You are here
Accueil > Psychologie > Dossiers > Discipline ou punitions : l’enfant anxieux

Discipline ou punitions : l’enfant anxieux

Les parents d’enfants anxieux ont généralement du mal à apprendre à leurs enfants comment gérer leur anxiété, peut être parce qu’ils sont eux mêmes dans le même état ou parce qu’ils ne savent pas vraiment quoi faire. Les enfants anxieux sont ceux qui font le moins de bêtises, ce sont les partisans des règles à suivre, les élèves modèles …

Les Enfants anxieux ont toujours peur de mal faire, ils sont constamment secoués par la pensée que quelqu’un pourrait être en colère contre eux. Leur angoisse : ne plus être aimé par leurs parents !

Ce que les parents peuvent faire c’est d’expliquer à leurs enfants que chacun fait des erreurs, que les gens ne restent pas en colère pour toujours, que cela ne change pas l’amour qu’on a pour son enfant, qu’il y a des façons de réparer les erreurs et que les erreurs sont indispensables dans la vie parce qu’elles nous permettent de grandir et d’apprendre.

Voici quelques idées pour vous aider :

1. Il y a toujours cette ambivalence dans le comportement des parents quand à leur rôle, parce qu’ils imaginent que la discipline signifie que vous devez vous mettre en colère et élever votre voix, et punir. Pas du tout. Le but est de trouver des solutions d’enseignement pour aider votre enfant à faire les bons choix sans juger, embarrasser ou rabaisser.

2. La tonalité et le volume de la voix : Les enfants anxieux sont très sensibles à la tonalité donc quand vous pouvez, gardez un ton calme et de faible volume. Si vous n’avez pas pu garder votre calme, si vous avez crié ou dit quelque chose qu’il ne fallait pas dire, ça sera alors l’occasion parfaite pour pratiquer ce que vous prêchez, à savoir, des excuses, et de vous donner une seconde chance de reformuler ce que vous vouliez dire.

3. Laissez votre enfant vous dire ce qu’il ou elle a fait de mal : Les enfants peuvent se corriger eux-mêmes, et souvent les enfants anxieux savent déjà ce qu’ils ont fait de mal. Alors il suffit de demander: « Qu’est-ce que tu crois que je vais dire ?  » Ou  » est ce que tu peux deviner ce que je pense ?  » L’enfant va tout simplement pointer du doigt ce qu’il a fait de mal, il a reconnu son erreur et a compris tout seul la conséquence de son acte, vous pouvez le féliciter au lieu de le punir et vous pouvez parler ensemble sur le sujet et comment réparer ce qu’il a fait.

4. N’utilisez pas la blâme : Concentrez-vous sur le comportement au lieu de dire, vous devriez avoir …. ou, c’était de votre faute ! Parlez de ce qui est arrivé, ce qu’ils pensaient et ce qu’ils allaient faire la prochaine fois. Concentrez-vous sur pourquoi ce choix particulier n’était pas le meilleur, plutôt que de suggérer globalement qu’ils sont une «mauvaise» personne parce qu’ils l’ont fait.

5. Les enfants anxieux se sentent bouleversés quand ils font quelque chose de mal parce qu’ils pensent que les gens seront en colère contre eux pour toujours et qu’ils ne pourront jamais leur faire confiance. Il faudra donc mettre l’accent sur les réparations plutôt que les conséquences.

6. Gardez vos attentes élevées, mais votre compréhension d’erreurs flexible : Les parents autoritaires ont des attentes élevées par rapport au comportement de leurs enfants, mais leur objectifs ne doit pas être : faire peur à l’enfant. L’objectif c’est aider les enfants à intérioriser un système de valeurs : le bien et le mal afin qu’ils se comportent mieux la prochaine fois, et se sentent capables de faire un choix différent.

Alors la prochaine fois que votre enfant anxieux fait une erreur, prenez une profonde respiration, encouragez votre enfant à faire de même. Amenez le à parler de ce qu’il a fait sans menaces, sans faire peur, donnez lui l’occasion de réparer son erreur et passer à autre chose …

Idées lectures sur l’anxiété chez l’enfant :

One thought on “Discipline ou punitions : l’enfant anxieux

Laisser un commentaire

Top
error: Content is protected !!