You are here
Accueil > Psychologie > Dossiers > L’angoisse de séparation chez l’enfant : Que faire ?

L’angoisse de séparation chez l’enfant : Que faire ?

Problème que rencontrent tous les parents quand il s’agit de confier son enfant à une personne étrangère ou à la porte de la crèche les premiers jours. L’angoisse de séparation ne surgit pas à l’enfance, mais bien avant. A 8 mois environ ( plus ou moins selon les bébés ) vous remarquez que bébé pleure face à un étranger ou même devant une personne à laquelle il est habitué, c’est l’angoisse du 8ème mois.

angoisse de separation chez l enfantL’angoisse de séparation chez le bébé est une étape fondamentale de son développement affectif, c’est le signe que bébé fait la distinction entre lui et sa mère. Cette étape va aussi déterminer le type d’attachement ( sécurisant ou pas ) qu’il aura plus tard dans sa vie. Il est donc primordial de bien gérer cette étape.

Que faire avec un bébé qui angoisse dès que sa mère s’éloigne ? Il faut habituer le bébé à avoir un espace personnel à lui, à jouer tout seul, une mère constamment avec le bébé ne l’aidera pas à passer cette étape facilement. Le fameux jeu « cache-cache » est très important et peut rassurer le bébé sur le fait qu’on peut disparaitre mais revenir après car là c’est la crainte majeure du bébé !

Un autre jeu dont bébé raffole mais que les parents le trouvent exaspérant, c’est quand bébé lance un objet sur le sol et vous demande de le lui donner et il refait la même chose plusieurs fois. C’est plus qu’un jeu pour lui, alors aidez le autant que vous pouvez.

Voici quelques attitudes à avoir pour mieux gérer cette angoisse de séparation :

Étape 1 : Calmez votre anxiété tout d’abord, vos enfants peuvent sentir quand vous mêmes vous êtes anxieux. Si vous êtes inquiets de les quitter, le sentiment sera contagieux. Avant de partir, tranquillement informez l’enfant de votre emploi du temps et les plans pour la journée, demandez à l’enfant à votre retour ce qu’il a fait pendant que vous étiez absents.

Étape 2 : Eviter de vous précipiter pour sortir : Permettre une certaine période de transition avec la personne qui va garder l’enfant. Par exemple, plutôt que de le laisser dès que la baby-sitter arrive, restez et discutez ou participez à une activité plutôt que de vous précipiter pour sortir.

Étape 3: Prêts pour sortir ? Sortez et ne prolongez pas les au revoir. Quand il est temps de partir, au revoir et un bisou. Il ne faut pas rester et essayer de calmer un enfant qui commence à s’agiter.

Étape 4 : Soulager l’anxiété avec des routines familières, encourager l’éducatrice de votre enfant à suivre la même routine chaque fois que vous quittez.

Étape 5 : Engagez-vous à un retour heureux. Prévoyez au moins 10 minutes de temps avec votre enfant après votre retour. Même si vous devez commencer à préparer un repas ou répondre aux  email ou messages téléphoniques, mettez ces tâches de côté pour passer du temps avec votre enfant sans interruption. Utilisez ce temps pour savoir ce qu’il a fait pendant que vous étiez loin et de renforcer l’idée que si vous pouvez partir, vous revenez toujours .

Laisser un commentaire

Top
error: Content is protected !!