You are here
Accueil > Psychologie > Développement personnel > Le pouvoir des habitudes pour devenir plus mince et garder la santé

Le pouvoir des habitudes pour devenir plus mince et garder la santé



Aujourd’hui, on cherche à être plus mince, mieux payé, avoir plus de choses, être plus productif… plus plus plus.

Le problème avec ça, c’est qu’on s’épuise énormément.

On se fixe des objectifs (et je l’ai longtemps fait), et on ne s’autorise pas à être heureux tant que l’objectif n’a pas été atteint. On apprend même a conditionner notre bonheur sur la réussite de nos objectifs qui sont souvent trop ambitieux.

Résultat : les objectifs nous rendent malheureux. Je l’ai expérimenté pendant longtemps. J’ai été fan des objectifs, et je suis arrivé à un point où mon organisme était bien trop épuisé. Cela m’a créé de l’anxiété….

Plus d’anxiété, plus de stress, plus de cortisol : plus de stockage des graisses (et pas que !).

Le cortisol est une hormone formidable. Mais elle n’est pas adaptée à être sécrétée sans cesse. Elle est faite à la base pour réagir à un danger momentané. Pour répondre à une attaque, un danger, et nous permettre soit de lutter, soit de fuir.

Sauf que dans le monde dans lequel nous vivons, nous sommes – pour notre cerveau – sans cesse en danger. Car votre cerveau ne fait pas la différence entre l’imaginaire, et la réalité. Si vous pensez à un danger, tout se met en berne dans votre corps pour y répondre. Les pensées ont un pouvoir très fort sur notre physiologie.

Et les objectifs m’ont petit à petit conditionné à ne pas réussir, à être malheureux, à attendre un résultat précis.

J’ai décidé d’arrêter de me fixer des objectifs l’année dernière. Et je me sens déjà bien mieux, cela fait une différence notable dans ma vie.

Mais cela ne veut pas dire que j’abandonne tous mes rêves. Bien au contraire, car c’est là que rentre en jeu quelque chose de bien plus puissant que les objectifs : les habitudes.

Aujourd’hui, qui vous êtes, et les résultats que vous obtenez, c’est simplement la somme des habitudes que vous avez. 

  • Si vous avez l’habitude de manger un paquet de cookies le soir devant la TV, il y a fort à parier que votre poids soit différent que ceux qui ont l’habitude de faire du sport chaque matin.
  • Si vous avez l’habitude de prendre les escaliers chaque jour pour rentrer chez vous, votre niveau d’exercice est plus élevé que quelqu’un de sédentaire.
  • Si vous prenez l’habitude d’écrire chaque jour quelques lignes sur un blog ou quelques pages d’un roman, c’est sur qu’au bout du compte, vous aurez un blog qui marche, ou un roman d’écrit.

Sans même y avoir pensé. Sans y avoir consacré trop d’énergie. De ressources mentales.

Quand cela devient une habitude, vous le faites à répétition jusqu’à ce que cela s’ancre dans votre subconscient. Et une fois que c’est totalement ancré, c’est un réflexe. Comme de conduire une voiture.

Et la somme de toutes ces petites actions répétées chaque jour, ou chaque semaine vous mènent au succès. Quelle que soit votre définition du succès.

Le problème de la plupart des gens (et je plaide coupable !), c’est que nous sommes aussi trop pressés. Et on ne conçoit pas que pour écrire un roman, il faut d’abord écrire la première page. Donc on se concentre sur l’objectif final, qui est terrifiant, et on ne le fait pas.

Le fait d’être trop pressé nous amène aussi à vouloir tout faire en même temps. Mais le cerveau humain n’est pas fait pour gérer plusieurs choses à la fois. C’est comme essayer de faire atterrir 10 avions en même temps.

Mieux vaut faire une seule chose bien, puis la suivante, que de vouloir tout faire en même temps pour gagner du temps, parce qu’au final, on en perd.

Par exemple, je suis atteint d’eczéma atopique (mon blog ici), une maladie de peau qui se répand de plus en plus. Pour éradiquer et totalement faire partir cette maladie, j’ai dû changer notamment mes habitudes alimentaires.

Mais tout changer en même temps c’est s’assurer d’échouer. Donc j’y suis allé par étape, et je continue, pour ma santé, de mettre en place de nouvelles habitudes.

Par exemple, en ce moment, je me brosse les dents avec du bicarbonate une fois tous les 7-10 jours. J’essaie de mettre en place cette habitude.

Comment faire pour mettre en place une habitude ? 

1/ Choisissez une habitude que vous avez déjà qui se produit à la fréquence idéale pour vous

Par exemple pour cette habitude de brossage de dents au bicarbonate, je ne voulais pas que ça soit chaque jour (ce n’est pas conseillé), donc j’ai cherché l’habitude que j’effectue une fois par semaine.

J’ai choisi comme déclencheur, le fait de me tailler la barbe, qui se produit à la fréquence idéale pour cette habitude.

Cela peut-être le matin au réveil, quand vous sortez du sport, quand vous prenez votre voiture, quand vous appelez quelqu’un…etc. Vous avez forcément des choses sur lesquelles vous appuyer. C’est très important de s’appuyer sur un déclencheur. 

2/ Rendez votre habitude très simple.

Si vous voulez avoir plus d’exercice physique dans votre vie de tous les jours, essayez de prendre l’habitude de faire 5 pompes par jour. Juste 5. Le fait de vouloir aller trop vite, et d’en faire 100 directement vous découragera. Alors que 5 pompes, comment peut-on se dire non ?

Le fait de se donner une habitude très simple, nous force à la tenir chaque jour. Et le plus important, c’est de répéter le mouvement. Ce n’est pas le résultat. C’est d’en faire quelque chose d’inconscient.

La plupart du temps, vous en ferez un peu plus (donc vous serez content de vous), et le jour où vous ne pouvez en faire que 5, et bien super. L’idée étant de l’entretenir, peu importe le résultat, au final il sera là, mais il ne faut pas y penser.

Aussi, simplifiez vous la tâche, car si à chaque fois, vous avez besoin de préparation, cela rajoute de la friction, et vous augmentez les chances de lâcher votre résolution. Donc simplifiez au maximum ! Par exemple, pour mon habitude de bicarbonate, je me suis fait un pot, dans la salle de bain, prêt à l’emploi. Plutôt que d’aller chercher le gros pot à chaque fois.

3/ Accordez-vous une récompense

Parfois la récompense est immédiate, par exemple, quand je médite le matin, je me sens immédiatement bien après. Parfois, ça l’est un peu moins, dans ce cas là, faites du renforcement positif, et accordez-vous une récompense bien méritée. 😉

Prendre une habitude peut prendre du temps, donc votre principale qualité doit être d’être patient ! On parle de 30 jours, mais c’est un mythe, cela peut prendre bien plus de temps selon la difficulté de l’habitude. 

Autre conseil pas moins important : si vous loupez une fois, n’abandonnez pas tout. Par exemple pour mon habitude de méditation, il y a quelques fois où j’ai manqué ma session. Ce n’est pas grave. Je reprend le lendemain !

J’ai écrit une liste de 8 habitudes saines qui pourraient être un bon point de départ pour vous !

Essayez, et dites-m’en des nouvelles. Celui qui fait ça pendant plusieurs années, aura accompli énormément de choses au bout du compte ! Quelles sont vos habitudes ?

Laisser un commentaire

Top
error: Content is protected !!