You are here
Accueil > Actualité > Fumer le narguilé augmente le risque de Leucémie

Fumer le narguilé augmente le risque de Leucémie

Le tabagisme est la principale cause évitable de mortalité dans le monde et est responsable de la mort de 6 millions de personnes chaque année. Le Narguilé – une forme d’utilisation du tabac qui emploie un bocal d’eau partiellement rempli – a été l’objet  d’une nouvelle étude ( L’étude est publiée dans Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention, une revue de l’American Association for Cancer Research.)  qui suggère que les fumeurs de narguilé et les non-fumeurs exposés à la fumée ont des niveaux élevés d’absorption de benzène, une substance liée à un risque accru de la leucémie.

le narguile et ses effets cancerigenes sur la sante-tunisie

« Contrairement à ce qu’on croit, fumer le narguilé n’est pas une alternative sûre aux autres formes de tabac», explique l’auteur principal de l’étude Nada Kassem, directeur associé au Centre for Behavioral épidémiologie et de santé communautaire de l’Université d’État de San Diego en Californie

Selon les chercheurs, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le National Toxicology Program des États-Unis ont classé le benzène comme un cancérogène de niveau 1.

Le Rapport de l’OMS sur le benzène indique qu’il est non seulement cancérogène pour l’homme, mais qu’en plus n’y a pas de niveau d’exposition sans danger, il est par conséquent, un facteur de risque de la leucémie .

Le Narguilé n’est pas seulement lié à l’augmentation des risques de leucémie, mais aussi le cancer du poumon et les cancers oraux, les maladies coronariennes et les maladies pulmonaires.

Par ailleurs, les chercheurs ont examiné l’absorption du benzène chez les  fumeurs de narguilé et les fumeurs passifs.

L’équipe a analysé les niveaux d’acide-phénylmercapturique  – qui est un métabolite du benzène – dans l’urine de 105 fumeurs de narguilé et 103 non-fumeurs ( fumeurs passifs ).

Les résultats ont montré que, pour les fumeurs, l’absorption d’acide-phénylmercapturique  a augmenté de 4,2 fois après avoir fumé le narguilé dans un espace « social »  et 1,9 fois après avoir fumé dans un espace privé. Pendant ce temps, l’absorption d’acide-phénylmercapturique chez les  non-fumeurs a augmenté de 2,6 fois en étant tout simplement présent dans un lieu où on fume du narguilé.

« En plus de l’inhalation de substances toxiques et cancérigènes trouvés dans la fumée du tabac narguilé, les fumeurs et les non-fumeurs inhalent également de grandes quantités de charbon de bois de combustion qui génère des émissions toxiques et cancérigènes. »

Références :

Nada DE Kassem, et al,. Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention

American Association for Cancer Research

Laisser un commentaire

Top
error: Content is protected !!