You are here
Accueil > Psychologie > Dossiers > La peur de l’abandon

La peur de l’abandon

La peur de l’abandon provient généralement de l’enfance, comme la perte d’un parent par décès ou le divorce, mais ça peut aussi résulter d’une prise en charge physique ou émotionnelle inadéquate. Ces expériences de la petite enfance peuvent conduire à une peur d’être abandonné par les personnes importantes ultérieurement à l’âge adulte.

Un certain degré de peur de l’abandon peut être  normal dans la vie d’une personne, c’est même nécessaire, mais quand l’angoisse de l’abandon est grave, fréquente et difficile, elle peut impacter négativement la capacité d’une personne à construire et développer des relations saines. Si tel est le cas, le soutien d’un thérapeute ou d’un conseiller peut être recommandé.



Comprendre l’abandon

Le développement sain exige des soins physiques et émotionnels adéquats, et les besoins non satisfaits peuvent entraîner un sentiment d’abandon. Parfois, les expériences d’abandon peuvent constituer un événement traumatisant dans la vie d’une personne. La mort d’un parent peut être un  événement traumatisant pour un enfant, comme l’incapacité à se sentir en sécurité en raison de circonstances menaçantes telles que  la violence physique ou sexuelle  ou l’absence d’un logement convenable…

Un motif de négligence émotionnelle peut être traumatisant et peut également être considéré comme une forme d’abandon. La négligence émotionnelle peut se produire lorsque les enfants sont élevés par des parents qui étouffent leur expression émotionnelle avec les enfants, les ridiculiser ou les élever selon des normes trop strictes, …

Les adultes qui n’ont pas connu l’abandon en étant enfants peuvent développer également des sentiments associés à l’abandon s’ils perdent un partenaire intime, séparation,  divorce ou la mort. Que l’acte d’abandon se produise dans l’enfance ou à l’ âge adulte, l’impact peut être omniprésent,  affectant négativement toutes les relations qui seront développées dans la vie d’une personne, que ces relations soient  intimes , sociales ou même professionnelles.

Les préoccupations psychologiques liées à l’abandon

Une personne qui a connu l’abandon est souvent plus susceptible de rencontrer des difficultés psychologiques à long terme. Ces préoccupations sont généralement basées principalement sur la crainte que l’abandon se reproduise. Un enfant qui a été abandonné physiquement par un parent peut manifester des sautes d’humeur ou de la colère tout au long de la vie, et ces comportements peuvent toucher leurs partenaires intimes potentiels, famille et amis. Lorsqu’un enfant ne reçoit pas un soutien émotionnel adéquat d’un parent, il ne pourra pas  développer une bonne estime de soi .

Trouver un thérapeute

>Les peurs d’abandon peuvent nuire à la capacité d’une personne à faire confiance à d’autres et même à soi.  Ils peuvent mener une personne à éprouver de l’anxiété, la dépression,  co-dépendance , ou d’autres difficultés. Une personne qui manque d’estime de soi en raison de l’abandon de l’enfance va attirer des partenaires  amoureux et amis qui renforcent ces croyances négatives.

Aborder un sentiment d’abandon en thérapie

Beaucoup de gens poursuivent la thérapie afin de résoudre les problèmes résultant de l’expérience de l’abandon.

Un thérapeute ou un conseiller peut souvent aider une personne à apprendre à dépasser les craintes du passé . Il peut être possible pour ces personnes de réaliser la transformation cognitive à travers ce processus et à développer ainsi des réactions plus positives et des attentes réalistes pour leur vie. Lorsque les individus sont capables de reconnaître et prendre conscience de leurs craintes qui sont enracinées dans le passé, ils peuvent souvent commencer à développer la capacité de minimiser la peur de façon à contrôler leurs réactions émotionnelles aux relations actuelles.

Comment la peur de l’abandon affecte les relations

Les personnes qui souffrent de peurs d’abandon attirent souvent les conjoints qui peuvent renforcer les émotions négatives qui sont associées à cette peur, ce qui induit un sentiment d’insécurité et d’anxiété dans les relations intimes.

Quand une personne a une peur de l’abandon, elle ne se sent jamais à en sécurité dans les relations, et va toujours développer des pensées que leur conjoint va le laisser, ou supposer que leur partenaire  pourrait être infidèle, sans aucune preuve objective. Cela peut conduire à un comportement d’auto-sabotage et peut menacer tout développement de relation saine et durable. Le sentiments d’abandon peut même pousser certaines personnes à mettre fin à la relation, ou de blesser l’autre personne avant qu’elles ne soient blessées.

Les femmes donnent souvent trop, s’investissent totalement dans une relation pour paraître parfaites aux yeux de leurs partenaires, de sorte qu’ils puissent les apprécier.

Comment s’en sortir de la peur de l’abandon

Reconnaître la peur

Il est impossible de résoudre tout problème si vous n’êtes pas conscients de celui-ci. Afin de surmonter la peur de l’abandon, il est très important de le reconnaître, d’accepter et de comprendre la cause. Que ce soit par une perte d’un membre de la famille  ; ou par une séparation d’un parent. Dans de telles circonstances, il est possible d’avoir la colère refoulée vers cette personne, qui peut être inconsciemment exprimée ou déclenchée dans d’autres relations. De plus, si l’angoisse de l’abandon est le résultat du rejet de votre parent,  en prendre conscience peut vous aider à comprendre la douleur émotionnelle qui peut être associée à l’estime de soi.

Reconnaître les émotions qui sont associées à la peur de l’abandon 

Lorsque vous avez été profondément blessé par l’abandon, vous pouvez développer un comportement cherchant constamment l’attention ou le besoin de réconfort. Cela pourrait impliquer l’utilisation de l’alcool, les drogues, le sexe ou le temps excessif passé à regarder la télévision. Un psychologue peut vous aider à comprendre les émotions qui vous envahissent et que vous ne pouvez pas gérer par vous-même. Ce processus vous aidera à avoir une meilleure compréhension de vous-même et de reconnaître vos propres ressources internes, plutôt que d’être dépendant des autres pour vous rendre heureux.

Passer à l’action

Avec l’aide d’un conseiller, vous pouvez commencer à rétablir la confiance, d’une part en vous-même et envers les  autres. Il vous permettra également d’avoir une compréhension des déclencheurs émotionnels qui peuvent être associés à l’angoisse d’abandon. Tenir un journal vous aidera à avoir une compréhension plus profonde de vos pensées et vos émotions, que votre conseiller vous aidera à gérer.

Laisser un commentaire

Top
error: Content is protected !!