduire les symptômes d’asthme. Les résultats de cette recherche ont été publiés à la Thoracic Society Conférence internationale américaine 2013 à Philadelphie, Pennsylvanie.

Le gingembre et les lésions du foie causés par le paracétamol

Le paracétamol est associée à un risque de lésions du foie  (hépatotoxicité), en particulier chez les patients souffrant de troubles hépatiques.

Une recherche parue dans le Journal of Dietary a montré que le gingembre peut prévenir les lésions hépatiques. La thérapie combinée de gingembre et de paracétamol est particulièrement recommandée chez les personnes présentant une insuffisance hépatique.

Le gingembre et l’hypertension artérielle

Une étude publiée dans la revue Biology pharmaceutique a montré que l’extrait de gingembre cassumunar est plus efficace que le chlorhydrate de prazosine pour réduire la pression artérielle chez les rats.

Le gingembre et la dysménorrhée (règles douloureuses)

Une étude parue dans le Journal de l’Association médicale du Pakistan menée sur 70 femmes a montre qu’un supplément de gingembre trois jours au début du cycle de menstruation est efficace pour réduire les symptômes de la dysménorrhée.

Le gingembre et la migraine

Une étude publiée dans la revue Phytothérapie recherche a montré que le gingembre en poudre est aussi efficace dans le soulagement de la migraine que le sumatriptan et sans ses effets secondaires.

Risques et précautions

Selon l’Université du Maryland Medical Center, l’utilisation du gingembre pose certains problèmes d’interaction avec certains médicaments. Par conséquent, il est primordial de demander conseil à votre médecin avant de consommer du gingembre.

Vous ne devriez pas consommer du gingembre si vous souffrez d’un trouble de la coagulation, si vous êtes sous anti-coagulants (comme la warfarine ou l’aspirine, le sintrom…)

Les effets secondaires de la consommation de gingembre sont rares, mais peuvent inclure : Irritation bouche, une diarrhée ou des brûlures d’estomac.

Références :

http://informahealthcare.com/doi/abs/10.3109/19390211.2013.822450
http://informahealthcare.com/doi/abs/10.3109/13880209.2013.796391
http://www.jpma.org.pk/full_article_text.php?article_id=3925
http://www.kew.org/science-conservation/plants-fungi/zingiber-officinale-ginger

 

Remarque : Les informations médicales publiées sur ce site ne doivent en aucun cas se substituer à l’avis médical et il ne faut pas prendre des mesures avant d’avoir consulté un professionnel de la santé.

Laisser un commentaire

Top
error: Content is protected !!